Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 02/11/2018

Les immatriculations VP baissent en octobre mais pas le marché des particuliers

Le marché automobile français a enregistré une nouvelle baisse en octobre (-1,5%) malgré un jour ouvré de plus. Toutefois, ce sont surtout les ventes tactiques qui chutent, les ventes à particuliers progressent elles de 3,3%.

La nouvelle norme WLTP et les anticipations d’immatriculations du mois d’août (+40%, soit 43 000 immatriculations de plus) ont eu un impact très négatif sur le marché de septembre (-12,8%, soit 22 000 immatriculations de moins) mais ne se ressentent presque plus en octobre : le marché automobile français a enregistré un recul de 1,5%, soit 3 000 unités de moins, avec 173 803 VP neufs immatriculés. A noter tout de même que ce mois d’octobre compte un jour ouvré de plus (23 jours contre 22 en octobre 2017), le recul est donc plus important à jours ouvrés comparables. La bonne nouvelle en revanche, c’est la baisse des canaux tactiques (-24% pour les loueurs courte durée et -4% pour les VD) alors que le marché des particuliers progresse (+3,3%) pour peser ce mois-ci 53,3% des ventes totales, un record !
Sur les dix premiers mois de l'année, le marché maintient une progression, de 5,7%, à 1,836 million de VN, avec des ventes à particuliers en hausse de 6,7%, pour 48% du mix de vente.
Le CCFA s’attend à une progression d'environ 5% du marché français en 2018, l'Observatoire Cetelem mise sur 5,2% et Renault a relevé ses prévisions, le 23 octobre dernier, de +2% à plus de +4%.

Volkswagen, Audi et Nissan encore en net recul
Toutes les marques n’ont pas réagi de la même façon à la mise en place de la nouvelle norme WLTP. Volkswagen, dont certaines versions et motorisations sont encore en attente d’homologation, a chuté de 23,5% en octobre après une perte de 34% en septembre. Sur 10 mois, la marque reste en hausse de 0,9% et le directeur de la marque, Pierre Boutin, mise sur une progression sur l’ensemble de l’année.
Audi est encore plus gravement touchée. La marque, qui bondissait en août (+39%, à 3,4% de parts de marché), s’écroule en septembre (-55,4%, à 1,6% de PDM) et en octobre (-53%, à 1,6% de PDM). Comme nous l’expliquait Lahouari Bennaoum, directeur d’Audi France, lors du Mondial, la marque subit à la fois des retards sur l’homologation WLTP, notamment de Q2 et A3, et est en phase de renouvellement de deux modèles majeurs, l’A1 et la Q3, dont la production des anciennes versions est arrêtée et l’arrivée des nouvelles n’est prévue qu’en fin d’année.
D’autres marques, qui avaient fortement anticipé en août et chuté en septembre, sont encore en fort recul en octobre : Nissan, après ses 9 296 immatriculations du mois d’août, est tombée à 1 458 unités en septembre et à 2 652 en octobre (soit -49%). Sa marque de luxe Infiniti (421 unités en août) ne réalise que 6 immats en septembre et 10 en octobre. D’autres marques premiums souffrent : Porsche, avec 125 unités en octobre et 124 en septembre après les 902 du mois d’août ; Alfa Romeo avec 246 unités en octobre et 169 en septembre après les 1 404 du mois d’août ; et Land Rover, avec 317 unités en octobre (-61%) et 301 en septembre alors même qu’elle ne progressait que de 27% en août, avec 506 VP.

Peugeot devance encore Renault
Le groupe Renault, qui chutait de 17,8% en septembre perd encore 3,5% en octobre, malgré la bonne forme de Dacia (+19%). Renault (à -9,7%) est tombée sous les 17% de PDM, largement devancée, comme en septembre, par Peugeot (+8%) qui dépasse les 20,1% de PDM ce mois-ci. Citroën est en net progrès (+14,7%, dont +33% auprès des particuliers) et réalise ainsi sa meilleure PDM de l’année, à 10,8%, tandis que Opel rebondit aussi (+5,2%, dont +16,9% à particuliers). Le groupe PSA s’octroie ainsi près de 35,5% des ventes VP en France en octobre.

