Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 12/02/2016

NOx : Opel et Ford rejoignent Renault sur le banc des mauvais élèves

Selon les premiers résultats des tests d’émissions de NOx réalisés par l’Utac-Ceram à la demande de Ségolène Royal, sortis des laboratoires, les modèles de certains constructeurs voient leurs émissions de NOx exploser. C’est notamment le cas chez Opel, Renault et Ford. 

Le Réseau Action Climat (RAC), France Nature Environnement (FNE) et l’ONG Transports&Environnement (T&E) ont révélé hier un tableau présentant les premiers résultats des tests réalisés par l’Utac-Ceram dans le cadre de la commission Royal. Pour le moment, les tests ont porté sur les émissions de NOx de 22 véhicules (Euro 5 et 6 et 1 Euro 4 chez Toyota) de 10 constructeurs. Deux ont été réalisés en laboratoire avec moteur froid et moteur chaud et un a été réalisé sur piste.
Les organisations environnementales ne révèlent pas les valeurs absolues obtenues mais leur tableau montre clairement qu’une fois sortis des laboratoires, certains modèles émettent "trois, cinq voire dix fois" plus que ce qui est autorisé.
Si les très mauvais résultats de Renault (notamment sur Captur) étaient déjà connus, il apparaît que le constructeur français n’est pas le plus mauvais élève. Il est devancé par Opel dont le Zafira est, parmi les 22 modèles testés, celui qui, sur piste, dépasse le plus le niveau d’émissions de NOx autorisé. A la troisième place, c’est un modèle de Ford (non révélé) qui montre le plus grand écart entre laboratoire et conditions réelles.
A l’inverse, ce sont les modèles de Peugeot, Citroën, BMW et Toyota qui présentent les plus faibles écarts d’émissions entre route et laboratoire. Le véhicule testé chez BMW émet même beaucoup moins de NOx en conditions réelles que la norme.

Des explications peu convaincantes
La commission technique indépendante* mise en place par Ségolène Royal a déjà auditionné Renault, Opel, Ford et Mercedes. "Tous nous ont dit que leurs véhicules respectent les normes d’homologation et qu’ils n’utilisent pas de logiciel tricheur comme celui utilisé par le groupe Volkswagen. Mais la fraude ne s’arrête pas au logiciel ! Les tests montrent que les véhicules émettent jusqu’à 10 fois plus de NOx en conditions réelles qu’en laboratoire. Il y a donc bien un problème pour nous", réagit Charlotte Lepitre de France Nature Environnement. En outre, "si Renault a été transparent et a consacré beaucoup de temps pour répondre à toutes nos questions, ce n’est pas le cas des autres constructeurs. Il nous est encore difficile de comprendre comment de tels écarts sont possibles ou plutôt pourquoi les systèmes de dépollution sont défaillants en mode d'utilisation normale", ajoute-t-elle.
Comme Renault, les constructeurs l’expliquent notamment par le fait que leur technologie présente des résultats optimum lorsqu'elle est testée à un certain niveau de température ; les mesures auraient donc été logiquement dégradées lors des tests effectués par l'Utac-Ceram à des températures beaucoup plus basses. Sinon, "pour la plupart, la fiabilité du moteur exige que le dispositif de dépollution soit éteint ou réduit dans certaines conditions largement rencontrées dans les conditions normales d’utilisation du véhicule", ont raconté les constructeurs auditionnés. 

Des rappels prévus chez Opel
Pour les organisations environnementales, "à l'issue des ces investigations, il conviendra évidemment de voir quelles sont les mesures à prendre pour remédier à une situation totalement inacceptable". Or sur ce point, les deux associations françaises et l’ONG européenne ne sont pas tout à fait en accord. Pour T&E, les véhicules ne respectant pas les normes devraient se voir retirer leur homologation. "Avec le RAC, nous sommes sceptiques sur le fait que ce soit une bonne solution. Nous nous souhaiterions que les constructeurs qui dépassent les normes adoptent les technologies de ceux qui la respectent. Aujourd’hui, certains nous disent travailler sur une mise à jour ou une recalibration qui permettra de corriger ces écarts. Mais alors pourquoi ne l’ont-ils pas fait plus tôt ?", s’interroge Charlotte Lepitre.
Opel a déjà annoncé il y a quelques semaines qu’il travaillait sur une technologie visant à réduire les émissions de NOx qui serait appliquée sur les véhicule en production à partir de cet été mais qu’il rappellerait des véhicules déjà en circulation pour les faire bénéficier de ces améliorations. En France, cela devrait concerner 50 000 véhicules selon nos informations.
Emilie Binois

(*) : Elle réunit des associations de consommateurs et de protection de l’environnement (UFC Que Choisir, 40 Millions d’automobilistes, Réseau Action Climat, France Nature environnement), des parlementaires impliqués dans les sujets environnement (Christophe Bouillon, Denis Beaupin, Fabienne Keller, Louis Nègre), des agences et experts (Ademe, IFPEN, DGCCRF, INERIS, ISTAR) et des services gouvernementaux (direction général de l'énergie et du climat).

