Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 19/12/2018

Fermeture de Ford Blanquefort : "pas de fondement économique", selon le CE

Bordeaux, (AFP) - Le comité d'entreprise (CE) de Ford Aquitaine (FAI) qui a examiné lundi et mardi le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de l'usine de Blanquefort (Gironde), a considéré que le projet de fermeture du site "n'a pas de fondement économique", a expliqué à l'AFP le secrétaire adjoint (CGT) du CE, Gilles Penel.

"Le  comité d'entreprise (CE) de  Ford Auquitaiine (FAI )considère que le projet de fermeture de la société n'a pas de fondement économique, au regard des profits substantiels réalisés par Ford depuis de nombreuses années (46 milliards de dollars avant impôt entre 2012 et 2017), de sa solidité financière et de sa capacité d'investissement (plus de 10 milliards de dollars de trésorerie nette à fin 2017)", selon l'avis du CE.
Le CE fait également valoir entre autres arguments le "retour aux bénéfices de Ford Europe depuis 2015", et le "coût de la fermeture du site bien plus élevé que les investissements nécessaires pour installer ou maintenir des activités profitables".
"Ce sont autant d'arguments qui permettront d'étayer une action en justice contre Ford le cas échéant, a souligné Gilles Pénel, mais notre priorité reste une reprise par Punch".
"Il reste encore, selon le syndicaliste, un tout petit espoir tant que le PSE n'est pas validé par la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) et compte tenu du soutien de l'État".
La procédure de PSE s'achève le 18 décembre. Le plan social doit être ensuite examiné pour validation ou pas par la Dirrecte, "à partir du 21 décembre, et ce dans un délai de 21 jours", a précisé le secrétaire adjoint du CE.
Mais dans l'intervalle, a-t-il poursuivi, les salariés "attendent de Punch des lettres d'intention des constructeurs et des banques qui peuvent consolider l'offre de Punch pour que Ford revienne sur sa décision".
Dans le cas contraire et si la Direccte valide le PSE en l'état, le plan social devrait être lancé "fin janvier", et les lettres de licenciement devraient parvenir aux salariés concernés en septembre. Ceux-ci bénéficieraient alors "d'un congé de reclassement de 15 à 18 mois, selon l'âge, durant lequel ils seraient payés sur une base de 80 % de leur salaire net", a expliqué M. Pénel.
La fermeture de l'usine serait effective "en août 2019", mais une quarantaine de personnes, notamment le personnel administratif, pourraient rester sur place "jusqu'en 2021", selon le syndicaliste.
Ensuite, se poserait la question de la cession du terrain, dont Ford est propriétaire.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

La cabane à Poutou vit elle ses dernières heures?ca fait dix ans que Ford n’en veut plus,et Ford ne va pas si bien que cela,d’ailleurs qui va bien à part Toyota ?
Un Monde sépare l’usine Toy de Valenciennes et celle de Ford a Blanquefort,pourtant toutes les deux payent les mêmes charges et salaires.....
alain boise, Le mercredi 19 décembre 2018

Ca ne fait pas 10 ans mais 40 ans...
;0)
Luc os, Le mercredi 19 décembre 2018

Des l’inauguration par Ford junior en 73? Z’etes sur?
alain boise, Le mercredi 19 décembre 2018

73 ça fait 46 ans !
J'ai arrondi mais le désir de fermer cette usine date du tout début des années 80.
;0)
Lucos, Le mercredi 19 décembre 2018

7 ans après l’inauguration.......
alain boise, Le mercredi 19 décembre 2018

A Valenciennes y a pas que Toyota …
Que devient la fabrication sous licence par PSA des boites EAT6 et EAT8 d'origine AISIN par PSA.
Il y a quelques temps le site peinait à produire les 3 000 BVA / jour attendues sur les lignes de Peugeot …

Si un membre de la rédaction ou un collabo (rateur ou ratrice) masqué (?) de l'une des deux parties (Aisin ou PSA) veut bien apporter une réponse …

