Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 22/02/2019

Hydrogène : Toyota va livrer plus de 500 Mirai à la société de taxis Hype

La plus importante flotte de taxis à hydrogène au monde va être créée à Paris, entre aujourd’hui et fin 2020, dans le cadre d’un consortium réunissant la société Hype, Toyota, Air Liquide et Idex.

La société de taxis Hype va déployer sur Paris une flotte de 600 taxis fonctionnant à l’hydrogène d’ici la fin de l’année 2020. Mathieu Gardies, fondateur de la société, avait déjà affirmé cette ambition en juillet 2018, à l’occasion de la livraison par Toyota de 25 Mirai pour compléter une flotte qui atteignait alors la centaine de véhicules (essentiellement des Hyundai Ix35).
Hier, ce projet est entré dans une phase très concrète, avec l’annonce de la création d’une co-entreprise HysetCo, détenue à parité par Hype, Toyota, Air Liquide et Idex (le spécialiste français des infrastructures énergétiques). Cette société d’actifs va financer la phase 1 du projet, en investissant "plus de 100 millions d’euros" dans les véhicules, les stations de recharge et les licences de taxis. "Un autre partenaire doit rejoindre le projet et nous souhaitons élargir le tour de table à d’autres partenaires financiers", indique Mathieu Gardies. Avec cette flotte importante, Hype veut proposer une offre visible pour ses clients et atteindre une taille critique pour rentabiliser les stations de charge. "Pour notre part, nous n’avons pas vocation à être rentable à court terme, explique Mathieu Gardies. La rentabilité interviendra lorsque nous serons capable de proposer aux 18 000 taxis et 35 000 VTC parisiens un package mensuel concurrentiel incluant le véhicule, son entretien et un accès au réseau de charge". Cela signifie proposer un forfait mensuel entre 800 et 1 000 euros, hors carburant. Celui-ci sera "proposé à 10 euros le kg, soit pour 100 km environ, et nous espérons bien que la massification va faire baisser son coût d’ici 2021", indique Pierre-Étienne Franc, vice-président hydrogène énergie chez Air Liquide. Les stations, au nombre de 4 aujourd’hui, dont une ouverte tout récemment à Roissy, seront à terme au nombre de 10 à 12, prévoit-il.

Multiplier par 10 la production de Mirai en 2021
Toyota prévoit de livrer 200 Mirai cette année et 300 en 2020. "Cela représente les deux tiers des quotas prévus pour l’Europe, sur une production annuelle totale de 3 000 véhicules principalement acquis par le Japon et la Californie", indique Didier Gambart, PDG de Toyota France. Les véhicules, valant 78 900 euros (hors bonus et aides de la ville de Paris), sont loués à Hype pendant trois ans et 240 000 km et repris par Toyota en fin de contrat.
En 2021, une nouvelle Mirai fera son apparition, avec 5 places et un espace de coffre plus important. Ses volumes de production seront multipliés par 10 par rapport à l’actuel, indique le dirigeant. "D’ici 2025-2030, on s’attend également à une division par 4 ou 5 du prix de la pile à combustible et donc du prix du véhicule", dit-il. D’ici là, l’hydrogène devrait se démocratiser, notamment à Paris où les véhicules Diesel (2024) et essence (2030) ne pourront plus circuler.
Pour déployer son parc de 600 taxis à l’hydrogène, Hype va acquérir des sociétés de taxis (*) pour obtenir les licences qui vont avec. Il va également recruter près de 1 500 chauffeurs salariés pour faire tourner les véhicules 22 h sur 24 h et ainsi les rentabiliser au maximum. Ses 100 taxis à l’hydrogène ont déjà parcouru 2,7 millions de km.
Xavier Champagne
(*) De nombreuses sont à vendre. De 118 en 2014, le nombre de redressements judiciaires et de liquidations de sociétés de taxis est passé à 175 en 2015, 229 en 2016, 317 en 2017 et 514 sur la seule année 2018.

Partagez cet article :

Réactions

Toyota ,après sa Prius l’hybride et ses vingt ans d’avance,voilà Miraï...rendez vous dans vingt ans pour voir ou en sont les autres.
La c’est l’arme fatale cinquième pour les poumons des Parisiens.
Ce n’est plus un gadget à Khmers......à condition comme pour le VE de ne pas fabriquer le carburant avec du charbon
alain boise, Le vendredi 22 février 2019

Elle s'en fout Hidalgo, la pollu n'est plus chez elle...
;0)
Lucos, Le vendredi 22 février 2019

Wargon aussi flashée a 160 km/h un jour de pic de pollution,elle paiera dit elle( qui elle où nous?)
alain boise, Le vendredi 22 février 2019

… Ouh ouh ouh … !
La nouvelle concernant l'excès de vitesse de la ministre est très savoureuse … Evidemment … Et l'autre "droit dans ses bottes" au sujet des 80 Km/h …
On hésite entre Tartuffe et les précieuses ridicules (?).
Pôvre France …
ADEAIRIX , Le vendredi 22 février 2019

Concernant cette nouvelle très "hype" …
1 - Hyundai doit faire la "gueule" ?
2 - La nouvelle va bien au delà de la seule livraison de 500 Miraï …
3 - Cà fait un peu de la peine de voir que c'est une offre japonaise qui contribue à cette mise en exploitation "grandeur nature", notamment au regard des travaux développés naguère chez PSA et il n'y a pas si longtemps de surcroît…
Ah le cash quand çà manque ... çà manque …
;0)
ADEAIRIX , Le vendredi 22 février 2019

500 bombes roulantes dans Paris avec au volant on ne sait pas trop qui.....
Quelques sueurs froides en vue pour le ministre de l'intérieur et le futur Maire de Paris
H2O, Le vendredi 22 février 2019

1. Et des centaines de milliers de cuisinières à gaz, du GPL, des centrales nuc, des zones Seveso et 1 500 000 000 l de carburant dans 30 millions de réservoirs...
2. Personne ne sait conduire sauf vous...
Soyons sérieux et pas d'arguments idiots SVP !
;0)
Lucos, Le vendredi 22 février 2019

Ça ne rigole pas ici h2o la patrouille surveille tout,vous êtes un bleu,allez circulez et ne jouez pas avec les allumettes, chef Lucos a horreur
alain boise, Le vendredi 22 février 2019



articles connexes

La Peugeot 208 fait sa révolution
Thierry Tanfin prend la direction générale du groupe Audi Bauer Paris



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017