Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 13/03/2017

Les experts bien décidés à faire le ménage dans leur profession

"L'affaire des 5000 VO" qui a mis en cause plusieurs experts véreux a obligé la profession, représentée par l'ANEA, à réagir et à mettre en place de nouvelles procédures destinées à contrôler le travail de tous les experts indépendants.

En juillet 2015, la révélation de l’affaire des 5 000 véhicules gravement endommagés (VGE) revendus sur le marché de l’occasion grâce à de faux rapports d’expertise a obligé la profession des experts à se remettre en question et  "à prendre le problème à bras le corps", souligne François Mondello, nouveau président de l’ANEA (Alliance nationale des experts en automobile).
Mise en place d’un "concentrateur" qui recense tous les rapports d’expertise, création d’une commission de contrôle et projet de loi sur la déontologie de la profession doivent permettre d’éliminer les brebis galeuses de la profession.
D'ores et déjà, depuis le 1er janvier dernier, les experts ne peuvent plus déposer directement leurs rapports en préfecture, ils doivent les communiquer à la passerelle numérique de l’ANEA pour être enregistrés et comptabilisés dans le système statistique créé par l’association nationale. "Depuis, quelques experts ont décidé d’arrêter leur activité, constate Christophe Theuil, président délégué de l’ANEA. Comme dans tous les métiers, il y a des brebis galeuses qui, faute de contrôles suffisants, s’arrangeaient avec des réparateurs et des démolisseurs pour créer un business autour des VGE. Cela concerne moins d’un expert par département sur les 3 000 que compte la profession mais c’est l’image de toute une profession qui a été mise à mal. L’affaire des 5000 VO aura eu le mérite de nous permettre de dialoguer avec l’administration et de lui démontrer que pouvions jouer un rôle dans le contrôle interne de notre profession", dit-il.
Parmi les moyens mis en place, il a été décidé, le 16 décembre dernier, de réactiver la CNEA, commission nationale des experts automobiles. Cette commission dont les membres sont nommés par arrêté, sera l’instance de contrôle interne de la profession. Elle aura en charge de surveiller l'activité des experts et de "toper les comportements hors normes", sur la base de relevés statistiques qui permettront, comme dans le contrôle technique, de voir si un expert réalise trop d’expertises ou si son taux de procédures VE est anormalement élevé.
Enfin, un texte de loi est en cours de finalisation, qui va définir un référentiel de déontologie pour la profession et leurs relations avec les tiers (assureurs, réparateurs, particuliers). Ce texte, qui sera intégré dans le code de la route, devrait être publié à la rentrée de septembre.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Mais les "experts" sont des salariés des compagnies d'assurances,tout comme les concessionaires autos deviennent des salariés des constructeurs,non?
alain boise, Le lundi 13 mars 2017

Valéry Giscard d'Estaing est soulagé. Il jure ne pas faire partie de l'affaire des 5000 VO ; on peut le croire.
Bruno HAAS, Le lundi 13 mars 2017

Reste plus qu'à s'attaquer aux compétences techniques ....
OA, Le lundi 13 mars 2017

Est-ce que tous ces "experts" dans la ponte des nouvelles normes contre les "hors normes" tiennent compte de la "modernité" galopante..comme il a été pour l'informatique en voiture, car ils est "prouvé" que c'est toujours la faute à l'ordinateur.
Un escroc de réparateur chez Mercedes, pour m'arnaquer et surfacturer, m'a sorti un jour, il y a un bug dans le faisceau de la voiture, nous cherchons mais la facture est au temps passé ! Il a cherché longtemps jusqu'à que je lui dise, j'ai un contrat d'entretien, vous l'envoyez a votre patron. Vous trichez qu'il m'a dit.
Dans l'avenir ce sera la faute à la voiture autonome...elle n'a pas communiqué qu'on allait être niqué !
Jo Duchene, Le lundi 13 mars 2017

Très très bel exercice de style que cette translation "JODUCHENESQUE" :
....Partir d'un cas d'escroquerie (ou d'une fraude) sur des expertises VGE (pas celles de Valérie) pour nous amener sur le thème récurrent "comentjemesuisfaitarnquerparMercedesoupas" çà relève du grand art ! Non mais sans blague ...
ADEAIRIX, Le lundi 13 mars 2017

Et encore on ne parle pas de certains experts judiciaires sortis de nulle part avec qui les conséquences peuvent devenir carrément graves..
;0)
Lucos, Le lundi 13 mars 2017



Près de 250 groupes de distribution référencés dans l’Annuaire 2017
Quels sera le choix des constructeurs pour l'eCall en France : TPS ou eCall 112 ?



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017