Partagez cet article :

Réactions

BMW qui fait moins que l'homologation et Capture dix fois plus ......quel bordel,les test de RAF reflètent vraiment la réalité?
A quel moment va t'elle s'atteler au combat de la fermeture des centrales au charbon Teutonnes qui nous empoisonnent
alain boise, Le vendredi 12 février 2016

Ce que révèlent surtout ces premiers tableaux, c'est que Ségolène Royal a raconté absolument n'importe quoi (menti ?) quand, en novembre je crois, elle a prétendu qu'au vu des premiers résultats VW dépassait largement les normes. De fait, sa copie est dans la moyenne des moins mauvais élèves.
Alexandre LENOIR, Le vendredi 12 février 2016

Bande de mécréants, mais vous ne voyez pas tout cet espoir qui monte avec tous ces écologistes qui viennent d’arriver au gouvernement!!
Jo Duchene, Le vendredi 12 février 2016

hey Jo escrologistes......,même un avec 18000€ de Pv chargé de la réforme de l'état pire que Thevenoud et sa phobie des papiers.
Et tout ça a 10000€ par mois ,des retraites paradisiaques ,honte à cette équipe et cette armée Mexicaine ,affûtons nos lames,p....n encore 13 mois
alain boise, Le vendredi 12 février 2016

On va bien voir ce qu'il en sort, mais sur le fond, je ne suis pas hostile à ce que l'on fasse toute la lumière sur cet univers flou où chacun raconte sa propre vérité.
PS : et les ondes gravitationnelles, quand les incorpore-t-on aux normes anti-pollution ? :0)
Sniper, Le vendredi 12 février 2016

Peu importe de savoir et de connaitre les tricheurs tant que nos politiques ne seront pas plus claires!Nous savons tous que la voiture pollue parlons en entre professionnels et écartons les énarques de ces décisions asburdes.Nos élus sont incompétents démontrons leurs que nous nous le sommes et que nous nous ne le sommes pas dans le domaine législatif.Travaillons ensemble avant qu'il ne soit trop tard..........à vous lire
ERIC ROBERT, Le vendredi 12 février 2016

.



Il y a un paramètre très important qui a toujours été négligé dans les discussions sur les émissions de NOx après combustion: celui de la qualité du carburant brûlé.
Par qualité, il faut comprendre celle qui est imposée localement ( Norme locale ) et celle qui est effective à la pompe.

Il faut savoir qu'entre France et Allemagne par ex., ( et USA sans doute ) la composition et les NORMES ne sont absolument pas les mêmes. Des tests faits sur les mêmes véhicules mais avec des carburants différents produisent donc des résultats très peu comparables.



.... Sur ce coup BMW s'en sort donc encore mieux que Renault.....
.


.
Smarter, Le vendredi 12 février 2016

"pour la plupart, la fiabilité du moteur exige que le dispositif de dépollution soit éteint ou réduit dans certaines conditions largement rencontrées dans les conditions normales d’utilisation du véhicule", ont raconté les constructeurs auditionnés.
A la vue des premiers résultats certains constructeurs sont capables de faire des systèmes de dépollution fonctionnant en usage réel et d'autres non. Ou ? Peut être ont ils volontairement calibré leurs systèmes pour qu'ils ne fonctionnent bien que dans les conditions des tests d’homologation. Mettre en place un dispositif qui est largement désactivé en condition réelle d'utilisation n'est pas un solution/excuse acceptable.
Alexandre Stoehr, Le vendredi 12 février 2016

Ford mauvais élève. PSA bon élève.
Il n'y a rien qui vous choque ?
C'est les mêmes moteurs
Donc ford a volontairement changer le soft pour polluer ??!! Où est l'intérêt puisque les caractéristiques puissance et couple sont les mêmes !

