Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 06/01/2020

Marché automobile : les gagnants et les perdants de 2019

Cette année Ford, Opel, Fiat et Nissan se sont fait tailler des croupières par leurs concurrents dotés de gammes bien plus attrayantes que sont Volkswagen, Toyota, Kia, Hyundai, Seat, Skoda et Suzuki.

En 2019, le marché automobile français a enregistré une sixième année consécutive de croissance (+1,9%) dépassant les 2,21 millions de VP immatriculés, soit un niveau proche des années record (et de prime à la casse) de 2009 et 2010 (respectivement 2,26 et 2,25 millions). Il n’y a pourtant pas de quoi se réjouir outre mesure : à fin novembre, le marché était en baisse de 0,25% et il n’a rebondi en décembre (+27,7%) qu’à la faveur d’un important volume d’immatriculations sur stock (VD et constructeurs) représentant plus d’un quart des immatriculations totales. Ainsi, en réalité les ventes aux particuliers sont en retrait de 6% et sont passées sous la barre du million d’unités (à 988 872 immatriculations), soit environ un tiers en dessous de ce qu’elles étaient en 2009 (1,5 million) et 2010 (1,4 million). Bien sûr, les véhicules immatriculés sur stock finiront par être vendus aux particuliers mais sous forme de VO récents, avec des marges très dégradées.
Le mois de décembre a été l’occasion pour de nombreux constructeurs d’immatriculer des véhicules fortement émetteurs de CO2, avant le durcissement du malus en 2020 et l’objectif annuel de 95 g de CO2 à atteindre. Ainsi, indique le CCFA, la moyenne de CO2 est montée à 112,9 g en décembre alors qu’elle était autour de 110 g au cours des trois mois précédents.

Les constructeurs français en dessous du marché
Sur l’ensemble de l’année, les deux groupes français (*) ont moins progressé (+0,9%) que les autres constructeurs (+3,2%), perdant un peu de part de marché (PDM), à un niveau toutefois encore très élevé : 56,8%, dont 32% pour PSA (dont Opel) et 24,8% pour Renault (dont Dacia et Alpine).
Sur le marché du VUL qui a progressé de 4,5%, à près de 480 000 immatriculations, les deux constructeurs français progressent en revanche de 5,6% (contre +2,3% pour les autres) améliorant leur part de marché à 66,2%, dont 34,8% pour PSA (+6%) et 31,1% pour Renault (+5,1%).

Volkswagen accélère fort en décembre
Volkswagen, la première marque importée, a amélioré sa part de marché cette année, à 6,7% (+0,3 point). Elle a nettement accéléré en décembre (7,7% de PDM), grâce à un volume élevé de vente à particuliers (8,4% de PDM contre 6,7% sur l’année) et aux loueurs courte durée (11,2% de PDM contre 7,7% sur l’année). Sur l’ensemble de l’année, la Polo et le T-Roc se classent dans le top 20 des ventes à particuliers, avec un cumul de 3,3% de PDM. Sur le canal des entreprises, le Tiguan, premier modèle importé, et la Golf entrent aussi dans le top 20, avec un cumul de 3,2% de PDM.

Toyota franchit la barre des 100 000 ventes
Malgré un faible mois de décembre (à 3,7% de PDM), Toyota poursuit sa progression régulière d’année en année, franchissant en 2019 la barre des 100 000 immatriculations VP pour une PDM de 4,6%. Sa Yaris, à 1,9% de PDM, est le premier modèle d’une marque étrangère vendu en France. Toyota continue de talonner Volkswagen sur le canal des particuliers (6,46% contre 6,53%) avec notamment sa Yaris au 6e rang des ventes avec 2,9% de PDM, puis l’Aygo (1,1%) et le C-HR (1%), mais reste encore sous-représentée chez les entreprises, avec une PDM de 3,25%, loin derrière Volkswagen (6,3%). Leader du marché de l’hybride, avec 58% de parts de marché, Toyota a néanmoins réduit la part de l’hybride dans ses ventes cette année à 61%, contre 69% en 2018.

