Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Equipementiers - 19/12/2018

Paris et Berlin s'entendent pour développer des batteries en Europe

Paris, (AFP) - La France et l'Allemagne se sont mises d'accord mardi sur "une approche stratégique" pour développer des batteries en Europe, en marge d'une réunion à Paris où 18 pays européens ont appelé Bruxelles à soutenir l'industrie européenne.  

"Les gouvernements allemand et français, en coopération avec la Commission européenne, vont développer une approche stratégique pour établir une cellule de production industrielle de batteries en Europe", ont indiqué le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, et le ministre allemand de l'Economie, Peter Altmaier
Tous deux ont signé cet accord à l'occasion de la sixième réunion annuelle des "Amis de l'industrie" qui regroupe 18 pays de l'UE.
L'Allemagne s'est ainsi engagée à consacrer 1 milliard d'euros au projet pour les batteries d'ici à 2022. La France n'a pas communiqué de montant.
"Cet accord est une véritable percée", a expliqué M. Le Maire lors d'une conférence de presse au terme de la réunion des "Amis de l'industrie". "Si nous ne joignons pas nos efforts, l'Europe ne produira plus de batteries demain", a-t-il prévenu.
Le secteur automobile du Vieux continent, en particulier, a mis en garde contre la mainmise des pays asiatiques (Chine, Corée du Sud, Japon) sur la fabrication des batteries, et des voix se sont élevées pour appeler à un "Airbus des batteries".
Ces accumulateurs sont appelés à devenir essentiels face à la nécessité de déployer des véhicules électriques et hybrides pour respecter la forte réduction des émissions de CO2 imposée à l'horizon 2030 par l'UE.
Egalement présente, la ministre polonaise de l'Entrepreneuriat et de la Technologie, Jadwiga Emilewicz, a immédiatement fait part de ses réserves sur cet accord franco-allemand.
"Nous comprenons que la porte restera ouverte pour que l'on puisse monter dans ce train, sinon je doute que ce projet ambitieux puisse se réaliser à court terme", a-t-elle déclaré.
Dans leur déclaration commune, les 18 pays européens signataires ont appelé la Commission européenne qui prendra le relais de l'actuelle à l'automne prochain "à adopter une politique industrielle ambitieuse", a expliqué M. Le Maire.
"Nous sommes à la croisée des chemins", a-t-il assuré. "Soit nous prenons les décisions nécessaires pour devenir une puissance industrielle avec tous les moyens financiers et technologiques nécessaires, soit nous deviendrons dépendants d'autre continents, en premier lieu la Chine et les Etats-Unis", a-t-il prévenu.
"Arrêtons d'avoir honte de parler de politique industrielle européenne", a-t-il insisté, appelant à un "changement d'état d'esprit et de logiciel"
Dans leur déclaration, les pays signataires ont rappelé que l'industrie emploie près de 32 millions de personnes en Europe, auxquels s'ajoutent 30 millions d'emplois indirects.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Alain,
faut aussi faire des commentaires SVP pour dire quand c'est bien..
;0)
Lucos, Le mercredi 19 décembre 2018

Lucos,vous savez bien que nous ne serons jamais compétitif puisque nous n’avons pas l’ombre d’un gramme de matière première.
Regardez les Anglais avec leur Pinard,investissez dans les déchèteries ça sera plus rentable.
Les emplois aides ,non merci,à vous les studios
alain boise, Le mercredi 19 décembre 2018

C'est fou comme avec vous rien n'est possible et tout va toujours forcément mal !
;0)
Lucos, Le mercredi 19 décembre 2018

Regardez mes commentaires concernant Toyota ,Alpine,Peugeot.
Oui nous avons vingt ans de retard dans les hybrides...c’est ainsi que voulez vous que j’y fasse .
Allez huez Affelou la deuxième est gratuite.
alain boise, Le mercredi 19 décembre 2018

La Pologne espère que la porte du train restera ouverte.
Très bien, il faudra dire à la Pologne qu'il faut acheter son billet avant de monter dans un train.
Ras le bol à la fin.
Bruno HAAS, Le mercredi 19 décembre 2018

Les Etats discutent entre-eux, tres bien ! mais c'est pas eux qui vont les produire ces batteries.
Ou sont les constructeurs ? ils ont ete invites aux discussions ? ils ont ete consultes ?
YAKA FOCON.......
Well............
Chris, Le mercredi 19 décembre 2018

Et en hiver c'est YAKA FLOCON...
(Désolé, c'est mon Clerion touch !)
;0)
Lucos, Le mercredi 19 décembre 2018

A une voyelle près (Hello Maître Capello) … Cà donne Clarion touch … et là du coup sonne plus pareil …

Sinon Chris a raison de souligner l'absence des opérateurs dans ce plan "batterie" … Des précisions dans les jours prochains …(?)
S'assurer de la faisabilité des annonces ne semblent pas la priorité de nos "zélites" ces temps-ci … L'impulsion politique d'accord mais derrière faut du monde pour assurer ...
ADEAIRIX, Le mercredi 19 décembre 2018



La moto gagne 9% en 2018 !
Accord de l’UE sur les émissions de CO2 en 2030 : la version dure sort gagnante



Copyright © 6546 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017