Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 04/10/2019

Guillaume Couzy, Peugeot : "Nous allons prendre de l’avance sur notre objectif de CO2 en début d’année 2020"

A l’occasion de la présentation dynamique de la 208 et de sa version électrique e-208, Guillaume Couzy, directeur de Peugeot France, nous a révélé sa stratégie pour parvenir à l’objectif de 95 g de CO2 en 2020.

"L’année prochaine, les constructeurs devront passer de 122 g de CO2 en moyenne à 95 g, c’est une première dans l’histoire de l’automobile",  a souligné Jean-Philippe Imparato, le directeur général de Peugeot lors de la présentation à la presse de la nouvelle 208 et de sa version électrique.
Pour atteindre cet objectif ambitieux, la marque disposera d’une offre électrifiée sur 50% de sa gamme (puis 100% de sa gamme d’ici 3 à 4 ans.. Elle pourra ainsi livrer, dès le début de l’année 2020, des versions électriques de ses nouvelles 208 et 2008 et des version PHEV de ses 508, 508 SW et 3008. "Dès ce mois d’octobre, avant que les e-208 ne soient déployés dans le réseau, nous entamerons un roadshow dans toute la France avec une cinquantaine de véhicules, avec l’ambition de réaliser 12 000 essais et de prendre 2 500 commandes", révèle Guillaume Couzy, directeur de Peugeot France. D’ores et déjà, 20% des commandes de 208 portent sur la version électrique, "mais l'effet nouveauté est peut-être plus fort chez les acheteurs d’électriques que chez les acheteurs de thermiques", analyse-t-il.

Prendre de l’avance sur le CO2 en début d’année 2020
Quel niveau la part de l’électrique doit-elle atteindre pour que Peugeot réalise ses objectifs de CO2 ? "Nous n’avons pas fait cette projection, cela dépend du niveau de CO2 du reste de la gamme. Nous allons prendre de l’avance en début d’année, avec la livraison de toutes les commandes d’électrique et d’hybrides rechargeables enregistrées fin 2019, puis suivre finement notre niveau de CO2 mois par mois", dit-il.
En 2020, en plus des objectifs de parts de marché, le réseau Peugeot aura aussi des objectifs de CO2 et de volume d’électriques et de PHEV à atteindre en fonction de l’historique de leur marché local.
Peugeot a l’intention de conserver au catalogue des motorisations essence et Diesel fortement pénalisantes mais, explique Guillaume Couzy, "elles ne seront disponibles qu’à la commande, pas en stock dans le réseau, ni en VD". En revanche, dès ce mois d’octobre, Peugeot lancera en production des gammes plus vertueuses en termes de moteurs, d’équipements et de montes pneumatiques, qui seront disponibles sur stock.

Des client séduits par la 208 pourront basculer vers l’électrique
De l’électrique, le réseau Peugeot n’a pas connu le meilleur, avec la 106 électrique puis la Ion. "Avec l’e-208, ils ont été conquis après les essais qu’ils ont pu réaliser. Ils sont plus inquiets de notre capacité à les produire que leur capacité à les vendre", se félicite-t-il. "Sur cet aspect, nous serons très flexibles grâce à notre plateforme multi-énergies qui pourra passer de l’électrique au thermique selon la demande sur la même ligne de production. Pour la vente aussi notre stratégie de multimotorisation est utile : des client séduits par la 208, son style extérieur, son e-cockpit, pourront basculer vers l’électrique alors qu’il n’avaient pas envisagé cette motorisation au départ. L’essai du véhicule sera primordial. Les vendeurs du réseau ont été formés pour diagnostiquer les besoins de mobilité des clients et identifier ceux pour qui l’électrique est une bonne solution au quotidien. Avec le Mobility Pass, nous leur proposerons l’accès à un véhicule thermique (chez Peugeot Rent ou Travel Car) pour les vacances dans le cadre de mensualités à partir de 15 euros supplémentaires", explique-t-il.

