Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 28/11/2019

Les intentions d'achat de Diesel repartent à la hausse

Selon un sondage réalisé par l'Argus, les intentions d’achat de véhicule Diesel neuf et d’occasion repartent à la hausse en 2019. Il reste l'unique solution pour les gros rouleurs et encore très avantageux pour les entreprises.  Il pourrait même aider les constructeurs à passer leurs objectifs de CO2 en 2020.

L’effet du "Diesel bashing" commence à s’estomper auprès du grand public, selon un sondage réalisé par l’Argus (*). En effet, alors que les intentions d’achat de véhicule Diesel neuf et d’occasion baissaient depuis plusieurs années, elles sont reparties à la hausse en 2019 : 31% d'intention d'achat en 2016, 24% en 2018 et un rebond à 28% en 2019. Chez les possesseurs de Diesel, le rebond est de 9 points en un an, à 43% d’intentions d’achat en 2019.
Parallèlement, les intentions d’achat d’essence baissent régulièrement, passant de 41% en 2016 à 31% en 2019. Le désir d’hybrides (dont rechargeables) évolue peu, passant de 21% à 23%, tandis que l’électrique séduit désormais 10% des intentionnistes, contre 4% en 2016. De bon aloi pour un constructeur comme Peugeot qui vise 7% de vente d’électriques en 2020 en Europe.

Le Diesel a encore sa place
Le Diesel séduit donc à nouveau le public et pourrait ainsi aider les constructeurs à atteindre leurs objectifs de CO2 en 2020. Le nouveau Peugeot 2008, par exemple, sera vendu en électrique mais aussi en Diesel avec un moteur à 96 g de CO2, proche de l’objectif de PSA à 93 g.
Dans les ventes de Nissan en France, le Diesel s’est stabilisé à 43% du mix à fin octobre 2019, contre 44% en 2018 (et 71% en 2014). "En l’absence d’alternative, le Diesel reste la meilleure réponse économique pour les gros rouleurs et pour les flottes",  constate Guillaume Boisseau, patron de Nissan France.
"Le Diesel reste en effet prépondérant au sein des entreprises, rappelle Régis Masera, directeur consulting au sien du leaser Arval France. Il représente 70% des mises à la route de VP et VUL et encore 57% pour les VP seuls".
Particulièrement sur les SUV, la surconsommation de l’essence continue de donner un net avantage au Diesel. C’est ainsi que 72% des ventes globales de Tiguan et 57% des ventes de Qashqai se font encore en Diesel (sur 10 mois 2019).

Un Diesel d’occasion désormais au prix de l’essence
Le "Diesel bashing" et les craintes de se voir refuser l’accès des centres villes a tout de même pesé sur les valeurs de revente des Diesel, constate Nicolas Carron, expert valorisation au sein du Groupe Argus : "A 36 mois, la revente d’un Diesel du segment B se fait désormais au prix de l’essence. Et les berlines Diesel du segment C ont perdu plus de 3 points de VR entre 2015 et 2019", dit-il. 
"On a craint la catastrophe, se souvient Olivier Hossard, dirigeant du groupe Vauban, et finalement une main invisible a régulé les marchés et réduit les pertes de valeur".
La forte baisse des ventes de citadines Diesel pourrait même créer un besoin sur le marché de l’occasion, estime Nicolas Carron. "En revanche, la surreprésentation du Diesel sur le segment C chez les entreprises est encore trop forte pour espérer un rebond des valeurs résiduelles", dit-il.
Xavier Champagne

(*) Enquête réalisée auprès de 2 000 internautes et présentée lors du Club Argus sur le thème "Crise du diesel, nouvelles réglementations : quels impacts sur le marché en 2020 ?" qui s’est déroulé à Paris le 26 novembre dernier et d'où sont extrait les propos repris dans l'article.

