Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 05/01/2015

Le bonus pour les véhicules hybrides ramené dans une fourchette de 1 000 à 2 000 euros

Paru le 31 décembre, le décret fixant le barème 2015 laisse inchangé le dispositif pour les véhicules électriques. Il modifie sensiblement les conditions des véhicules hybrides et abaisse leur bonus de 40%.

Comme annoncé par le gouvernement en octobre dernier, les véhicules électriques (ceux non hybrides dont les émissions de C02 sont inférieures à 20 g, selon les termes du décret) bénéficieront en 2015 des mêmes conditions de bonus qu’en 2014, soit une aide de 27% du prix TTC du véhicule (batterie incluse si elle est en location) avec un maximum de 6 300 euros. Et ce sans distinguer son mode d’acquisition, achat ou location.

Pas de changement non plus pour les véhicules dont les émissions de CO2 sont comprises entre 21 et 60 g/km, ce qui correspond aux hybrides rechargeables, avec une aide à 20 % du prix TTC du véhicule (toujours batterie incluse), plafonnée à 4 000 euros.

Comme annoncé également, le bonus de 150 euros pour les véhicules dont les émissions de CO2 sont comprises entre 61 et 90 g/km est supprimé. 

Le principal changement en 2015 sera la baisse significative du bonus accordé aux véhicules hybrides dont le décret donne la définition suivante : "un véhicule qui combine l’énergie électrique et une motorisation thermique à l’essence, au gazole, au gaz de pétrole liquéfié ou au gaz naturel véhicules, est équipé d’un moteur électrique présentant une puissance maximale sur 30 minutes supérieure ou égale à 10 kilowatts et dont le taux d’émission de dioxyde de carbone est compris entre 61 et 110 grammes par kilomètre". 

Le bonus pour cette catégorie de véhicule baisse d’environ 40% (39,39% exactement) avec un pourcentage ramené à 5 % (au lieu de 8,25%) du prix TCC avec un minimum de à 1 000 euros (au lieu de 1 650 euros) et un maximum de 2 000 euros (au lieu de 3 300 euros). 

Ces nouvelles dispositions s’appliquent comme chaque année aux commandes réalisées après le 1er janvier et toutes les commandes passées en 2014 bénéficient du barème précédent à conditions que leur facturation intervienne avant le 31 mars.

Une majoration de 200 euros est prévue pour le retrait de la circulation, à des fins de destruction, d’un véhicule de plus de 15 ans.

Ces modifications visent à maintenir l’équilibre financier du dispositif alors que pour la première fois les montants des malus restent inchangés d’une année sur l’autre. Le gouvernement prévoit  pour 2015 des dépenses de 200 millions d’euros avec pour hypothèses de ventes 49 000 véhicules hybrides et 1 904 véhicules hybrides rechargeables (contre 38 600 immatriculations de véhicules hybrides à fin novembre 2014), et 18 900 véhicules électriques (contre 12 819 à fin novembre 2014 dont 8 917 VP et 3 900 VUL). 
Florence Lagarde

Lire le décret fixant le nouveau barème du bonus 2015

Partagez cet article :

Réactions

C'est malheureux à dire mais même sans aucun bonus les hybrides japonaises continueraient de se vendre, et pire pour les concurrents, car même en période de crise, elles continueront de se vendre aussi.
Une revue de l'industrie française très connue traite Tesla de père Noël. Ils ont profondément tort. Tesla prouve que seulement les meilleurs, et ceux qui ne négligent rien survivront.
Permettre à ses vieux client de faire une mise à jour de ses vieux véhicules, Tesla donne à tous les industriels de cette activité, une profonde leçon; à savoir, ils ne faut jamais oublier ni ne mépriser ses clients. Tesla n'en perd aucun.
De l'autre coté du pacifique, Toyota ne perd n'ont plus aucun de ses clients qui on acheté une hybride. Bonne année 2015 à tous.


Jo Duchene, Le vendredi 02 janvier 2015

Mais Jo,Tesla perdra tous ces clients dans cinq ans lorsque qu'il faudra changer les batteries a 15000€ les cent.
Donc auto côté 10 000€ et 15000€ De batteries,et oui une batterie comme un panneau solaire à une durée de vie,comme disait feu Coluche 20 ans de crédit et après les ruines sont à toi.
Regardez les courbes de rendements vous verrez l'inversion brutale sur dix ans et encore sans charge rapide.
Ou alors comme chez Zoé payez deux fois,un coup la bagnole un coup le moteur,ach doctor Rudolph,Diesel pas mort!!!
alain boise, Le lundi 05 janvier 2015

Votre remarque, Jo, est périphérique au sujet, mais judicieuse.
La fidélisation est une obsession mal comprise par les constructeurs.
La question aujourd'hui est, pour l'acheteur, de savoir combien de temps il pourra conserver sa voiture en bonne capacité de rouler. Le désir de remplacement n'est plus motivé par l'acceptation de l'obsolescence programmée par le constructeur. Le voeu de l'acheteur est de ne pas tomber en panne et de rouler à moindre consommation, en gardant une qualité de confort et d'insertion dans le trafic acceptable.
Aussi, la mise à jour, ou à niveau, du parc vendu est l'une des pistes bien comprises par certains acteurs.
L'autre piste consiste à constituer des flottes mises en location et mises à our par le constructeur, l'utilisateur n'étant plus propriétaire du véhicule.
Le développement de l'auto-partage conduira les constructeurs à cette voie, tôt ou tard.
Le modèle culturel de l'automobile instrument d'identité social n'est pas mort, mais en forte évolution.
C'est sur ces points que les nouveaux intervenants, de Californie ou des pays émergents, auront plus facilement une longueur d'avance sur les caciques.
Christophe Montariol, Le lundi 05 janvier 2015

Psst : Rudolf était Ingénieur..
Lucos, Le lundi 05 janvier 2015

Psst: N'a pas eu le temps de devenir docteur ,a été jeté par dessus bord par Mata Hari,reconnaissez prof qu'il valait bien nos plus brillants motoristes de l'époque.
Euh prof,vos prévisions pour cette année vous seul savez lire dans les étoiles,dites nous comment sera le commerce.
alain boise, Le lundi 05 janvier 2015

ca me semble une evolution logique
Quand un produit commence a se vendre en masse (p ex Toyota hybrides) il n'est plus normal que l'Etat (donc le contribuable) continue a subventionner ces ventes par de l'argent public.
le but des bonus c'est de lancer le mouvement, pas de financer ad vitam aeternam les produits
MaFf, Le lundi 05 janvier 2015

Il est vrai qu'il y a une forte probabilité que Rudolf ait été mis par dessus bord par les service secrets prussiens à la veille de la guerre de 14-18 qu'ils étaient en train de préparer.
Son voyage en Grande Bretagne signifiait-il un passage à l'ennemi avec livraison de ses brevets et secrets à la Royal Navy qui entreprenait de remplacer les machines à vapeur par une motorisation plus moderne ??

Mes prévisions pour 2015...
(Je ne lis exclusivement que dans les étoiles Mercedes, Mitsu et Subaru..)
J'étais parti pour un médiocre 1 750 000, mais depuis que François a remotivé les Français en leur donnant un moral de winner, je pense que si nous faisons déjà comme en 2013 et 2014, ce sera déjà bien...
;0)
Lucos, Le lundi 05 janvier 2015



Plus de 200 groupes de distribution référencés dans l’Annuaire 2015
France : le mauvais mois de décembre met le marché automobile 2014 au niveau de 2013



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017