Toyota encore en tête des marques importées

La marque Toyota continue de bien se comporter (+18,3%) avec un fort rebond sur le marché flotte (LLD et entreprises) en complément de sa progression de 9,6% sur son marché de prédilection, les particuliers. Pour le deuxième mois consécutif, elle devance Volkswagen avec 5,4% de PDM.
Ford et Fiat, tous deux en recul de 14% en septembre et autour des 3,4% de PDM, vont mieux : Ford progresse de 13,7% (dont +17,6% à particuliers) et Fiat chute de 12% à cause de la diminution de ses VD et LCD et malgré un rebond de 19,4% de ses ventes auprès des particuliers.
Hyundai (+8%, dont +19,6% à particuliers) et Kia (+8%, avec un fort gain sur les flottes) confirment leur bonne forme depuis le début de l’année.
Enfin, Mercedes (+14,7%, dont +17,6% à particuliers), qui pointe à 3,7% de PDM, et Volvo (+22%, dont +38% chez les particuliers), qui dépasse la barre symbolique des 1% de PDM, s’affirment sur le marché premium.
Xavier Champagne et Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque en France octobre 2018 - Source : Dataneo (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP VUL neufs par marque en France octobre 2018 - Source : Dataneo (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VUL neufs par marque en France octobre 2018 - Source : Ccfa

Lire le détail des immatriculations VP VUL neufs par marque en France octobre 2018 - Source : Ccfa

Partagez cet article :

Réactions

Dorénavant les clients désireux d’acheter une Toy Hy doivent prendre leur ticket d’attente et fournir une ramette de papier pour éditer leur bon de commande
Bravo Toy et merci à tous ceux qui cherche la mort du Diesel,
alain boise, Le vendredi 02 novembre 2018

Désolé quand le produit est bon et fiable et a prouvé sont efficacité...même si concernant le design moi personnellement je fais la tronche...je vois que les pauvres moyennement riches n'ont pas de difficulté à acheter une Yaris hybride et non plus à acheter une CH-R...sans compter que des Prius et Lexus d'occasion très récentes il y a pléthore de choix.
La chute du diesel est plus accentué que prévu...et les gros diesel à la campagne et pour faire des km sont une bonne affaire en occasion, mais pour la ville c'est un désastre.
Le gardien dans mon immeuble qui a eu la mauvaise idée d'acheter en occasion une Audi A6 diesel n'arrête pas de payer des factures de réparation à 80.000 bornes et à pris même un crédit pour une grosse réparation, mais elle a de la gueule sa caisse vu de l’extérieur.
Il va la vendre à un autre portugais pour ce renflouer, ceci dit c'est une caisse indispensable pour aller à la fête du "senhor imigrante" !.
Jo Duchene, Le vendredi 02 novembre 2018

Messieurs
Si vous n'avez rien à dire de mieux que ces radotages interminables, ne dites rien SVP...
;0)
Lucos, Le vendredi 02 novembre 2018

Les chiffres parlent d’eux mêmes el Pico,quelle année pour Toy!
Rien à dire de plus en effet
alain boise, Le vendredi 02 novembre 2018

Les chiffres Opel sont faux. Soit il faut comparer 2017 et 2018 au cumul depuis le début de chaque année, soit au cumul depuis le mois de rachat par PSA. Le mix des 2 laisse croire qu'opel fait un carton.
JL S, Le vendredi 02 novembre 2018

Qui empêche Lucos de dire des choses essentielles...nous sommes prêts à boire ses paroles de grand spécialiste borgne parmi nous les aveugles !
Jo Duchene, Le vendredi 02 novembre 2018



articles connexes

Organigrammes des constructeurs : pour savoir "qui fait quoi ?"
L’automobile sous la pression des investisseurs alors que s’achève l’euphorie de la période post crise



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017