Des bornes de recharge dans tout le réseau Peugeot
Un investissement important a été demandé au réseau pour accompagner le déploiement des bornes de charge sur le territoire français. Même les 2 000 agents Peugeot vont investir de l’ordre de 5 000 euros pour installer une borne dans leur atelier ou à l’extérieur avant la mi-2020. Le réseau primaire sera prêt avant cette date, avec des bornes plus puissantes (20 000 euros) voire même des superchargers (50 000 euros) qui seront installés dans les ateliers et sur les parkings. "Pour l’instant, c’est un service que nous voulons offrir à nos clients, pendant les heures d’ouverture des concessions. Par la suite, ce service pourra devenir payant, en étant intégré à la carte carburant que nous proposons déjà, et aussi s’ouvrir à d’autres possesseurs de voitures électriques", explique Guillaume Couzy.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

... me trompe je ?
C'est bien toujours au niveau de l'Europe que le scoring 95g de CO2 est mesuré ?
Que la direction du commerce France de Pijot se réjouisse du début 2020 compte tenu de différents lancements de produits PHEV (508 Sw ou pas, 3008) et VE (208) intervenant fin 2019, c'est autre chose ...Même si le marché tricolore a son importance ...
A noter que la e-208 semble bien "calibrée" pour connaître une certaine réussite parmi l'offre VE ..Le fait que sa "physionomie" plutôt réussie soit semblable aux versions thermiques et donc moins "disruptive" que d'autres modèles présents sur le marché du VE du segment B et C semble plutôt un argument favorable supplémentaire. A vérifier en 2020 "nez en moins":..
;0)
ADEAIRIX, Le vendredi 04 octobre 2019

Et à vérifier et suivre quel sera l'objectif à partir de 2021 quand les 95 g NEDC auront été convertis en WLTP..
;0)
Deubeuliou el Tipi, Le vendredi 04 octobre 2019

Pour mémoire, il y a des tolérances à partir de 2020 pour un passage en souplesse.
Les constructeurs devront tenir compte de 95% de leurs ventes en 2020 et donc pourront éliminer du calcul les 5% de vhl les plus chargés en CO².
En 2020 les VE compte double dans le calcul, pour 1.63 en 2021, 1.33 en 2022 et 1 ensuite.
Donc faut trouver un champion de Scrabble et ressortir la HP12C pour savoir où on en est..
;0)
Deubeuliou el Tipi, Le vendredi 04 octobre 2019

Pour mémoire, il y a des tolérances à partir de 2020 pour un passage en souplesse.
Les constructeurs devront tenir compte de 95% de leurs ventes en 2020 et donc pourront éliminer du calcul les 5% de vhl les plus chargés en CO².
En 2020 les VE compte double dans le calcul, pour 1.63 en 2021, 1.33 en 2022 et 1 ensuite.
Donc faut trouver un champion de Scrabble et ressortir la HP12C pour savoir où on en est..
;0)
Deubeuliou el Tipi, Le vendredi 04 octobre 2019

A la question : Quel niveau la part de l’électrique doit-elle atteindre pour que Peugeot réalise ses objectifs de CO2 ? monsieur Couzy répond "Nous n’avons pas fait cette projection, cela dépend du niveau de CO2 du reste de la gamme."

Cher monsieur Couzy, je suis fan d'Excel et j'ai la prétention d'affirmer que je sais très bien m'en servir ; si vous voulez de l'aide, je suis à votre disposition.

Blague à part, PSA, comme tous ses concurrents, connaît au demi gramme près la quantité de CO2 rejetée par ses voitures immatriculées en Europe en 2018 et du 01/01/2019 à aujourd'hui, évidemment et heureusement.
Donc il sait parfaitement quelle doit être le nombre de e-208 à vendre pour réduire cette quantité, qui doit être actuellement d'environ 110 / 120 g, à 95 g au km.
Et quand il voit ce chiffre apparaître sous ses yeux, ceux-ci s'écarquillent d'effroi, raison pour laquelle il faut engranger les commandes de e-208 (qui va cartonner j'en suis certain ; je me laisserais bien tenter).

Pour Opel, la tâche est encore plus rude. Mais ce n'est pas le problème de M. Couzy, chacun sa mer.., heu, sa croix.
Bruno HAAS, Le vendredi 04 octobre 2019

En effet M. Haas, difficile de croire qu'aucune simulation ne tourne sur ce sujet. D'autant qu'on peut imaginer qu'à PSA, chaque marque ait été "objectivée" sur ce sujet.
Une des grandes inconnues est de savoir si les ventes d'e-208 vont se maintenir une fois que les 1ers clients - les déjà convaincus - auront été livrés.
Yaa, Le vendredi 04 octobre 2019

