Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Equipementiers - 31/07/2019

La citadine légère et électrique, c’est possible avec le "48 volts", assure Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo

Depuis plusieurs années, Valeo développe une technologie d’électrification légère, le "48 volts", qui permet une baisse des émissions de CO2 à moindre coûts et dont les premières applications arrivent bientôt sur le marché. Parmi elles, le PDG de Valeo imagine la création d’un nouveau segment de véhicules urbains.

La règlementation européenne qui oblige les constructeurs à abaisser leurs émissions de CO2 de 37,5% en 2030 (par rapport à 2021) doit amener la moyenne européenne à 56g (en référence aux 95g de 2020/2021).

"Si la règlementation ne change pas, et avec la pression qui existe sur les questions écologiques on ne voit pas comment cette règlementation pourrait s’assouplir, les véhicules seront soit électriques soit hybridés avec une technologie 48 volts", a dit Christophe Périllat, directeur des opérations de Valeo lors d’une rencontre avec des journalistes à l’occasion de la sortie des résultats financiers du premier semestre de Valeo.
Le "48 volts", c’est une solution d’hybridation abordable développée par Valeo dont la production viens de démarrer dans son usine d’Etaples (Hauts de France) et qui arrivera sur le marché avec les premiers véhicules équipés en masse début 2020.
Ce dispositif combine une batterie au lithium-ion supplémentaire de 12 V, un convertisseur de courant 12-48 V et un nouvel alterno-démarreur de 48 V intégrant de nouvelles fonctions, explique Valeo.
Ce moteur électrique (alterno-démarreur) peut s’implanter à différents niveaux de la chaîne de traction : sur la courroie de distribution, près de la boîte de vitesse ou sur l’essieu arrière. Il peut aussi être utilisé seul dans des véhicules légers.

Ce développement vient des premiers Start&stop développés par Valeo avec Citroën et de l’expérience sur les alternateurs dont il est l’un des principaux fabricants (un sur deux en Europe est produit par Valeo, affirme l’équipementier).
"C’est cette même technologie de moteur électrique que l’on a amélioré d’année en année et qui aujourd’hui nous permet de proposer une offre d’un moteur électrique de 15 kW à 25 kW qui sont des moteurs électriques permettant à la fois l’assistance au Torque et la régénération", ajoute Christophe Périllat.

Depuis quelques temps, le groupe fait tourner un prototype équipé de cette technologie comme seul moyen de propulsion.
Jacques Aschenbroich, PDG de l’équipementier, estime que la segmentation du marché automobile va créer une nouvelle catégorie de véhicules urbains électriques qui n’auront pas besoin d’une batterie de 300 volts mais une petite batterie électrique et des moteurs de type 48 volts qui vont rendre l’entretien de la voiture beaucoup moins cher et beaucoup plus facile, explique le dirigeant.
Jacques Aschenbroich estime que ce pourrait être des voitures légères limitées à une vitesse de 100 km/h pour une autonomie de 150 km. "100 km/h cela suffit largement en ville et 150 km d’autonomie en usage urbain est une réponse suffisante aux besoins des consommateurs", explique-t-il. "On a beaucoup d’attraction sur ce marché-là. On a une commande pour l’instant et on est persuadé que dans l’avenir ce type de véhicule existera."

L’intérêt pour la consommation de cette solution en hybridation ? "Nous pensons que par rapport à une solution de type hybridation haute tension on a 80% de l’amélioration en CO2 pour 20% du coût", assure Christophe Périllat.
Pour les dirigeants de Valeo, cette technologie va s’imposer massivement "comme la technologie de choix pour compléter l’électrification pure", notamment en Europe et en Chine.
Sur ce produit "les prises de commandes sont très élevées" et Jacques Aschenbroich annonce pour Valeo "40% du marché des commandes du 48 volts".
"C’est aujourd’hui 40% d’un petit marché et cela deviendra 40% d’un marché qui sera tous les véhicules sauf ceux qui seront purs électriques", a dit Christophe Périllat.
L’équipementier a prévu de donner des détails sur les résultats commerciaux de cette technologie lors d’une journée investisseurs le 10 décembre prochain.

Pour les dirigeants de Valeo, 100% des véhicules seront électrifiés en 2030 en Europe avec environ 25% de véhicules électriques et 75% d’hybridation type 48 volts.

