Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 20/11/2019

Les enfants de Carlos Ghosn dénoncent un système juridique japonais "cruel"

(AFP) - Les enfants de Carlos Ghosn, tombé il y a un an jour pour jour dans les filets des procureurs japonais, ont dénoncé mardi un système juridique "cruel" et "injuste", réclamant un procès "équitable" pour leur père, dans une tribune publiée sur le site de franceinfo.

"Si nous nous exprimons sur ce triste anniversaire, c'est pour attirer l'attention sur un système juridique japonais à la fois cruel et injuste", qui "traite plus durement que ses citoyens ceux qui n'ont pas la nationalité japonaise", ont écrit les quatre enfants de Carlos Ghosn, Anthony, Maya, Nadine et Caroline.
Ses enfants, qui ont grandi au Japon, disent découvrir la "face sombre" de ce pays qui, selon eux, soumet leur père "à des traitements abominables".
"Les autorités japonaises l'ont détenu en le gardant à l'isolement total pendant 129 jours", tandis que "les procureurs japonais l'ont interrogé, jour et nuit, sans arrêt, pendant des heures".
Les enfants de Carlos Ghosn plaident l'innocence de leur père, victime à leurs yeux d'une "guerre économique".
Les documents transmis par l'ex-patron déchu à la Cour "indiquent notamment que les procureurs, les dirigeants de Nissan ainsi que des officiels du gouvernement japonais ont fabriqué de toutes pièces cette procédure pénale dans le but d'évincer notre père de son poste, par peur que l'alliance entre Nissan et Renault ne menace l'indépendance de Nissan", affirment-ils.
"Chacun de nous tente de comprendre comment un pays aussi développé que le Japon peut laisser les droits de l'Homme - dont devrait bénéficier notre père - être bafoués de la sorte", ont-ils regretté, réclamant un procès "équitable".
"Si ce procès voit bien le jour, nous prions pour qu'il soit équitable afin que notre père ait une chance de prouver son innocence et de retrouver sa liberté", ajoutent les enfants de Carlos Ghosn, en demandant aux autorités japonaises "de mettre un terme à l'interdiction qui l'empêche de rentrer en contact avec son épouse" Carole.
De son côté, son avocat Jean-Yves Le Borgne a martelé que son client était victime "d'une conspiration destinée à rejaponiser Nissan".
"Le Japon a fait le choix d'une action commando pour se débarrasser du patron français. C'est la domination de la France, la domination de Renault, la présence de Carlos Ghosn (...) dont il fallait se débarrasser parce qu'il fallait rejaponiser Nissan", a-t-il affirmé sur BFM Business.
Libéré sous caution après 130 jours en détention, Carlos Ghosn fait l'objet de quatre inculpations : deux pour non-déclaration aux autorités boursières de rémunérations différées, et deux autres pour abus de confiance aggravé. Il encourt jusqu'à 15 ans de prison. Assigné à résidence à Tokyo dans l'attente de son procès, il nie tout en bloc.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Dégueulasse ces méthodes,il n’y avait qu’à le révoquer sans traitement,il a tué personne....15 ans.
Pearl Harbor,prisonniers Français en Indo,quelle cruauté et je parle pas des Chinois...un genocide et sans excuses postérieures.
Notre diplomatie est plus active pour des Dealers Au Mexique ou en Malaisie.
Honte au Japon et à notre diplomatie.
alain boise, Le mercredi 20 novembre 2019

Oh les méchants, les cruels!
Ils n'aiment pas notre bon papa, presque innocent...
EXELB , Le mercredi 20 novembre 2019

La présomption d’innocence....ça vous parle ?
alain boise, Le mercredi 20 novembre 2019

Ah ah!
On s'en tape. Nous l'avons déjà jugé: vous, dans vos commentaires, moi, dans le mien.
Il a de la confiture plein les doigts.
Indéfendable!
EXELB , Le mercredi 20 novembre 2019

Saint Just sors du corps d’exel
alain boise, Le mercredi 20 novembre 2019

Alain,
Vous étiez pathétique, mais là vous faites pitié..
;0)
Luc Os, Le mercredi 20 novembre 2019

C’est maladif chez vous l’insulte?porte ouvertes à la SPA Samedi adoptez un chien ....vous verrez ça calme!
alain boise, Le mercredi 20 novembre 2019

Ce ne serait pas le système judiciaire qui serait cruel, plutôt que le système juridique ?
Ce n'est pas la même chose...
jean-marie méchin, Le mercredi 20 novembre 2019

Être pathétique et faire pitié....c'est gentil...on peut encore s'amender et devenir raisonnable...je ne sait pas quoi commencer à avoir du bon sens, ne pas s’ exister pour rien, garder son calme de part et d'autre...
Cherchez vous allez trouver !
Jo Duchene, Le mercredi 20 novembre 2019

L'accusation contre Carlos...était-t-elle le fait qu'il a tapé dans la caisse de l'entreprise, oui ou non ?
Avec l'aide de complices et de son plein gré, oui ou non ?
Si ses avocats arrivent à prouver en tribunal que non...il devrait être libre bientôt !!
S'il est aux fers et privé de nourriture tous les jours, je suis prêt à aller manifester en sa faveur !
Si à Levallois ont fait des souscriptions pour d'autres pourquoi pas pour lui ?
Il faut toujours aider les nécessiteux qui sont en présomption d'innocence !
Jo Duchene, Le mercredi 20 novembre 2019

Je le redis, ne criez pas au loup avant de l'avoir vu et attendons que la justice se prononce avant de condamner l'un ou l'autre.
;0)
Luc Os, Le mercredi 20 novembre 2019

Cher Alain, je suis d'accord avec vous quand vous écrivez : "il n'y avait qu'à le révoquer sans traitement" (mais en désaccord avec le reste de votre post, on n'est pas là pour juger le mode de pensée et de vie des Japonais. Les Français n'ont de leçons à donner à personne avec nos guerres incessantes contre toute l'Europe pendant des siècles, la période de la Terreur et le régime de Vichy, etc., ce n'est pas le sujet).