Partagez cet article :

Réactions

C'était annoncé !
;0)
Luc Os, Le jeudi 28 novembre 2019

Gréta va être contente,Rudolf meilleur ami de la lutte contre le réchauffement ))))
alain boise, Le jeudi 28 novembre 2019

Indépendamment de toute idéologie pro ou anti quoi que ce soit, le raffinage du pétrole donne quoi qu'il arrive en gros pour un volume de gasoil - 2 volumes d'essence.
Si par un quelconque mécanisme de jeu taxe on favorise l'un ou l'autre on crée un déséquilibre qu'on ne peut compenser.
Frederic, Le jeudi 28 novembre 2019

On va plus loin avec un litre de Gazole que d’essence...non?
alain boise, Le jeudi 28 novembre 2019

Oui Alain, mais là n'est pas le problème ou du moins pas que.
Pendant des années on a fait acheter du diesel sur des citadine type Twingo ou Clio, ce qui, pour des petits trajets est une hérésie.
Aujourd'hui, on fait acheter du SUV en essence, ce qui est tout aussi stupide.
Il faut juste expliquer de manière cartésienne au gens quelle type de motorisation est la plus adaptée en fonction de l'usage majoritaire qu'il feront de leur auto.
C'est normalement le job des vendeurs. Mais comme on leur demande plus de pousser tel ou tel modèle avec telle ou telle motorisation, on déséquilibre le naturel...
Le diesel a un vrai intérêt si vous roulez beaucoup et longtemps. Longtemps j'entends le temps que tous les systèmes de dépollution soient en action et dans une plage de fonctionnement optimum. Si vous faites 15km, qui est le trajet moyen pour aller au travail, ce n'est pas gagné.
Frederic, Le jeudi 28 novembre 2019

Luc Os … Trop modeste ce matin !
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 28 novembre 2019

A force e site va ce civiliser, nous voyons que la castagne verbale ne sers à rien !
A propos de petit diesel, cela fait vingt ans que j'ai constaté qu'un moteur essence au cycle Atkinson plus une hybridation consommait moins qu'un petit diesel et était largement plus fiable, car en plus la facture de la moindre réparation d'un 'un petit diesel hors garantie foutait en l'air la rentabilité du dit petit diesel.
Pendant trente ans je ne payait pas mes caisses diesel ou presque, et quand il a fallut passer à la caisse...chat échaudé a vachement craint l'eau froide !
Les gars faites ce que vous voulez avec votre pognon, j'ai rien dit !
Mercedes est résolument d'accord pour manger son chapeau...il veut vendre à tire larigot des petites essences hybrides rechargeables...pour les pauvres qui ont un peu de monnaie...c'est quoi 39999,99 balles d'euro ! C'est une caisse de pauvres chez eux mecs, et putaing que ça va être statutaire !
En plus vous aurez le fil a la patte indispensable, la totale classe écolo,.
tout en brillant avec le pousse caddy au supermarché de la ménagère de moins de cinquante ans !
Ils vont faire un carton quand il va ce savoir !
Jo Duchene, Le jeudi 28 novembre 2019

J'ai l'impression que les diesel ne repartent pas à la hausse chez Audi, et ne vont pas laisser nostalgiques les 10000 personnes qui sont mises à la porte chez Audi.
Quand on vend de la came diesel chère...et en plus ont fait payer les vices de fabrication aux client ensuite, le diesel d'occase à prix cassé c'est surement une aubaine chez les pauvres.
Pour les autres le choix d'un diesel en ce moment ne semble pas être la bonne décision !
Quand encore un diesel peut couter jusqu'à 4000 euros plus cher qu'une essence, il y a de quoi se payer de l'essence !
C'est sur que la "main invisible" prends toujours les lecteurs pour des jambons !
Jo Duchene, Le jeudi 28 novembre 2019

ADRX,
depuis combien de temps me voyez vous le dire ici ?
Comptez en années..
;0))
Luc Os, Le jeudi 28 novembre 2019

Luc Os … Trop modeste c'est bien ce que j'écrivais … (?)
Vos pronostics ou intuitions n'ont rien à voir avec celles de Mimille (sic la déconfiture annoncée de VW aux US ; remarque à force çà finira bien par arriver … Tant y a rien qui dure toujours !) pour ce que j'ai pu observer .. . Si c'est çà que vous vouliez me faire écrire voilà … !
;0)
PS : des années … çà passe vite !
ADEAIRIX , Le jeudi 28 novembre 2019

Et maintenant n'oublions pas la Cubanisation du parc qui va démarrer.
On se retel dans qques années ?
;0))
Luc Os, Le jeudi 28 novembre 2019



digiCONTACTS permet aux concessionnaires automobiles de déployer leur propre centre d’appels
La Commission européenne poursuit les consultations sur la réforme du règlement "restrictions verticales"



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017