Ford à la peine sur le canal des entreprises
Ford continue de perdre des parts de marché, à 3,6% (contre 3,8% en 2018 et 4% en 2017), malgré une résistance sur le canal des particuliers (3,95%) grâce à la Fiesta (1,5% de PDM). Mais Ford est à la peine sur le canal des entreprises, avec seulement 2,4% de pénétration, et un premier modèle, la Focus, qui ne pointe qu’à la 28e place des ventes avec 0,8% de PDM.

Malgré leurs ventes tactiques , Fiat et Opel perdent du terrain
Après un rebond en 2018, Fiat perd de nouveau du terrain, à 3,2% de PDM (contre 3,6% en 2018). La part de ses ventes "tactiques" (VD, constructeurs et LCD) reste élevée, à 46,7% de ses volumes, avec notamment une part de marché de 6,6% sur le canal des loueurs courte durée (derrière Volkswagen à 7,7%) où la Fiat 500 prend la 5e place des ventes avec 3,6% de PDM (suivi de la 500X à 1,6%). Faible sur le marché des entreprises (avec seulement 1,3% de PDM dont 1% avec 500 et 500X), Fiat reste en revanche significatif sur le marché des particuliers, à 3,2% de PDM, avec une Panda à la 18e place avec 1,3% de PDM.
En décembre, Opel s’est effondrée à la 20e place du marché derrière Seat, avec seulement 1,5% de PDM, pour finir l’année à 3% de PDM, derrière Mercedes ! La marque a toutefois des circonstances atténuantes : elle est privée depuis plusieurs mois de deux modèles de volume, la Karl et l’Adam, et n’a vu arriver la nouvelle Corsa dans le réseau qu’en novembre. Comme Fiat, Opel a une part de ventes tactiques élevée, à 46,5% de ses volumes, une très faible présence en entreprises (à 1,1% de PDM) et une certaine solidité chez les particuliers, à 3% de PDM, dont 1,2% pour la Corsa et 0,7% pour le Crossland X.

Audi leader chez les particuliers, BMW leader chez les entreprises
Mercedes a donc devancé Opel cette année, avec près de 3,2% de PDM (+0,2 point de progression), et reste leader des marques premium, devant BMW (2,65% de PDM, stable) et Audi (2,6%, +0,2 point). Toutefois, sur le marché des particuliers, Audi a repris son leadership, perdu en 2018, tandis que sur le marché des entreprises, c’est BMW le leader, avec près de 4% de PDM, devant Audi (3,65%) et Mercedes (3,6%). En définitive, Mercedes fait la différence sur les ventes tactiques : elles pèsent 45% de ses volumes, contre 40% pour BMW et seulement 29% pour Audi.
Sur le segment des particuliers, le top 10 des ventes premium est occupé, dans l’ordre, par : la Mini Hatch (avec près de 1,1% de PDM), la Classe A (0,7%), le Q3 (0,55%), l’A1 (0,55%), le DS7 Crossback (0,5%), le X1 (0,4%), le DS3 Crossback (0,4%), le Q2 (0,4%), le XC40 (0,4%) et le Model 3 de Tesla (0,4%).
Sur le segment des entreprises, le top 10 est occupé par : la Classe A (1,35%), le DS7 Crossback (1,2%), le X1 (0,95%), l’A3 (0,8%), le XC60 (0,65%), le Q3 (0,65%), le GLC (0,6%), la Mini Hatch (0,5%), la Tesla Model 3 (0,5%) et le X3 (0,5%).

Nissan s'effondre et est devancée par Kia
Passée sous la barre des 3% de PDM en 2018, Nissan poursuit sa descente aux enfers avec 1,9% de PDM en 2019 pour être devancée par Kia (à 2%). Le Qashqai est depuis longtemps noyé dans la concurrence, la Micra ne parvient pas à percer depuis son changement de profil et le nouveau Juke n’est arrivé dans le réseau qu’en fin d’année.
Avec près de 42% d’immatriculations tactiques, la marque n’affiche plus que 1,75% de PDM auprès des particuliers (dont 0,7% par le Qashqai et 0,5% par la Micra). Elle est devancée sur ce canal par Kia (3,1%), Hyundai (2,5%), Suzuki (2,1%) et Seat (1,85%) et talonnée par Skoda (1,6%) et Mini (1,7%). Sur le canal des entreprises, Nissan parvient à résister, à 1,5% de PDM (grâce au Qashqai, à 0,9% de PDM), dépassée uniquement par Skoda (1,9%).

