Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Services - 25/04/2019

Jean-Hugues Delvolvé, CGI Finance : "Nous voulons définir nos propres valeurs résiduelles"

CGI Finance qui axe sa stratégie sur le développement de la LOA a conçu son propre outil de calcul des valeurs résiduelles pour maîtriser l’ensemble de la chaîne.

La fixation des valeurs résiduelles c’est "une boîte noire", résume Jean-Hugues Delvolvé, directeur général de CGI Finance. A la base, explique-t-il, un modèle statistique modélise la décote du véhicule depuis sa sortie et réplique cette modélisation dans le futur. Ce modèle statistique est complété par l’intervention d’un expert qui donne son avis sur les conditions de marché qu’il imagine dans le futur.
"Il reste un facteur d’interprétation dont nous ne connaissons pas les hypothèses avec la difficulté qu’il y a à se projeter dans le futur", souligne Jean-Hugues Delvolvé. "C’est là qu’il faut que nous ayons notre propre avis et les concessionnaires aussi. Chacun doit prendre son risque et ne pas faire confiance à quelqu’un qui introduit une part de subjectivité dans le modèle", explique-t-il.
CGI Finance qui utilise actuellement l’outil Prevar (groupe Argus) pour définir les valeurs résiduelles dans ses contrats de LOA lancera en juin prochain son propre outil conçu par les équipes IT de l’établissement financier. Le calcul de risque est un savoir-faire de ses data scientists qui ont développé des algorithmes de calcul des valeurs résiduelles avec la remontée d'une grande quantité de données marché. "Nous allons avoir un modèle de VR basé sur Vivacar, Reezocar [site d'intermédiation VO avec 6,6 millions d'annonces dont CGI est actionnaire, NDLR] et l’analyse des données de 700 sites de distributeurs. Nous connaissons toutes les VR du marché et de toutes les marques", assure Jean-Hugues Delvolvé.

50% de la LOA VO du marché
L’établissement financier a fait de la LOA son axe de développement stratégique avec par exemple la mise en avant de la mensualité sur son site vivacar.fr ou sur les sites de ses partenaires avec son application Vivafi grâce à la dématérialisation du dossier et de l'acceptation. En 2018, sur un total de 130 000 financements réalisés par CGI un sur deux comportait une valeur résiduelle.
"Nous voulons être les champions du monde de la LOA. Nous ne pouvons pas nous reposer sur une boîte noire. Nous avons l’obligation de comprendre pour avoir des valeurs fiables sans aucune influence des constructeurs", précise Jean-Hugues Delvolvé.
"Nous ne pouvons pas faire confiance à quelqu’un qui introduit une part de subjectivité dans le modèle. En faisant la majorité de notre production en LOA, si nous utilisons une VR qui n’est pas la nôtre nous confions à d’autres le soin de gérer notre profitabilité", précise-t-il.
Le dirigeant estime que la maîtrise de l’ensemble de la chaîne de valeur va lui permettre de confirmer son leadership sur ce type de financement alors qu’en 2018 CGI Finance a réalisé 250 millions d’euros de financements VO en LOA soit 50% de l’ensemble de la production en LOA VO recensée par les statistiques de l’ASF sur le marché français.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Remplacer la boite noire par la boite de Pandore ?
Bien que les lois de roulage et la clientèle, soient bien différentes, n'est ce pas réinventer l'eau tiède par rapport à l'expertise des équipe d'ALD les cousins du Groupe Socgen dédiés à la Location?
patrick berchot, Le jeudi 25 avril 2019



Wayne Bruce rejoint Bentley en tant que directeur de la communication monde
Jeremy de Brabant nommé au poste nouvellement créé de directeur général BtoB de PHE



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017