PSA a installé un comité de suivi du CO² présidé par M. Tavares.
Autoactu en avait parlé :
http://www.autoactu.com/le--comite-co2--de-psa-preside-par-tavares--symbole-de-la-pression-reglementaire.shtml
;0)
Deubeuliou el Tipi, Le vendredi 04 octobre 2019

… Merci à Lucos alias ...de rappeler cet article même si je pense que c'est resté en mémoire de la plupart …
Quand le risk management devient le CO2 risk management !
Après Mr Couzy se fait guili guili … La France n'est pas l'Europe (…)
Et oui Peugeot semble avoir mis les "petits plats dans les grands" pour fourguer sa e-208 au delà des "déjà convaincus" … Ce sont les conditions de la réussite après il faut que le "marché" le confirme …

Sinon s'agissant de marketing et de branding, il est connu que losqu'une marque "a du plomb dans l'aile" … On en change … !
Jdis çà …. Jdis rien ?
.0)
ADEAIRIX , Le vendredi 04 octobre 2019

Cher Adeairix, je n'ai pas compris la dernière phrase de votre post.
A quelle marque [qui] a du plomb dans l'aile pensez-vous ?
Et : "on" change de marketing ou "on" change de marque ?
Enfin : qui est "on" ?
Merci
Bruno HAAS, Le vendredi 04 octobre 2019

Question naïve:
Es-ce que la Pijot e-208 est uniquement faite pour rouler en ville exclusivement ou faire aussi le rat des champs ????
Jo Duchene, Le vendredi 04 octobre 2019

Rien à voir avec Peugeot ou PSA si cela peut vous rassurer (?).
S'agissant de "branding" ...
… Lorsqu' une "marque" a du plomb dans l'aile donc (des casseroles par exemple) il arrive que l'"on" en change (de marque) …
Le remarketing vient après … Voir le travail constant de Vw sur la "label" ID, récemment, ou dans le passé le Crédit Lyonnais devenu "LCL" pour les raisons que l'on connaît tous ...

Sinon plus précisément, c'était de ma part une "private joke", mais alors très "private", un rien hermétique apparemment … voire oiseuse même ? ...Bon tant pis !
En CLAIR cela faisait référence à un changement récent
de "pseudo" … Là je pars me faire "hara kiri" (pas tant que cela...).

… Il est vrai aussi qu'il y eût d'autres précédents dans les colonnes d'Autoactu … Mais chuuuuut !
;0)
ADEAIRIX , Le vendredi 04 octobre 2019

Ah oui ! Alain devenu centre de gravité (sic !)
;0)
Pour ma part je l'ai déjà expliqué ce changement de pseudo est une œuvre d'art contemporain éphémère dans la lignée des plus grands créateurs du Netart et rassurez-vous dès lundi je reviendrai à mon Pseudo originel....à moins que l'actualité automobile m'inspire de nouveau…
;0))
Deubeuliou el Tipi, Le vendredi 04 octobre 2019

Merci pour l'explication de texte cher Adeairix.
En fait j'ai le cerveau-lent...
Bruno HAAS, Le vendredi 04 octobre 2019

Contrairement à ce qu'affirme WLTP alias Lucos avec son "sic !" présomptueux, je certifie que le Centre de Gravité n'est pas Alain.

Un démenti vous honorerait WLTP.
Centre de Gravité, Le vendredi 04 octobre 2019

Si vous changez tout le temps de pseudo maintenant comment voulez-vous qu'on s'y retrouve ?
;0))
Deubeuliou el Tipi, Le vendredi 04 octobre 2019

Pour revenir à Pijot et la gamme miracle de la nouvelle 208.
Imaginez vous êtes sur bord du trottoir et vous voyez passez deux nouvelles 208 de la même couleur...et un gars super au parfum vous dit celle de devant c’est 15500 euros et celle de derrière c’est 37150 euros!
C’est pourtant exactement la même caisse! Une fait du bruit l’autre non. Génial le power pricing Tavares!
Un vrai conte de fées! Mais vous voulez une 508 pour 37150 euros, la citrouille ce transforme en carrosse dorée avec de l’espace et quatre pneus bien sûr sur la route!
Jo Duchene, Le vendredi 04 octobre 2019

Excellente la private joke ;)
Et excellente remarque. 2€ le plein (pour combien de km ?) Mais 2 fois plus chère.
JL S, Le vendredi 04 octobre 2019



Autoways révèle les marques les mieux et les moins bien placées dans la grille 2020 du malus NEDC
Le marché britannique toujours en souffrance en septembre



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017