Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 07/09/2018

Les normes européennes sonnent le glas de l’importation Lada en Allemagne

La semaine dernière les dirigeants d’Avotvaz ont confirmé le retrait de la marque Lada des derniers marchés européens où elle était encore présente et notamment l’Allemagne. La faute aux règlementations européennes.

Si l’exportation est l’un des éléments du plan de redressement d’Avtovaz, l’Europe n’en fait pas partie. La principale raison n’est pas le risque de cannibalisation entre Lada et Dacia mais surtout le coût de mise en conformité des motorisations avec les exigences européennes, principalement les limites d'émission de CO2.
Cela fait bientôt un an que la marque a définitivement quitté le marché français avec la liquidation de sa filiale française en octobre 2017, après plusieurs années sans réelle activité. Elle est en revanche toujours présente dans sept pays européens via des importateurs et notamment sur le marché allemand. 
L'an dernier, il s'en est immatriculé en Allemagne 2 653, essentiellement le 4x4 Niva avec 1 470 unités, et aussi des Granta (693) et des Vesta (472). Les ventes se maintiennent à ce même niveau en 2018 avec à fin juillet 1 537 immatriculations (822 Niva, 287 Granta, 275 Vesta).
Pour cet importateur privé, comme pour les autres, l’aventure est bientôt terminée. "Nous arrêterons l’exportation en Europe de l’Ouest fin 2019", a dit Nicolas Maure, directeur des opérations Eurasie pour le groupe Renault.

Des développements trop coûteux
"Nous vendons des voitures dans 34 pays. Nous avons réouvert l’exportation dans des pays où nous avions une longue histoire, comme le Chili ou Cuba. Aujourd’hui répondre à la règlementation européenne représente des investissements trop importants. Nous sommes toujours dans un plan de redressement et nous devons prioriser nos investissements : nous avons beaucoup de modèles à lancer, nous devons moderniser nos usines. Nous ne pouvons pas tout faire", a détaillé Yves Caracatzanis, président et CEO d’Avotovaz. "Ma responsabilité est d’exécuter le plan moyen terme pour cela nous devons concentrer nos investissements. Ce n’est pas le moment de nous disperser et de sortir des rails", a -t-il ajouté.
Dans le plan à moyen terme, Avtovaz vise une part de 10% de sa production à l’export d’ici 2026, un objectif assez modeste qui représenterait à cette date autour de 50 000/60 000 unités (Avtovaz vise une part de marché de 20% en Russie, ce qui en fonction du niveau de marché devrait situer à marque autour de 500 000 unités sur son marché domestique). Les principaux marchés seront les pays de la zone d’influence de la Russie, les plus importants actuellement étant Kazakhstan et Biélorrussie. Des marchés où les émissions de CO2 ne sont pas encore les drivers du développement produits.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

On est loin du lancement de la Natacha...
;0)
Lucos, Le vendredi 07 septembre 2018

Ce n'est pas un constructeur français mais il serait très intéressant de lire de la part de Florence Lagarde un papier d'enquête pour savoir pourquoi Suzuki quitte la Chine pour aller attaquer le marché Indien.
Pour moi Renault perds du temps là bas...mais les voyages forment la jeunesse des jeunes ingénieurs dans l'automobile...mais fait des aigris aussi...il ne sont pas crus quand ils rentrent !
Beuacoup de ceux qui donnent leur avis ici sur ce site ne se doutent pas que la Terre est grande et il y a encore beaucoup de grandes poubelles à remplir avec des déchets automobiles sur les cinq continents.
Je suis très optimiste, car en parcourant le monde et j'ai délaissé l'Amérique Latin, il y a encore beaucoup de temps qui va passer pour qu'on crève tous la gueule ouverte.
Jo Duchene, Le vendredi 07 septembre 2018



Organigrammes des constructeurs : Pour savoir "qui fait quoi ?"
Royaume-Uni : Volkswagen devance Ford en juillet et août



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017