Qu'il en soit remercié
ADEAIRIX, Le mercredi 19 décembre 2018

Quant à "BlanqueFord" … Le locataire de Bercy que rien n'arrête n"exclurait pas un rachat du site par l'Etat en vue d'une cession ultérieure vers le "Belge" …

Si possible, garantie à première demande fortement recommandée si un tel schéma était suivi pour couvrir l'argent public attribué à l'acquéreur … Contrairement à l'habitude
ADEAIRIX, Le mercredi 19 décembre 2018

Alain, je ne connais pas l'historique de Ford Bordeaux mais je connais bien ce que sont capables de faire les Américains.
En 1978 je suis embauché chez GM comme Junior Engineer à la division AC Delco à Gennevilliers, siège de GM France.
Dans cette belle banlieue d'Ile de France (!) GM inaugurait en grande pompe une toute nouvelle ligne d'assemblage de produits électroménagers de leur fameuse marque Frigidaire connue dans le monde entier ; c'était en avril 1978. Le ban et l'arrière-ban réunis : PDG français, patrons de GM Europe, quelques huiles venues des Etats-Unis, etc. tout ça alors même que GM était en pourparlers avec GE pour leur vendre la division Frigidaire, ce qui fut fait seulement quelques mois après cette inauguration !
Toute la ligne d'assemblage a été démontée et remplacée par une ligne de montage de freins Delco Moraine. J'en étais resté avec des yeux comme deux ronds de flanc mais mes collègues, habitués à ce genre de décisions rapides et tranchées n'étaient pas choqués outre mesure.

Un autre exemple, regardez combien de temps a fonctionné l'usine de Saab 9000 inaugurée par GM - encore eux - à Malmö. J'étais invité à l'inauguration en tant que salarié de Saab France, je n'ai jamais vu une usine aussi moderne, luxueuse, démentielle (des petits ruisseaux artificiels coulaient avec des bruits de nature, chants d'oiseaux et j'en passe pour que les ouvriers soient zen). Même pas 5 ans de fonctionnement ; fermée sans états d'âme.

Alors Ford Bordeaux, pourquoi-pas s'en débarrasser au bout de 7 ans ?
Bruno HAAS, Le mercredi 19 décembre 2018

L'emplacement de l'usine SAAB à Malmö est devenu un ecoquartier très chic.
Faut que j'en parle à Marie-Edmonde tiens..
;0)
Lucos, Le mercredi 19 décembre 2018

Tout le monde le sait que la planète (des humains) va a sa perte, mais ce que beaucoup ne se rendent pas compte c'est que ce sera dans sa phase finale d'une férocité et d'une cruauté inimaginable.
Nous avons affaire à la folie des ricains qui veulent bien faire du colonialisme capitaliste mais avec un gain immédiat...contrairement à nous colonialistes cons à l'ancienne...qui par exemple en allant en Afrique croyaient qu'on allait s'enrichir en permanence durant des siècles et le résultat c'est qu'on a été toujours perdants et jamais eu de retour sur investissement. Demandez aux bretons, et pas qu'eux, qui ont fait un bout de l'histoire de France.
Est-ce que vous voyez les américains s'emmerder en Afrique, ils sont pour le moins racistes et disent qu'il n'y a rien à tirer des pauvres et des sous-développés.
Exemple lors de l'Apartheid en Afrique du Sud...la première boite ricaine à partir ce fut IBM (j'y était à cette époque).
Ce qui est génial, c'est leur coté pratique...un gars a dit (je sais que vous le savez déjà) "il faut arrêter de perdre de l'argent" !
"Tu coupes l'eau et électricité et on se casse vite fait de cette tour..."
Dès que les actionnaires l'on appris...ils ont applaudit des deux mains , et ont dit "Mon gars, ta grosse prime est assurée !"
Bruno, je suis allé à Gennevilliers aussi chez GM à cette époque...et je me rappelle curieusement d'avoir bien bouffé !
Jo Duchene, Le mercredi 19 décembre 2018

