Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 08/01/2019

Eric Wepierre, président d'Opel France : "La rentabilité du réseau devrait être de 0,7% en 2018"

Malgré la baisse des volumes de vente d'Opel (-1,3%), l'amélioration du prix de vente moyen (+3%) va permettre à son réseau d'améliorer sa rentabilité cette année, à 0,7%, estime Eric Wepierre, président d'Opel France. En revanche, les disparités en termes de performances commerciales restent grandes avec des écarts de 1 à 3 entre le premier quartile et le dernier.

Opel est la seule marque du groupe PSA à avoir perdu du terrain en 2018. Avec des ventes VP en recul de 1,3%, elle a perdu 0,3 point de part de marché, à 3,3%.  Toutefois, souligne Eric Wepierre, président d'Opel France, "nous avons fortement réduit nos livraisons aux loueurs courte durée (-28%) et progressé sur le canal des particuliers (+6,7%). Nous réalisons en outre un bon dernier quadrimestre, à 3,6% de parts de marché (+05 point)".
La progression des ventes de la marque assurée par les nouveautés Crossland X et Grandland X a été annihilée par la chute des Mokka X (-56%) et Astra (-43%). La Corsa, soutenue par la prime à la conversion, a vu ses ventes progresser de 34% auprès des particuliers, avant son renouvellement prévu courant 2019. Au global, la Corsa a pesé 35% du mix de vente d’Opel tandis que les SUV-B en ont fait 26% et le SUV-C (le Grandland X) 12%.
Si la progression des ventes n’est pas au rendez-vous, Eric Wepierre se satisfait néanmoins de la hausse de 3% du panier moyen (après remise), lié en partie à la mise en place de la stratégie de "Pricing power" initié par le groupe PSA.  "Cette nouvelle stratégie commerciale basée sur la qualité et la performance, a contribué à améliorer la rentabilité du réseau qui devrait être de 0,7% cette année, soit 0,2 point de mieux. Ce n’est pas encore les 1% visés mais il faut se rappeler qu’après la perte de Chevrolet, le réseau perdait de l’argent".

30% du volume de vente Opel réalisé par des investisseurs du réseau Peugeot-Citroën
Outre la politique commerciale, l’intégration d’Opel au sein du groupe PSA s’est traduite par le déménagement d’Opel France à Rueil-Malmaison, avec les autres marques du groupe, et la mise en commun du stock de pièces de rechange à Vesoul. Le réseau Opel s’est aussi rapproché des opérateurs Peugeot-Citroën avec, sur les 10 nouveaux contrats signés cette année, 6 signés avec des opérateurs du groupe PSA (dont 3 avec PSA Retail, à Paris 15e, Bois-Colombes et Saint-Quentin-en-Yvelines). "En 2018, 30% des volumes de vente d’Opel ont été réalisés par des investisseurs Peugeot-Citroën", dit-il. "Toutefois, nous ne menons pas de politique visant à intégrer le réseau Opel dans le réseau Peugeot-Citroën. Nous voulons conserver nos distributeur Opel performants. Il y a en revanche encore une grande disparité dans le réseau Opel en termes de performance commerciales avec des écarts de 1 à 3 entre le premier quartile et le dernier", indique-t-il.

Une offensive sur le VUL

Le dirigeant souhaite appuyer l’activité 2019 sur le marché BtoB et sur le VUL, "avec le lancement fin 2018 du nouveau Combo, élu «Van of the year» (comme ses homologues Berlingo et Partner; NDLR), l’arrivée en 2019 du nouveau Vivaro et le facelift du Movano".
Côté VP, Opel bénéficiera de sa nouvelle Corsa, dont une version électrique sera disponible à la commande dès le premier semestre, tout comme une version hybride rechargeable du Grandland X. Il faudra ensuite attendre 2020 pour voir arriver une version électrique du Vivaro et du Mokka X.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

"Malgré la baisse des volumes de vente d'Opel (-1,3%), l'amélioration du prix de vente moyen (+3%) va permettre à son réseau d'améliorer sa rentabilité cette année"

Encore une preuve montrant que le concours de La Plus Grosse est une belle connerie.
Bruno HAAS, Le mardi 08 janvier 2019

Certes … Il faut re saluer aussi le travail sur la réduction du coût unitaire par modèle lancé par Carlos TAVARES et significativement réalisé par ses collaborateurs …
Certes… au prix de "dégraissage" parfois mais c'est la loi du genre la plupart du temps, de l'optimisation positive aussi …
Une condition indispensable pour traverser les tempêtes qui attendent le marché automobile … Pour autant non suffisante …

Pour revenir aux résultats d'Opel sur le marché tricolore, c'est pas si mal … vu les pratiques du passé …
ADEAIRIX, Le mardi 08 janvier 2019

Tout ça pour ça...
Faut vraiment aimer la bagnole ou avoir hérité de papa/maman..
;0)
Lucos, Le mardi 08 janvier 2019

Eh oui pôvre ! Le blitz aussi un peu …
C'était notre grande série "on fait pas des métiers faciles" peuchère !
ADEAIRIX, Le mardi 08 janvier 2019



La moto gagne 9% en 2018 !
Le programme mentoring de l’association Wave recrute ses mentors et mentorés



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017