Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 08/01/2019

Italie : le marché automobile finit l'année 2018 en retrait de 3,1%

Avec 61 230 immatriculations de moins qu'en 2017, le marché automobile italien enregistre une baisse de 3,1%, avec 1,910 million d’unités. 

La hausse de 2% en décembre ne permet pas de contrebalancer la chute entamée depuis la fin de l’été dernier (septembre : -25,2% ; octobre : -7,2% ; novembre : -6,3%), avec l’entrée en vigueur du WLTP le 1er septembre dernier. Le marché automobile italien termine ainsi l’année 2018 en retrait de 3,1%, à 1,910 million d’unités, ce qui représente une perte de 61 230 véhicules par rapport à 2017.

Pour l’Unrae, l'association des marques importées : “2019 sera une année qui, mis à part des facteurs que nous ne voyons pas aujourd’hui, devrait se terminer par un volume de voitures vendues inférieur à 2018, en raison de nouvelles taxes et d'une tendance au ralentissement qui a été observée au cours des derniers mois de 2018".

"Difficile de faire des prévisions pour l'année qui vient de commencer, avec l'inquiétude des répercussions négatives du bonus-malus (...), et également en raison du climat d'incertitude économique ainsi que d'un contexte de production plutôt critique (l'indice de production de l'industrie automobile est en baisse depuis juillet dernier et les commandes depuis août)“, explique l’Anfia, l'association des constructeurs italiens.

Le canal des entreprises en baisse de 9% fin 2018
Avec 394 253 immatriculations, les entreprises enregistrent un retrait de 9,3% au cumul des 12 mois 2018. Les particuliers accusent pour leur part un recul de 2,4%, à 1,094 million d’unités. Les loueurs terminent l’année 2018 en très légère progression de 0,4%, avec 435 128 unités.

Le Diesel continue de chuter
En baisse de 12,3% à fin décembre, les motorisations Diesel totalisent 990 235 unités, soit 138 890 véhicules de moins qu’en 2017 et perdent 5 points de parts de marché. Avec 49 561 immatriculations de plus qu’en 2017, les modèles essence sont en hausse de 7,9% (678 675 véhicules) et gagnent 4 points de parts de marché. Les version hybrides affichent un gain de 30% (à 87 032 unités) et gagnent 1 point. Avec un volume de 5 010 unités, les véhicules électriques s’octroient une croissance de 148,5%.

Le groupe FCA en baisse de 10,4%
Avec 502 707 immatriculations, le groupe FCA clôture l’année 2018 en retrait de 10,4% et perd 2 points de parts de marché. Une contreperformance imputable à Fiat, dont les immatriculations ont fortement reculé de 19,7% depuis le début de l’année 2018, à 323 342 unités. Ainsi la marque a perdu 79 000 véhicules en un an et cède 3,5 points de parts de marché.  A fin décembre, la Panda (leader des ventes) et la Punto, inchangées depuis 8 ans, ont perdu respectivement 21 810 unités et 15 957 véhicules, Tipo (15 700 unités perdues), 500 (13 800 unités), 500L (12 380 unités), et 500X (4 140 unités). Mais Fiat n’est pas la seule en baisse dans le groupe, Lancia/Chrysler, malgré un bon mois de décembre (+38,7%, à 4 355 unités), enregistre également un fort déclin (-19,5%), avec 48 557 modèles. En retrait de 4,9%, Alfa Romeo totalise 43 112 immatriculations (rien qu’en décembre ses ventes continuent de chuter de 33,2%, à 1 919 unités). Jeep est la seule marque du groupe FCA en forte progression aussi bien sur le mois (+60,3%, à 6 664 unités), qu’au cumul (+70,8%, à 84 535 véhicules) grâce au Compass, qui totalise 21 108 unités en année pleine, soit 25% du volume de la marque. Au cumul, Renegade représente 39% des ventes de Jeep, avec 33 306 unités, dont 95% sont des motorisations Diesel. 

Volkswagen, première marque importée
Le  groupe Volkswagen (Audi, Porsche, Seat, Skoda et Volkswagen) a été fortement pénalisé par le WLTP et par l’arrêt de la commercialisation de certains modèles sur les trois dernier mois de l'année. Volkswagen avait déjà amorcé la reprise de ses ventes sur ce marché (en octobre : +5,1% et en novembre :+11,8%), et la confirme en décembre avec une nouvelle hausse de 22,5% (11 424 unités). A fin décembre, Volkswagen totalise 162 775 unités (+ 12,3%) et gagne 1 point de part de marché. La marque est tirée par son nouveau modèle T-Roc (23 661 unités) et le Tiguan (30 545 véhicules), qui pèsent 33% de son mix. Audi réalise également une croissance élevée de 54% (4 743 unités) en décembre, mais termine l’année en retrait de 6,4%, avec 62 776 véhicules. Sur les 12 mois, Skoda et Seat sont quant à elles en progression de 9,7%, à 25 377 unités (+22,1%, à 2 435 modèles en décembre) et 13,8%, avec 19 951 ventes (-14,6%, à 1 071 unités sur le dernier mois de l’année). 

Renault soutenu par la Clio et ses SUV
Après trois mois de baisse (septembre : -51%, octobre : -28% et novembre : -33%) due à la nouvelle norme WLTP, Renault reprend des couleurs (+4%, à 8 910 unités) pour le dernier mois de l’année 2018 sur le marché italien. Cela permet à la marque de contenir sa baisse à -6,4% sur l'année, avec 125 154 unités. La marque a été soutenue par la Clio qui représente 41% de ses ventes et qui s’impose à la deuxième marche du classement 2018 avec 51 628 unités, derrière la Panda. Captur se hisse à la troisème place des SUV (derrière 500X et Renegade) et 17e au classement général avec 29 620 véhicules.
De son côté, Dacia réalise une bonne performance (+6,2%), à 61 599 unités (décembre : +30,7%, à 4 152 ventes) grâce à la nouvelle génération du Duster, 21e au classement annuel (+12,6%, avec 27 657 unités) et à la Sandero, au 19e rang en 2018 (+6,5%, à 29 519 modèles).

Hausse de 4% pour Peugeot
Avec 108 468 immatriculations, Peugeot s’octroie une croissance de 4% à fin décembre 2018. Sur le dernier mois de l’année, ses immatriculations ont très légèrement progressé (+1,2%), à 7 221 unités. La performance de la marque pour l’année 2018 est à mettre au crédit de la 3008, dont les immatriculations ont bondi de 45,6%, à 24 546 unités. Grâce à la hausse de décembre (+5%, à 5 247 unités), Citroën clôture l’année 2018 en hausse de 5,9%, à 82 846 unités, tiré par son nouveau modèle C3 Aircross (17 744 unités en année pleine). Malgré un mois de décembre en très forte progression (+115,4% à 224 unités), DS affiche une infime hausse (+0,3%), à 2 663 ventes. Quant à Opel, ses immatriculations sont en baisse de 3,7%, avec 95 290 modèles au cumul des 12 mois, bien que ses ventes soient en hausse de 45,8% (5 504 unités) en décembre.

Top et Flop 2018
Pour certains constructeurs, l’année se termine en forte progression : Volvo (+12,4%), Jaguar (+74,1%) et Mitsubishi (+60%). En revanche, d’autres marques affichent une baisse et pas des moindres à fin 2018 : Mercedes (-7,1%), BMW (-6,2%), Hyundai (-9,3%), Smart (-7,7%), Mini (-17%), Land Rover (-7,1%) et Honda (-10,3%).
Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque en Italie décembre 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017