Quelle part pour les hybrides rechargeables et les électriques purs dans ces 25% ? "Il y a quelques années, vous m’auriez demandé l’équilibre entre véhicules électriques et hybrides rechargeables je vous aurait dit 50/50. Ce que l’on voit aujourd’hui c’est plutôt 80/20, 20 d’hybrides rechargeables et 80 de véhicules purement électriques. Est-ce que cet équilibre va changer dans les années qui viennent ? on n’en sait rien, nous refaisons des estimations tous les ans", explique Jacques Aschenbroich.
Quelle sera l’évolution des prix ? Le marché pourra-t-il se passer des subventions ? "C’est l’enjeu absolument fondamental", nous a répondu Jacques Aschenbroich. "Si on prend un chiffre de 30% de véhicules en Europe sur un marché de 20 millions pour faire simple, cela fait 6 millions de voitures. Si c’était 10 000 euros par voitures cela fait 60 milliards, c’est insupportable. Donc ce n’est pas ce qu’il se passera. Si les constructeurs et leurs partenaires, comme nous, ne sommes pas capables de faire en sorte que l’équation fonctionne sans subvention, il n’y aura pas de marché et cela ne me paraît pas le plus probable. Ce que disent nos clients, et en particulier les plus gros d’entre eux, c'est que les prix seront à parité à partir de 2022 avec le Diesel et 2023 avec l’essence", a-t-il précisé.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

... Pour le marché des citadines et/ou des ménages multimotorisés, pourquoi pas ?
Bien au delà de la réduction du surcoût au regard des motorisations Diesel ou essence c'est le prix intrinsèque de la chignole "48v / 150km / 100km/h"
qui sera déterminant pour que la "mayonnaise prenne" ... là dessus ces messieurs de Valeo semblent assez "discrets" ?
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 31 juillet 2019

C'est surtout la taille de la batterie qui sera évidemment déterminante. Il conviendrait de ne pas dépasser les 20 K€ s'agissant visiblement d'un marché de seconde voitures.
Néanmoins ce discours est réaliste et tient bien compte du fait qu'on ne pourra pas continuer à sponsoriser les VE encore longtemps. Il faut revenir à la logique du marché en fonction des contraintes de CO² et surtout de l'inconnue principale : la réaction des clients.
Je pense personnellement que nous allons, et c'est déjà parti, vers une grave chute générale des ventes en attendant ces VE achetables et surtout convaincant les clients. Nous passons visiblement dans une phase difficile pour les marchands de Bagnoles créée par le couple attentisme galopant des clients et donc cubanisation du parc.
Pour combien de temps ?
L'urgence est donc de vite sortir ces VE low cost.
;0)
Lucos, Le mercredi 31 juillet 2019

Pourquoi faire une citadine puisque les automobiles vont être interdites en ville?
alain boise, Le mercredi 31 juillet 2019

Le VE tue l’emploi,les ateliers,usines,assèchent nos finances publiques,encombre les déchèteries.
A Paris le trou d’Autolib se chiffre à plusieurs dizaines de Millions,la CSPE a triplé pour arriver à 9 Miliards et certains réclament encore plus.
On va toujours nulle part en VE et les reportages sur ceux qui ce sont aventurés sur un Paris Marseille tient plus du récit de la croisière Jaune que de la ballade.
Nous sommes dans une spirale infernale ou l’on veut copier la Chine alors que nos sommes 100 fois plus propre.
L’écologie est punitive et enfantes taxes et interdictions.
Oui l’auto moderne est propre et notre air bien plus respirable qu’au vingtième.( siècle)
Si à chaque qu’un constructeur sort un nouveau véhicule encore plus propre en face nous mettons une bande d’ecolozadistes qui sortent un microscope encore plus puissant pour traquer une poussière encore plus fine,cela n’a pas de fin.
Vive l’emploi et vive la bagnole
alain boise, Le mercredi 31 juillet 2019

Une pour celui qui pompe l’eau du puits pour refroidir les panneaux,je vous conseille une lecture,histoire du climat par l’historien Emmanuel Le Roy Ladurie.
Ou alors tapez sur Google ( je sais ça consomme) sécheresse 1718.
Vous avez aussi www.parolesdedieu.fr/les canicules-depuis 1132.
Envoyez tout cela à votre idole de16 ans.
Et n’oubliez pas vive la bagnole,la moto et le Diesel
alain boise, Le mercredi 31 juillet 2019

Ah j’oubliais .....je roule en VE...pour aller au boulot
alain boise, Le mercredi 31 juillet 2019

… Alain, certes le mouvement est lancé … Mais les infrastructures de transport en commun sont ce qu'elles sont … avec du mal à absorber les flux voyageurs pour différentes raisons … L'inconfort de celles-ci les particules fines simples ultras supras , les pannes, les canicules
il faudra bien assouplir après le serrage de vis …
Me semble-t-il en tous cas .

