Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 18/10/2019

Le bonus véhicule électrique de 6 000 euros pour les entreprises n’est pas garanti en 2020

Interpellée par Véronique Louwagie sur les intentions du gouvernement concernant le bonus pour les véhicules électriques, la ministre de l’Environnement Elisabeth Borne n’a pas été rassurante.

Véronique Louwagie (Les Républicains) a interpellé la ministre de l’Environnement, Elisabeth Borne, lors de la discussion en séance publique du projet de loi de finances pour 2020 sur les intentions du gouvernement de diviser par deux le bonus véhicule électrique pour les entreprises. "Il est très important que le bonus véhicule électrique puisse être maintenu pour les flottes", a dit Véronique Louwagie, soulignant qu’actuellement l’élan pour le développement de ce segment de marché était du côté des entreprises. "Est-ce que vous allez le maintenir ?", lui a-t-elle demandé.
A cette question directe, la ministre a fait une réponse sans chiffre qui laisse planer le doute, voire le renforce. "Nous allons maintenir le bonus. Nous donnerons prochainement la trajectoire sur tout le quinquennat pour les particuliers et les entreprises", a dit la ministre qui a souligné que le budget pour le bonus serait en croissance de 50%.
Mme Louwagie a interprété cette réponse comme la confirmation que le bonus véhicule électrique ne serait pas maintenu à 6 000 euros pour les entreprises puisqu’il y avait une réflexion en cours sur le sujet. "Vous changez les règles encore au moment où le secteur automobile a fait beaucoup de recherche", a dit la députée.
Damien Pichereau (La République en Marche) a rappelé à la ministre la signature du "contrat de filière qui prévoit la vente de 100 000 véhicules électriques l’an prochain", l’inscription dans la loi Lom (en deuxième lecture au Sénat) d’objectifs pour les entreprises et a rappelé que les flottes étaient un levier majeur pour permettre aux particuliers d’accéder au véhicule électrique par le biais du VO. Le député a déposé un amendement pour passer de 30 000 euros à 45 000 euros le plafond d’amortissement du véhicule électrique (hybrides rechargeable inclus) qui a été repoussé. Il sera représenté dans la deuxième partie du PLF 2020 qui concerne les dépenses, puisque les discussions actuelles concernent les recettes (première partie).
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

L’engagement porte sur 600 Milions de bonus électrique,comme le Malus va s’écrouler....comment va t’elle financer cela....fin du bonus?
alain boise, Le vendredi 18 octobre 2019

Nous allons assister au plus grand décollage raté de toute l’histoire de l’industrie automobile !
Les milliards dépensés dans la voiture autonome ce n’était qu’une distraction de rigolos du marketing qui ont toujours lu trop de BD.
Nous verrons le spectacle de centaines de milliers de VE dans la nature, sans batterie, car ce sont des pièces captives, et que personne voudra remplacer car trop chères !
VE sans batterie, égal à joli épave neuve!
Quand on dit batterie, n’oublions que toute batterie a une électronique associée plus du soft associé... nécessitant des upgrades... que personne y inclus les constructeurs ne feront plus tard la maintenance!
Plus le VE sera cher et de luxe... plus il aura moins de valeur en occasion au vu des énormes frais de maintenance hors garantie en cas de panne invalidante... et qui l’empêchera de rouler!
Un exemple sur les voitures de hyper luxes thermiques dans le passé : toute la production de Mercedes avec moteur V12 ont disparu depuis le temps dans les casses du monde!
Plus y aura d’électronique dans une voiture plus il y aura une obsolescence rapide !
Aucune èlectronique résiste longtemps EN EXTÉRIEUR, et dans le temps, aux vibrations, humidité, et changement de température, et les plus vulnérables seront tout type de condensateurs!
Allez les spécialistes de l’électronique venez vous bagarrer avec moi... on va s’amuser !
PS
Pour les initiés, on ne va pas installer des condensateurs au tantale dans les voitures... trop cher !
Achetez des VE d’occase, mes chères, vous en ferez des pots de fleur dans votre jardin dans l’avenir.
Jo Duchene, Le vendredi 18 octobre 2019

NE jamais acheter un VE ,le louer oui pour le ramener dans trois ans!!!
alain boise, Le vendredi 18 octobre 2019

Je suis obligé de taper très fort dans la gueule des constructeurs européens de VE... car ils ne prévoient rien, et je vous jure que le service en VE sera de merde, sauf à avaler des factures délirantes en SAV hors garantie pour le malheureux qui a eu la mauvaise idée d’en être propriétaire !
Exemple édifiant, à contrario, chez Tesla... vous interrogez le geek de chez eux où vous vous renseignez... et la question qui tue est la suivante :
Si je n’ai plus de garantie constructeur ( au-delà de huit ans) ou si j’ai acheté une Tesla à un particulier, j’ai une batterie à remplacer... est-ce qu’il faut mettre la voiture à la casse, car batterie trop chère hors garantie?
Réponse: non monsieur, même dans ce cas nous avons une assurance (partenaire) pour couvrir au-delà de huit ans!
Chez les allemands et beaucoup d’autres c’est NIET, t’as pas des sous pour acheter une nouvelle batterie en SAV, va te faire foutre, mets à la casse, on te connais pas espèce de pauvre!
Jo Duchene, Le vendredi 18 octobre 2019

Cher Jo, vous nous répétez à l'envi (pas de E à la fin d'envi quand il s'agit de répétition mais avec un E quand il s'agit d'avoir envie) que les Américains arrêtent immédiatement les frais quand un business ne gagne pas d'argent.
Rappelez-nous quand Elon Musk a démarré le business Tesla ?
Rappelez-nous si Tesla Automobile a gagné du pognon, ne serait-ce que sur un "quarter" ?

Un petit conseil, si je puis me permettre, réduisez votre dose sur l'encensement de la marque Tesla et, a contrario (pas d'accent sur le a car c'est du latin, comme pour a priori, a posteriori, a fortiori...) sur les critiques faites aux constructeurs européens qui sont contraints, oui contraints, de proposer des VE auxquels ils ne croient pas (interview de Carlos Tavares répétant qu'il n'est pas audible en tant que constructeur mais qui dénonce le tout VE dans lequel se lance les politiques sous la pression stupide des Verts).

On est à marche forcée vers le VE, donc tous les constructeurs qui veulent continuer la partie doivent en fournir, contraints et forcés.

Quant à Tesla (avec un T à quant pour "à propos" et un D pour la notion de temps), E. Musk sera obligé de se vendre à un gros constructeur, tôt ou tard, et plutôt tôt que tard. Vous verrez, même moi je le verrai bien que je sois un vieux con, donneur de leçons d'ortograf, en plus (comme dirait l'ours)
Bruno HAAS, Le vendredi 18 octobre 2019

il donne des leçons d'ortograf et il écrit que les politique se lance.....
Roooooo, le nul !
Au lieu de se relire avant de cliquer.
Roooooo, le super nul.
Bruno HAAS, Le vendredi 18 octobre 2019



Dyson stoppe son programme de véhicules électriques, le début d’une série ?
Renault abaisse ses objectifs financiers face à une conjoncture dégradée



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017