Revenons au dossier Ghosn. Si son éviction était facile - ce que je crois sincèrement - alors pourquoi ce "complot" ?

Il est utile de rappeler que Carlos Ghosn est poursuivi par la justice de trois pays différents (pour l'instant) : le Japon bien sûr, mais également les Etats-Unis et la France. Renault a réclamé l'ouverture d'une instruction à son encontre.

Je ne connais pas la loi japonaise mais le premier chef d'accusation est cette affaire de rémunération - on parle quand même de 90 M€ - non déclarée (dissimulée vue des Etats-Unis) dans les comptes de la société. Même si elle n'a pas été versée, elle était "due" à Carlos Ghosn.
Personne ne le nie, pas plus Ghosn que ses avocats.
Est-ce illégal au regard de la loi japonaise ? Oui.
On a vu que c'était aussi jugé illégal au regard de la loi américaine. Ghosn a acheté l'arrêt des poursuites et ses avocats ont déclaré toute honte bue que cet arrêt des poursuites prouvait son innocence ! Donc, si tu as du pognon tu es innocent, si tu n'en as pas, tu es coupable. Trop fort ces avocats.

Deuxième principal chef d'accusation, la rémunération de fournisseurs pour "services réellement rendus" à Nissan (version Ghosn) vs rétro-commissions d'amis personnels de Ghosn (version accusation). La justice japonaise dira. La justice libanaise ouvrira peut-être une instruction, mais ça m'étonnerait fort.

Le reste (maisons dans chaque port, jet privé et déplacements éponymes, etc.) relève de l'abus de biens sociaux caractérisés si tant est que ces "avantages en nature" n'aient profité qu'à Carlos Ghosn ; ce qui est le cas. Ha non, sa femme et ses enfants en ont largement profité aussi.

Quant au volet "français" :
- emploi (fictif ?) de Rachida Dati pour RNBV qui n'a ni employé ni chiffre d'affaires mais besoin d'une "avocate" pendant 3 ans à 300 k€ l'an ;
- emploi (fictif ?) d'Alain Bauer, toujours pour RNBV qui aurait besoin d'un criminologue payé des millions d'€, dans quel but ? L'affaire bidon des espions chinois qui a coûté la place de Pelata ? Une honte absolue.
- utilisation du château de Versailles dans le cadre des accords de sponsoring entre le groupe et le château tandis que pas un seul employé de Renault ou Nissan n'était invité à ces festivités gargantuesques.
- plus tout ce que le dossier va révéler...

Carlos Ghosn se sent très sincèrement totalement innocent. Et ses enfants naturellement.
C'est ça le plus fou d'ailleurs ! Il considère qu'il avait "droit" à TOUT, ayant tellement fait pour la fameuse Sainte Alliance.
Beaucoup de Français (dont vous ?) pensent d'ailleurs comme lui ; il a tellement fait qu'on doit tout lui pardonner.
Eh bien non !

Maintenant, les prisonniers en France ont droit à la télé - c'est payant à l'hôpital - et aux téléphones portables alors évidemment en comparaison le prison japonaise est, comment dire, cruelle.
Bruno HAAS, Le mercredi 20 novembre 2019

Par son comportement et après avoir sauvé Nissan, Carlos était depuis longtemps sous la surveillance du "triangle de fer" qui dirige le pays, Parti libéral, Syndicat des patrons et Ministères économie et justice.
Si complot il y a, il viendra de là et je pense que l'avocat de Carlos va en profiter pour s'attaquer à cet establishment.

Concernant la justice japonaise, cruelle peut-être mais défendue très fortement par le peuple qui reconnait qu'elle préserve, avec surement des dégâts, la paix sociale et la sécurité des biens et des personnes. Ce qui est réel. Oubliez votre IPhone quelque part au Japon et revenez 6 H après, il est toujours là…et au même endroit (vécu)
Les périodes de garde à vue en détention provisoire peuvent durer jusqu'à 23 jours (3+10+10) par mise en accusation? Ce qui est arrivé 3 fois à Carlos, la justice diluant les mises en accusation pour faire durer le plaisir et tenter de faire craquer Carlos. Car cette justice repose principalement sur les aveux. Donc on les force.
En parallèle la plus grande détention provisoire n'a jamais dépassé 1 an. Combien en France ?
Néanmoins le pire de la justice japonaise est que dans les parloirs tout doit être en japonais… même pour les Gaijins..
;0)
Luc Os, Le mercredi 20 novembre 2019

Je suis d'accord avec tout ce qui dit Bruno....et j'adore revenir (avec un frisson respectif...) à savoir, que tout en étant laïque...je commence à croire qu'une même petite justice immanente existe sur cette terre....
Au moment de l'affaire des espions...qui aurait parier un centime contre un million que cette affaire (et beaucoup d'autres accumulées) allait se terminer pour lui en prison ??
Il n'a pas eu de chance, car américain et avec Trump, il serait déjà dehors !
Faut-il pleurer sur son sort...sort qu'il a crée lui même de toutes pièces ?



Jo Duchene, Le mercredi 20 novembre 2019



MEETDEAL, disrupte le marché du lead et recrute 10 talents
Patricia Caulfuty nouvelle directrice des achats d'Arval France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017