Jo, je me rappelle 3 "cantines"
1- la cantine des "ouvriers et employés" gérée par une entreprise qui était différente de la cantine des "cadres et ETAM" ; les syndicats ouvriers - déjà eux - ne voulaient pas la même société que celle des cadres par dogmatisme pur. Moyennant quoi, le repas était plus cher et vraiment infect.
2- la cantine "cadres et ETAM", fort bien gérée, sans être exceptionnelle, c'était très bon.
3- l'executive dining room : un véritable étoilé Michelin ; je n'y ai pas souvent déjeuné pour être honnête, mais suffisamment pour l'apprécier à sa juste valeur.

PS : pour les zôtres : passionnant ce post, non ?
Bruno HAAS, Le mercredi 19 décembre 2018

Attention vous êtes hors sujet et le chef Lucos veille
alain boise, Le mercredi 19 décembre 2018

Nous parlons d'usines qui ont fermé...
Idem lors d'un stage aux bancs d'essai, souvenir cantine MBK Pantin en 1979, salle formica + salle nappes papier + salle nappe tissus.
En temps que prétendu futur cadre je mangeais avec l'ingénieur chef en version tissus, ça vous apprend vite la vie des castes en industrie..
;0)
Lucos, Le mercredi 19 décembre 2018

C'était l'année … 82
Cà devait être en 1982 … Oui c’était en 1982, je suis allé à "Gennevilliers" … C’était un RDV pour rejoindre le « cénacle » des conseillers de gestion d’Opel … Moyennement emballé par le côté « open space bien avant l’heure » implanté dans un ancien site de production assez « Kolossal » et la « gueule » des Kadett GTE de l’ époque (je cruisai alors en Golf GTI 1600), je fis au dernier moment de la surenchère au niveau de la rému alors que j’étais dans le principe pris (c’était un peu plus facile que maintenant) … Mon interlocuteur prétexta alors une consultation du service du personnel (DRH ?) et il advint ce qu’il devait arriver … Un refus poli …
De cette anecdote, je ne suis pas spécialement fier car ne témoignant pas d’une très grande maturité …
Comme quoi personne n’est parfait … ET certainement pas moi ….
Sinon dans les mêmes années, je conserve un souvenir ému d’un déjeuner au restaurant « VIP » de L’Oreal à Clichy …
Vous vous en foutez ? Euh … Vous avez diablement raison … !
ADEAIRIX, Le mercredi 19 décembre 2018

Mais non en s'en fout pas...et c'est moins déprimant que les rond de cuir de Bruxelles!
J'ai toujours mal bouffé chez IBM à la Défense...mais chez la SSII CGI (Compagnie Générale d'Informatique) ...ils avaient racheté notre application génial et multi-langues de manufacturing automobile, et dans la cantine des cadres, les cadors de la direction avaient des maitre d’hôtel qui débouchaient des bouteilles de la cave personnelle de la boite.
Pour les initiés, en développement informatique, la méthode Merise fut leur invention. Dassault Systems à tout bouffé mondialement.
Il y a déjà des constructeurs auto qui ne font plus de "mokes", sauf pour les riches qui veulent voir "une taille réelle" ! Ils passent directement de l'ordinateur à la chaine et robots directement.
Alors qu'on ne viennent pas me dire que les VE et les hybrides coutent une fortune à développer...ce ne sont que des menteurs qui trainent des pieds...mais les actionnaires eux ils courent très vite...surtout chez Ford et chez GM.
VW nous dit ce matin qu'il n'y aura pas d'hybride avec le T-Roc ...les pauvres...la vieille soupe merdique diesel et essence bouffeuse de carburant rapporte trop de pognon... en avant le face lifting.
Ceux là ils adorent tromper les pauvres en leur donnant maintenant des tableaux de bord en couleurs bariolés !
C'est une histoire gaie ...et même les LGBT y ont droit !

Jo Duchene, Le mercredi 19 décembre 2018



La moto gagne 9% en 2018 !
Paris et Berlin s'entendent pour développer des batteries en Europe



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017