Reste à comparer Opel et Fiat
OA, Le vendredi 12 février 2016

Cela faisait longtemps que beaucoup saveient que cette étude pointait du doigt Opel Et Ford, mais ce que ne dis pas l'article, c'est qu'elle pointe du doigt aussi VW ! Et que dire des résultats chez BMW, où les émissions sont moindre en condition réelles que lors des benchs ?
Frédéric LANGLOIS, Le vendredi 12 février 2016

en réalité OA, PSA et FORD n'utilisent pas les mêmes moteurs, seuls les anciens dises sont en communs. Les deux groupes utilisent des moteurs essences qui leurs sont propres. Donc la différence s'explique là. Parce que sinon, on pourrait aussi dire la même chose entre Renault et Mercedes, puisque certains modèles mercedes utilisent des dci Renault ... sauf que les autres moteurs ne sont pas en comun.

Sinon si, Alexandre LENOIR, VW dépasse largement les normes, puisqu'ils sont obligé d'utiliser un logiciel fraudeur pour les abaissé artificiellement et les mettre à niveau des concurrents
Frédéric LANGLOIS, Le vendredi 12 février 2016

Stop !
N'en jetez plus de tels commentaires !
Etudiez bien et lisez bien à fond les règlements européens sur le sujet et vous verrez que personne n'a triché et que personne n'est hors norme.
Je ne parle pas des USA où les choses sont différentes.
Lucos, Le vendredi 12 février 2016

Mais Lucos, voyons, on est d'accord sur le fait qu'aucun constructeur ne triche vis-à-vis de l' "homologation" des voitures. En revanche, les tests d'homologation sont bidons de chez bidons, utilisés savamment par tous les constructeurs qui se fichent comme de leur première chaussette de ce que leurs bagnoles recrachent "en vrai" quand on roule, même peinard avec leur chiotte.
C'est là qu'est le véritable scandale !
Oui une voiture pollue, OK, pas de soucis comme disent les vendeurs, mais il est grand temps de trouver un test d'homologation qui se rapproche un tant soit peu de l'utilisation réelle attendue de la voiture.
Quand on assiste, en vrai, à un test NEDC, on mesure le degré d'hypocrisie du test. C'est pire que le baccalauréat que l'on donnerait avec mention TB à un élève qui connaîtrait la table d'addition de 2.
Homologuer une bagnole dans ces conditions est parfaitement inadmissible ; c'est là que tous les constructeurs "trichent" (entre guillemet).
Bruno HAAS, Le vendredi 12 février 2016

Encore une fois c'est Bruno qui est dans le vrai...mais finalement la solution individuelle c'est fuir le cul à la seringue quand on peu et dès que possible;
Je roule depuis dix-sept ans avec des caisses qui polluent...mais je ne paie AUCUNE FACTURE DE RÉPARATION, même au delà de 100.000 km et je paie que les vidanges et le reste (pneus et carrossier quand je bigne la caisse).
Après je regarde les copains dans la merde...et les pannes qui leur évitent de s'ennuyer dans la vie.
Pour aller au centre de Londres autant de fois que je veux je ne paie rien et pas qu'à Londres.
Il faut savoir savoir qu'un ticket de métro à la pièce et pour chaque voyage coûte 17 euros, il vaut mieux faire venir votre maitresse anglaise à Paris.
Vous avez bien une chambre à Paris pour elle.
Jo Duchene, Le samedi 13 février 2016

Les systèmes de dépollution éteints hors cycle d'homologation, ca existe depuis plus de 10 ans. Il y a un moyen fort simple de corriger cela au niveau normatif, c'est de normer vitesse et couple à leurs valeurs respectives maxi (voir WHTC), plus un essai quasi-statique qui couvre toute la map (voir WHSC). Le tout assaisonné d'une fiabilité à 7 ans. Et là y a plus de trous.
Une fois encore, le véhicule commercial est en avance sur le véhicule personnel. Amis constructeurs automobilistes, n'ayez point honte de regarder ce qu'il se fait chez vos collègues constructeurs de camions, ce n'est pas sale.
Par contre les loopholes (type hyper hybride de 900ch à 2l/100km et 0.00003ppm de pollution), ca ne sera plus possible.
Arnaud C., Le lundi 15 février 2016

J'insiste !
Si tu respecte MON cycle de mesure, j'homologue TA voiture.
Doit-on reprocher aux constructeurs d'avoir conformé leurs véhicules à un cycle obligatoire et unique vieux de 40 ans ?
Lucos, Le lundi 15 février 2016



articles connexes

Autoactu.com vous souhaite de bonnes vacances
L’Ugap élargit son offre de fourgonnettes électriques



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017