Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 02/01/2020

Niveau record d’immatriculations de stock sur le marché automobile français en décembre

Avec 211 208 immatriculations (VP) ce mois de décembre est le plus haut des 9 dernières années. Le marché est tiré par les véhicules de démonstration qui représentent près du quart des immatriculations du mois.

Avec 211 208 immatriculations, le mois de décembre est le plus élevé des 9 dernières années en hausse de 27,7%. En général, décembre est toujours largement inférieur à 200 000 unités (160 000 en 2012, 194 000 en 2016) sauf les deux années ou les changements de barème du bonus au 1er janvier suivant avaient provoqué d’importantes anticipations (228 000 immatriculations en décembre 2009 et décembre 2010).

La lecture des immatriculations (VP) automobile en France est encore une fois biaisée pas la modification du malus au 1er janvier, et les changements de normes de mesure des émissions de CO2 de ces dernières années (base fiscale du malus).
Ce mois de décembre est comparé à une base 2018 qui avait été exceptionnellement basse à la suite de ces deux phénomènes. D’abord, les anticipations avant l’entrée en vigueur du nouveau processus d’homologation WLTP en septembre 2018 avaient entraîné une chute du marché au dernier trimestre, ensuite la baisse du barème du malus au 1er janvier 2019 (ce que certains concessionnaires avaient appelée "une divine surprise") avait entraîné des reports d’immatriculations sur janvier 2019.

En décembre 2019, c’est le phénomène inverse qui a lieu : la violente hausse du malus du 1er janvier 2020 a entraîné un certain nombre d’immatriculations d’anticipations avec 15% des immatriculations du mois les 30 et 31 décembre (31 946).Le niveau de décembre 2019 s’explique en partie par un nombre élevé d’immatriculations de véhicules de démonstration qui représentent 24% du total du mois avec 50 652 immatriculations, selon les données traitées par Autoways. Décembre est le niveau de VD le plus haut de l’année (avec une moyenne de 18,5 % sur les 12 mois).

Dans certaines marques, les niveaux de VD atteignent des sommets avec par exemple 85% pour Smart, 64% pour Subaru, 50% pour Suzuki. Les VD sont également élevés pour le groupe Renault avec 28% pour Dacia et 25,6% pour Renault. A l’inverse, dans les réseaux Peugeot (19,6% de VD en décembre) et Citroën (22,7%), le niveau des VD est inférieur à la moyenne du marché. Opel se situe également à haut niveau avec 38,8% de VD sur ses immatriculations de décembre.

Les immatriculations des entreprises (selon la segmentation Autoways qui inclut les loueurs longue durée) représentent elles aussi un peu moins d’un quart du marché avec 23,85% des volumes. C’est plus que la part qu’elles ont représenté sur l’ensemble de l’année (21,7%).

La part relative des particuliers sur l’ensemble du marché a encore touché un plus bas en décembre et n’a représenté que 42% du total (89 028 immatriculations en décembre). Certaines marques enregistrent cependant une part de leurs ventes aux particuliers nettement supérieure à cette moyenne avec quatre marques à plus de 60%:  Hyundai et Kia au-dessus de 66% (respectivement 66,2% et 67,1%), Mini à 65% et Toyota à 61%.

Sur l’ensemble de l’année, le marché automobile se situe à plus de 2,2 millions d’immatriculations (+1,88%, 2 214 428) soit une sixième année consécutive de croissance et un niveau proche des années record de 2009 et 2010 (respectivement 2,26 et 2,25 millions).
En revanche, les ventes aux particuliers sont très loin des niveaux de ces années-là puisqu’elles sont inférieures à 1 million d’unités avec 988 872 immatriculations, soit environ un tiers en dessous de ce qu’elles étaient en 2009 (1,5 million) et 2010 (1,4 million).
Nous reviendrons en détail dans notre édition de demain sur les performances des différentes marques.
Florence Lagarde et Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque en France décembre 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VUL neufs par marque en France décembre 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP VUL neufs par marque en France décembre 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP, VUL et VP+VUL neufs par marque en France décembre 2019 - Source : AAAData/Ccfa (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions

2 facteurs :
1. Il était prévu que toutes les marques immatriculeraient un maximum de leurs véhicules les plus malussées, et absorbables par leurs réseaux, pour tenir avec du malus 2019 pendant les 2 premiers mois de l'année où la grille est totalement défavorable.
2. Quitte à balancer du faux VD, qui serait plutôt du VO 0km, autant bazarder les gros malus et bien commencer 2020 en respectant l'objectif CO2.

Les immats de janvier et février vont être dramatiquement basses.
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le jeudi 02 janvier 2020

Et Mars....ça repart?
alain boise, Le jeudi 02 janvier 2020

Le prévisible est arrivé comme attendu... Bonne année 2020 !
Seb16s, Le jeudi 02 janvier 2020



articles connexes

Inde : Renault parmi les gagnants de 2019
Singapour a de grandes ambitions dans les véhicules autonomes



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017