Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 20/05/2019

Les députés votent la fin de la vente des véhicules à carburants fossiles en 2040

(AFP) - Les députés ont voté vendredi soir en commission la fin de la vente des véhicules à carburants fossiles (essence, diesel et gaz naturel) d'ici à 2040, lors de l'examen du projet de loi d'orientation des mobilités (LOM).

La commission du Développement durable a adopté un amendement du co-rapporteur Jean-Luc Fugit (LREM) en ce sens, avec l'aval de la ministre des Transports Elisabeth Borne.
"Si plusieurs pays européens se sont positionnés en ce sens, la France serait le premier à inscrire dans la loi" cette interdiction d'ici à 2040, a notamment motivé le député.
L'objectif est "ambitieux" mais "possible", les constructeurs envisageant "une fin de commercialisation des ventes de véhicules exclusivement diesel et essence au début des années 2030", souligne-t-il.
Son amendement grave dans le projet de loi l'objectif pour le pays "d'atteindre, d'ici à 2050, la décarbonation complète du secteur des transports terrestres". Pour cela, des "objectifs intermédiaires" sont fixés, avec la montée en puissance des véhicules à faibles et très faibles émissions à échéance 2030, dans la continuité des objectifs européens, ainsi que la fin de la vente des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers neufs utilisant des énergies fossiles, d'ici à 2040.
Tous les cinq ans, un rapport d'évaluation devra être rendu par l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques. Il donnera lieu à un débat à l'Assemblée nationale et au Sénat.
La ministre a jugé "très important d'afficher l'objectif de la France de neutralité carbone en 2050, que porte le président de la République", et de "fixer cette trajectoire sur le moyen terme pour éclairer tous les acteurs".
Les véhicules utilisant de l'énergie fossile représentent aujourd'hui 93,6% des ventes, auxquelles s'ajoutent les 4,2% d'hybrides non rechargeables et les 0,7% d'hybrides rechargeables.
Le projet de loi "mobilités" doit être examiné en commission jusqu'au 24 mai et en séance du 3 au 14 juin.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Ils peuvent s'autocongratuler sur le geste "fort" que constitue cette décision...

A une semaine du scrutin sur les élections européennes, ça sent "bon" l'opportunisme électoral...
L'on ne semble pas parler beaucoup des moyens attribués (ou alloués) pour atteindre l'objectif dans la loi... Des lors cela ressemble à de la posture.
Pas le tout de sauter ...faut avoir préparer SOIGNEUSEMENT le parachute ...
ADEAIRIX, Le lundi 20 mai 2019

Voter la fin de la vente des véhicules à carburants ne coûte pas bien cher quand il n'y a aucune solution à opposer, dans une perspective de vingt ans....

La situation est toute autre lorsque qu'il y en a 33 en face de vous le lendemain du vote !
Dataceodeux, Le lundi 20 mai 2019

@ADEAIRIX & dataceodeux: il faut toujours commencer par fixer l'objectif, les mesures de soutiens peuvent venir ensuite. L'inverse ne fonctionne pas. Les deux en même temps ont le don de créer des usines à gaz figées dans les conditions actuelles.
L'important c'est le suivi.
Arnaud C., Le lundi 20 mai 2019

Cher Arnaud C. quel sagesse et quel stoicisme enrubanne de "pretendues bonnes pratiques" ...
Helas sans chercher bien loin c'est avec une telle approche que "l'Europe" fonctionne si "harmonieusement" pour le plus grand benefice de ses ressortissants ...
Poussons la poussière...demain on rase gratis ... advienne que pourra
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 20 mai 2019

Mais alors, ma voiture de collection va prendre de la valeur ou son cours va s’effondrer ?!
Chris, Le lundi 20 mai 2019

Cher Cris,
Nos voitures de collection seront comme les carburants qui les animaient, de vieux fossiles…
;-)
clerion, Le lundi 20 mai 2019

Le futur des moteurs thermiques passera t'il par l'éthanol et l'huile de colza ?
Moins polluant que l'électrique du puits à la roue ?
Le débat est ouvert (tout vert ?)
;-)
clerion, Le lundi 20 mai 2019

Il faut directement interdire la vente des carburants fossiles, ce sera plus simple…
Je vais redemarrer la 305 GLD qui marche à la vieille huile de frite bio et non fossile…
;0)
Lucos, Le lundi 20 mai 2019

Une précision SVP, car ce n'est pas très clair dans l'article.
Est-ce que cela concerne aussi les PHEV et autre électrique à range extender ?
Frederic, Le lundi 20 mai 2019

Eh oui !
Tous les fossiles, à la casse !
;0)
Lucos, Le lundi 20 mai 2019



Takao Kato successeur de Osamu Masuko à la direction générale de Mitsubishi Motors
Taxes douanières sur l'automobile : Trump accorde jusqu'à six mois de répit



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017