Lucos … 20K€ pour une chignole "48v / 150km / 100km/h" cela me semble terriblement "velu" comme prix …(?)

Deux éléments …
1 - Les difficultés du segment A genre Twingo, C1/108/Aygo à exister du fait d'un prix au final pour une "config" qui dépasse le simple tabouret avé le volant qui est trop proche des citadines du segment B infiniment plus polyvalentes (les consommateurs savent compter …)
2 - L'échec commercial de la Smart pourtant "géniale" pour la ville qui malgré une large adhésion dans les cités européennes n'a jamais atteint une diffusion ne serait ce qu'au niveau seuil de rentabilité pour son constructeur ….

Le mâchin 48V tout équipé à plus de 15K c'est déjà beaucoup, probablement le gisement est plutôt vers 10K€ …
A 20K … on reste sur le marché des vertueuses "fashionistas" de tous poils (au sens large) et sans blesser personne … ?
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 31 juillet 2019

@Alain, ne soyez pas bête, révisionniste, fake et extrémiste comme cela, vous vous ridiculisez en public et vos discours n'ont aucun intérêt constructif ici. participer positivement au débat au lieu de ressortir tous les jours les mêmes messages et attaques personnelles débiles. Il n'y a pas que vos clics qui polluent...
@ADRX, c'est une estimation à la louche (à électrons) effectivement mais je me place du coté client car c'est là que ça se passe et au dessus de 20 000 le volume ne sera pas là et donc les futures baisses de prix vers les 10 000 non plus et donc cercle vicieux infernal. Je pense que les clients sont prêts à un effort au vu du TCO qui ne sera finalement pas si mal en recharges journalières à la maison en tarif de nuit.
;0)
Lucos, Le mercredi 31 juillet 2019

On rêve chez Valeo ! un marché européen à 20 millions, ce n'est pas sérieux! Avec tous les coups (et surcouts...) qu'il doit endurer d'ici 2030, si on veut arrondir c'est sur 10 millions qu'il faut raisonner! Et il a été plusieurs fois démontré que le marché de la voiture urbaine est aussi un rêve: ça a couté 500 millions par an à Daimler.Il n'en demeure pas moins qu'un VE basique est intéressant s'il est capable de sortir de la ville...
Jacques CHEINISSE, Le mercredi 31 juillet 2019

@Lucos,cessez vous aussi de vous ridiculiser avec vos panneaux solaires qui servent à remonter l’eau du puits ou vos inventions de panneau Lunaire.
Vous débordez de haine envers ceux qui s’opposent dans la Madrassa écolo.
Laissez aux gens le libre droit de réponse sans tomber dans l’insulte de la bêtise ou l’inculture,ce n’est pas en parlant Allemand ou Latin pour bien étaler vos connaissances .
Chez nous on dit la culture c’est comme la confiture .....moins on en a et plus on l’étale.
Le VE est une impasse que l’on ne maîtrise pas ,bientôt les villes seront interdites aux automobiles quelques soit son mode de propulsion .
Avec vos idées nous sommes en train de créer une immense déchèterie,aucun VE n’a plus de douze ans ....ou avec une autonomie ridicule.
Mon Alpine avec bientôt 50 ans a gardé la même autonomie et si elle doit mourrir elle sera recyclée à 100%( peut être le choix n’est pas judicieux avec le Polyester)....bon alors ma S 800.
Vive la bagnole,la moto et le Diesel
alain boise, Le mercredi 31 juillet 2019

"la mort d'Elvis il n'y a pas cru, le Monsieur sur la Lune il n'y a pas cru, maintenant sur Autoactu c'est tendu…"
;0)
Lucos, Le mercredi 31 juillet 2019

Merci à Jacques CHEINISSE dont le commentaire remet le discours quelque peu "lénifiant" de Valéo en perspective ….
Demain on rase gratis ?
;0)

ADEAIRIX , Le mercredi 31 juillet 2019

C'était arrondi Europe + les bavures, pour faire simple..
;0)
Lucos, Le mercredi 31 juillet 2019

Selon Mr Aschenbroich , pourtant PDG d'une société crédible comme Valéo, il faudrait créer une nouvelle catégorie de véhicules : Des automobiles limitées à 100 km/h.

