Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Autour de l'auto - 11/04/2019

Italie : de vieilles Fiat 500 renaîssent entre les mains de Giovanna Parascandolo

(AFP) - Giovanna Parascandolo a 23 ans, sa Fiat 500 en a plus du double mais elle semble neuve : cette jeune architecte italienne passionnée qui n'y connaissait rien en mécanique l'a retapée de fond en comble.

"Cette passion est née par hasard", raconte Giovanna Parascandolo à l'AFP. Montée un jour dans la vieille Fiat 500 d'une amie, elle est tombée "sous le charme de ce tableau de bord minimaliste, avec ces boutons, ces interrupteurs...".
Mais ces petits bolides autrefois si répandus sont aujourd'hui des objets de collection bien trop chers pour elle. La jeune femme choisit alors de vendre sa moto pour s'acheter, pour 2 000 euros, une Fiat 500 de 1967 "complètement rouillée : elle ne démarrait pas, elle ne freinait pas".
Giovanna emménage dans un ancien entrepôt et installe dans un coin de ce vaste espace son "Nanna's Garage", où elle bichonne sa voiture et travaille désormais sur une deuxième qu'elle a cette fois l'intention de revendre.
Mais le chemin a été long: une année complète de recherches dans des livres, sur des forums sur internet... et sur le tas.
"J'ai emporté le moteur dans ma chambre (...) et dans mes moments libres, je démontais les pièces et je les restaurais", raconte-t-elle. A chaque fois, elle prend beaucoup de photos, pour pouvoir tout remettre en place ensuite.
Il n'y a que la carrosserie qu'elle a confiée à un professionnel à la retraite. "Couper les parties rouillées, souder... Sans quelqu'un pour me l'enseigner, j'en étais incapable".
Mais cela va changer : pour sa deuxième voiture, elle a trouvé un carrossier qui la prendra plus d'un mois en stage pour lui apprendre les bases du métier.
Son diplôme d'architecte en poche, elle cherche maintenant comment elle pourrait vivre de sa passion pour les voitures d'époque.
"J'aime les démonter, les comprendre, les restaurer. La Fiat 500 a été le premier amour, la voiture parfaite pour apprendre, c'est la simplicité faite voiture mais j'aimerais aussi m'occuper de voiture plus importante, plus chères", explique-t-elle.
Pour commencer, cette jeune femme à l'air décidé a pris soin de filmer tout ce qu'elle fait dans son "Nanna's Garage", avec le projet de monter une chaîne Youtube.
Elle qui a passé des nuits entières à discuter sur internet avec des foules de passionnés -- sans se laisser impressionner par un flux régulier de remarques sexistes -- estime en effet que les forums spécialisés "genre des années 1990" ont bien besoin d'"un coup de jeune".
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Que cet article fait du bien et donne un coup de frais à Autoactu,bravo
alain boise, Le jeudi 11 avril 2019

Quelques photos pour illustrer auraient été sympa
Franck Isho, Le jeudi 11 avril 2019

Non, la mécanique n'est pas, heureusement, qu'une affaire d'hommes…
Ceux qui regardent Wheeler Dealers ou Vintage Mecanic mesurent la complexité de restaurer un véhicule ancien.
La carrosserie est un sacré budget, mais la sellerie aussi quand il ne reste plus rien…
Le plus difficile en restauration est d'abord de trouver les pièces.
Puis ensuite les professionnels qui sont prêts à passer du temps pour réaliser les travaux.
J'ai moi-même testé le sujet pour faire refaire une sellerie. Le plus dur n'a pas été de trouver le tissu, mais bien de trouver la bonne personne pour faire le travail dans le strict respect de l'origine.
Je reste admiratif par le résultat accompli par les gens qui sont admirablement doués de leurs mains !
clerion, Le jeudi 11 avril 2019

clerion … vous en avez trop dit … Quelle est l'heureuse bénéficiaire de tous ses soins attentionnés de sellerie … ?
ADEAIRIX, Le jeudi 11 avril 2019

Sympa ! … Cela dit le choix de l'article de l'AFP sent bon le WAVE …
Certes la réalisation est plus qu'estimable mais 1 Fiat 500 et demi … on est loin encore d'un business installé … Que fait le chat de la voisine ?
Quelque chose me dit que les cloches de la désapprobation risquent de retentir … Tant pis
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 11 avril 2019

Moi qui traîne dans les voitures anciennes depuis longtemps sinon toujours, je constate avec plaisir que nombre de femmes s'y intéressent, jusqu'à mettre les mains dans le cambouis.
Ceci dit, ils sont rigolos à l'AFP : considérer une Fiat 500 comme un petit bolide...c'était la 2 pattes des italiens, en fait ?
Sauf bien sûr s'il s'agit d'une Abarth, mais alors on veut des photos....
jean-marie méchin, Le jeudi 11 avril 2019

È Parascandolo sporgersi … ?
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 11 avril 2019

@ ADEAIRIX : ma décence anonymystique m'oblige à ne pas trop donner de détails…
Voiture française des années 50 avec un tissu à rayures et un autre à chevrons, passepoil et tutti quanti…
Une horreur à réaliser…
;-)
clerion, Le jeudi 11 avril 2019

… Voiture française des années 50 avec un tissu à rayures et un autre à chevrons et passepoil …
Si on élimine le cuir des Facel … Cà fait encore du monde … !
Simca Aronde et dévivées ou Ariane, Renault 4CV ou Dauphine et peut-être Pijot 403 …
Cà restera prudentiellement bien anonymystique (?)
;0)

ADEAIRIX , Le jeudi 11 avril 2019

Cet article des plus anodins n'a aucun interêt..
;0)
Luc os, Le jeudi 11 avril 2019



Le casse-tête de la mise en œuvre de la "Zone à faibles émissions" du Grand Paris
Le maillage de bornes de recharge en France en phase avec le parc de véhicules électriques, selon l’Avere



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017