Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Services - 09/06/2017

La part des grandes surfaces sur le marché de la location courte durée en net recul en 2016

Les résultats de l’enquête GMV pour le CNPA montrent qu’en 2016 les loueurs traditionnels ont repris des parts de marché par rapport aux enseignes de GMS qui avaient fortement progressé ces dernières années.

Après des années de croissance, les enseignes de grandes surfaces (GMS) seraient arrivées à un palier. C’est en tout cas l’analyse que Didier Fenix, qui s’exprimait en tant que président de la branche "Métiers de la mobilité partagée" du CNPA, fait des résultats de l’enquête 2016 (il est directeur général d’Europcar France).
Dans ces résultats, la part des GMS (en nombre de jours de location) est passée de 15% (en 2014 et 2015, sur un marché qui avait été en croissance) à seulement 9% en 2016 (sur un marché qui a été relativement stable).
A l’inverse, la part des loueurs traditionnels qui avait été en recul en 2015 (passée de 76% en 2014 à 74% en 2015) a nettement progressé et ils ont réalisé 78% des jours de locations en 2016.
Ces données ont été obtenues dans le cadre de l’enquête annuelle menée par GMV pour le CNPA. Celle-ci est basée sur l’analyse des réponses d’un échantillon représentatif de 2 127 personnes qui ont loué au moins un véhicule dans l’année. Il s’agit de l’analyse du comportement des Français qui ont loué un véhicule en France. Elle ne tient donc pas compte de l’activité liée au tourisme international.

"Il y a pour les GMS un effet plateau. Ils ont énormément cru pendant des années et il y a un effet de saturation. La location est pour eux un produit d’appel et ils arrivent au bout d’une histoire. Pour passer la marche il leur faudrait investir dans des infrastructures plus lourdes. Je ne les vois pas se développer d’avantage", analyse Didier Fenix.
L’enquête montre également une poursuite de la croissance de la location entre particuliers qui a représenté 5% du nombre de jours en 2016 (contre 1% en 2014 et 3% en 2015). L’autopartage reste stable à 8%.
Le marché est essentiellement animé par la hausse du nombre de location de quelques heures qui représenteraient 21% du nombre de contrat en 2016 (18% en 2014).
Par ailleurs, l’enquête montre que les comportements d’achat sont restés stables entre 2015 et 2016 avec 38% des clients qui réservent en ligne et 31% au comptoir de l’agence (13% le font par téléphone et 9% via un prestataire type assureur/assisteur).
Les représentants du CNPA ont annoncé qu’ils allaient réfléchir à la mise en place d’indicateurs économiques plus poussés pour l’analyse du marché qui ne se fait actuellement que par le biais de cette enquête, avec les limites de ce type d’analyse. Celle-ci permet en effet de retracer une répartition des parts de marchés selon le type d’acteur mais ne permet pas de connaître le nombre de jours de location ni mesurer la part des locations liée au tourisme des étrangers (qu’il faudrait aller interroger dans leurs pays).
"Pendant 10 ans nous avons été très cadenassés par nos départements juridiques respectifs, à la suite de l’enquête de l’Autorité de la concurrence qui a commencé en 2006 et au terme de laquelle nous avons été blanchis", a précisé Didier Fenix. L’Autorité de la concurrence reprochait en effet aux loueurs présents sur les aéroports de donner leur niveau d’activité utilisé pour la répartition des coûts fixes et dont elle craignait une éventuelle entente sur les prix qu'elle n'a donc pas pu démontrer. 
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017