Je suis éventuellement d'accord avec cette idée, à condition que ces véhicules soient interdits de circulation sur route et hors des centres urbains pour raison de sécurité et de fluidité de circulation.

Cela me semble un idée peu judicieuse car ce qui fait le succès de l'automobile actuelle est sa polyvalence et sa capacité à s'adapter aux milieux urbains ET extra-urbains, avec une sécurité satisfaisante..

Nous voyons actuellement les difficultés que la prolifération que les trottinettes électriques a généré : Les voies de circulation ne peuvent accepter des véhicules circulant à des vitesses différentes.


Laissons des piétons sur les trottoirs limités à 8 km/h et interdits aux voitures et les rues limitées aux voitures et interdites aux piétons ( hors passages protégés ) . Ces voitures doivent pouvoir sortir des villes et circuler en sécurité à 130 km/h. Il n'y a donc pas de place pour des véhicules limités à 100 km/h....à moins de créer de nouvelles voies réservées en milieu urbain.


La création de pistes cyclables sécurisées est déjà un véritable casse-tête pour toutes les grande villes...alors créer de nouvelles rues.....

Mr Aschenbroich veut-il être le préfet Hausmann du 21ième siècle ? Il aura raté sa vocation en imaginant des solutions chez Valéo. Avec un tel raisonnement, j'espère qu'il n'a pas l'intention d'interdire les voitures en ville.

----------------------------

Le concept de micro-hybidation 48V a par contre un avenir pour équiper les petits véhicules.
Toutefois Mr Aschenbroich ne doit pas être bien informé ( ou avoir oublié ses cours d'électicité ) : Pour atteindre 15 kW, il faut une électronique et des câbles de très forte section acceptant plus de 300 Ampères.
C'est pour cette raison que les constructeurs de VE préfèrent une tension de plus de 400 Volts.

L'ajout de 15 kW représente environ 30 à 40% de capacité supplémentaire d'accélération d'un véhicule urbain de type Twingo, C1 ou 108. ( couple disponible en phase d'accélération ). La question : ces véhicules acceptent-ils ce surcoût ?

J'ai peur qu'en France, nous ne nous égarions à faire du bricolage ( puissance insuffisante ) pendant que les autres pays développent des produits mieux adaptés. Aux USA, le remplissage ( et la vidange ) d'une baignoire ne doivent pas durer plus de quelques minutes. Le même raisonnement pour les véhicules a amené à les équiper de gros V8....C'est peut-être exagéré mais c'est la réalité du marché US.
Smarter, Le mercredi 31 juillet 2019

Élémentaire Watson ...heu non Smarter seule l’augmentation de la tension fera baisser l’intensité.
Déjà Tesla appelle sur ses chargeurs 300A en 800V.....arrosons nos panneaux
Et dire qu’ici certains militent pour la fermeture de 18 centrales.



alain boise, Le mercredi 31 juillet 2019

Même le Chignin frappe et me fait assez de 400 à 800V la Tensin de la Batterie Tesla ,je me dépêche de corriger avant le bûcher
alain boise, Le mercredi 31 juillet 2019

Smarter,
dans ce cas il faudrait aussi interdire les voitures sans permis, les voitures de collection qui plafonne à 90 km/h, et plus grave le Solex de qui vous savez…
Vous oubliez que la vitesse mini par beau temps sur la voie de gauche d'une autoroute est de 80 km/h que ce soit débile ou pas, 100 km/h ça passe.
Faut arrêter de légiférer et de restreindre en permanence nos libertés..
;0)
Lucos, Le mercredi 31 juillet 2019

… Amen ?
;0)
ADEAIRIX , Le mercredi 31 juillet 2019

Si on plafonne mon Solex, je ne réponds plus de rien !
Bruno HAAS, Le mercredi 31 juillet 2019



PSA va adapter au plus juste sa part de véhicules électriques pour préserver ses marges, explique Tavares
Le CNPA, Elisabeth Borne et la prime à la conversion



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017