Kia et Hyundai parmi les 5 marques à plus de 60% de ventes à particuliers
Encore en progression cette année, les deux coréens Kia et Hyundai font partie des 5 marques qui réalisent plus de 60% de leurs ventes auprès des particuliers : Dacia (75,1%), Suzuki (68,7%), Kia (67,2%), Mini (62,5%) et Hyundai (62%). Les Picanto, Sportage et Stonic totalisent 1,9% de PDM (sur les 3,1% que détient Kia sur ce canal) et les Kona, Tucson et I20 totalisent 1,9% de PDM (sur les 2,5% détenus sur ce canal par Hyundai). Les deux marques coréennes peinent en revanche à percer auprès des entreprises, avec seulement 0,65% de PDM chacune sur ce canal, avec en best-seller le Tucson chez Hyundai (à 0,3%) et le Niro chez Kia (à 0,3% également).
A elles deux, elles totalisent 10% de PDM sur le marché des véhicules électriques, soit mieux que Nissan (9,1%) mais moins que Tesla (17,4%) et bien sûr que Renault (à 44%).

Seat et Skoda poursuivent leur ascension
Deux autres marques "sœurs", Seat et Skoda, poursuivent, au coude à coude, leur ascension, taillant des croupières aux généralistes que sont Ford, Fiat, Opel et Nissan. Seat s’avère plus performant auprès des particuliers (1,85% de PDM contre 1,6% pour Skoda), grâce à l’Ateca et l’Ibiza, tandis que Skoda fait mieux auprès des entreprises (1,9% contre 1,2%), grâce à l’Octavia, le Kodiaq et le Karoq.

Suzuki prend 2,1% du marché des particuliers
Suzuki continue également sa progression, pointant à 1,4% de PDM (+0,15 point) et à 2,1% sur le seul marché des particuliers, grâce à la Swift (0,9%). La marque est en revanche quasiment inexistante sur le canal des entreprises (0,1% de PDM).
Trois marques premium arrivent juste derrière Suzuki : Mini, DS et Volvo. Ce sont les dernières à atteindre la barre des 1% de PDM et à dépasser les 20 000 ventes. Mini se distingue par une présence forte chez les particuliers (à 1,7% de PDM contre 1,1 chez les entreprises) à l’inverse de Volvo qui se distingue chez les entreprises (à 1,7%, contre 0,7% chez les particuliers).
Ensuite, entre Mazda, à 12 600 immatriculations et 0,6% de PDM, et Alpine à 0,1% de PDM (et près de  3 200 ventes), 12 marques, dont 10 premium, se partagent 4% du marché. Puis une vingtaine de marques, dont les très élitistes Ferrari ou Rolls Royce, se battent sur 0,1% du marché.
Xavier Champagne et Farida Sacha

(*) L’analyse des performances de chacune de leurs marques fait l’objet d’articles dédiés.

Lire le détail de la répartition des immatriculations VP neufs par marque et par canal en France décembre 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail de la répartition des immatriculations VP neufs par marque et par canal en France 12 mois 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP neufs pour chaque segment de clientèle par marque décembre 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP neufs pour chaque segment de clientèle par marque 12 mois 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le récapitulatif des immatriculations VP neufs par segment de clientèle décembre et au cumul 12 mois 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP neufs "Particuliers" par modèle en France décembre 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP neufs "Particuliers" par modèle en France 12 mois 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Les hit-parades VP neufs pour chaque catégorie en France décembre et cumul 12 mois 2019 sont disponibles pour les adhérents du Club Autoactu.com dans notre base de données.

Partagez cet article :

Réactions

"Peu importe qu'un chat soit noir ou blanc, s'il attrape les souris, c'est un bon chat.."
Deng Xiaoping
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le lundi 06 janvier 2020



articles connexes

Inde : Renault parmi les gagnants de 2019
Singapour a de grandes ambitions dans les véhicules autonomes



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017