Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 10/02/2020

Pourquoi le malus sur la "puissance administrative" pose problème : l’exemple de la Ford Mustang

Faire payer un malus plus élevé à un véhicule d’occasion qui a été importé, comme ce pourrait être le cas à partir du 1er mars avec le barème du malus sur la puissance administrative, est contraire au droit européen. Pour comprendre ce sujet de fiscalité complexe nous avons demandé des explications à un spécialiste, Robert Fournier, expert judiciaire près la Cour d'Appel de Lyon et spécialiste automobile pour les questions de TVA intra-communautaire.

Dans des articles précédents, nous avons évoqué une disposition de la loi de finances qui aura pour conséquence l’application d’un barème de malus basé sur la puissance administrative pour certains véhicules importés (ceux qui ont été homologués avant l’entrée en vigueur de la norme WLTP) d’autres pays de l’Union européenne à partir du 1er mars prochain.

Compte tenu du barème prévu (3 125 euros pour les 6 et 7 CV, 6 250 euros pour les 8 et 9 CV *) cette disposition augmenterait la fiscalité sur les véhicules d’occasion importés par rapport aux véhicules d’occasion qui ont été immatriculés neufs en France.

Actuellement, les véhicules réceptionnés CE introduits en France après avoir été immatriculés dans un autre pays à compter du 1er janvier 2008 ont un malus qui est défini ainsi sur le site de l’ANTS : "le taux de la taxe est celui qui aurait été appliqué en France à la date de 1ère immatriculation ( Voir les barème écotaxe depuis 2008 ) + une réduction particulière : la taxe est également réduite d'un dixième par année entamée depuis cette immatriculation. Ce barème est automatiquement calculé par le SIV."

L’application à partir du 1er mars 2020, aura pour conséquence une augmentation du malus dans des proportions considérables sur certains véhicules comme sur la Ford Mustang dont le malus augmenterait de 7 200 euros, exemple que nous a cité Robert Fournier, expert judiciaire près la Cour d'Appel de Lyon (*) :  "Une Ford mustang V8 de 2016 qui pour le moment se voit appliquer un malus de 4 800 euros sur la base du malus 2016 à 8 000 euros lors d'une première immatriculation en France, serait au 1er mars impactée par ce nouveau malus avec ce nouveau barème et pénalisée sur la base de 20 000 euros moins 10% an, pour un modèle immatriculé depuis 4 ans soit la somme de 12000 euros restant à payer, alors que le même véhicule en France déjà immatriculé depuis 2016 en serait exonéré. Cette position n'est pas envisageable et totalement démesurée, a fortiori défendable au Tribunal administratif sur la base de la jurisprudence", nous a-t-il dit.

On comprend que l'application de cette disposition pourrait fortement déprécier les véhicules concernés et qui seront encore en stock dans les réseaux après le 1er mars.

Cette majoration à la taxation sur les véhicules usagés serait contraire aux décisions et jurisprudences de la Cour de justice de l’Union européenne comme le précise cet extrait d’une décision de la CJUE que nous a transmis Robert Fournier : "Par conséquent, la Cour juge que le droit de l'Union s'oppose à ce qu'un État membre instaure une taxe sur la pollution frappant des véhicules automobiles lors de leur première immatriculation dans cet État membre, si cette mesure fiscale est aménagée de telle manière qu'elle décourage la mise en circulation, dans cet État membre, de véhicules d'occasion achetés dans d'autres États membres, sans pour autant décourager l'achat de véhicules d'occasion de même ancienneté et de même usure sur le marché national."

Robert Fournier estime que l’application du barème du malus sur la puissance administrative "serait contraire aux dispositions de Article 110 TFUE Impositions intérieures".
"J'ai mené de nombreuses actions auprès de la Commission européenne lors de l'immatriculation de véhicules en provenance du marché communautaire vers la France, j'ai saisi deux fois le tribunal administratif de Lyon et de Nîmes pour le même sujet, le TA m'a donné raison sur ces affaires dont une est entérinée par le Conseil d’État, l'autre plus récente peut être encore conduite en appel dans un délai restant et au maximum le 20 février mais (sauf erreur de ma part), le ministère de l'intérieur restera sur la décision du magistrat. Ces deux affaires étant très liées, il ne serait guère judicieux de saisir la Cour d'appel mais l'administration est tout à fait en mesure de s'obstiner", nous a dit Robert Fournier.
Florence Lagarde

(*) Barème selon la puissance administrative
Inférieure ou égale à 5 : 0€
Supérieur ou égale à 6 et inférieure ou égale à 7 : 3 125€
Supérieur ou égale à 8 et inférieure ou égale à 9 : 6 250€
Supérieur ou égale à 10 et inférieure ou égale à 11 : 9 375€
Supérieur ou égale à 12 et inférieure ou égale à 13 : 12 500€
Supérieur ou égale à 14 et inférieure ou égale à 15 : 16 625€
Supérieur ou égale à 16 et inférieure ou égale à 17 : 18 750€
Supérieur ou égale à 18 : 20 000€

(**) Ce que dit la jurisprudence européenne sur la taxation des véhicules d’occasion importés :
a) Il convient de préciser ici que la comparaison entre véhicules d'occasion doit, selon la jurisprudence de la Cour, être effectuée sur les véhicules mis en circulation après l'entrée en vigueur de la loi;

b) Une taxe sur la pollution prélevée lors de la première immatriculation de véhicules automobiles confirme effectivement qu'un État membre ne peut pas instaurer une taxe sur la pollution plus importante frappant les véhicules automobiles importés lors d'une première immatriculation sur son territoire si cette mesure fiscale est aménagée de telle manière qu'elle décourage la mise en circulation, dans ledit État membre, de véhicules d'occasion achetés dans d'autres États membres, sans pour autant décourager l'achat de véhicules d'occasion de même ancienneté et de même usure sur le marché national;

c)  Lorsque ces produits sont mis en vente sur le marché des véhicules d’occasion d'un État membre, ils doivent être considérés comme des «produits similaires» aux véhicules d’occasion importés de même type, de mêmes caractéristiques et de même usure. En effet, les véhicules d’occasion achetés sur le marché dudit État membre et ceux achetés, aux fins de l’importation et de la mise en circulation dans celui-ci, dans d’autres États membres, constituent des produits concurrents;

d) Il est interdit à un État membre de choisir et d'aménager les taxes frappant les véhicules automobiles de façon à ce que celles-ci n’aient pas pour effet de favoriser la vente de véhicules d’occasion nationaux et de décourager ainsi l’importation de véhicules d’occasion similaires;

e) Une réglementation qui a pour effet de dissuader l’importation et la mise en circulation dans un État membre, de véhicules d’occasion achetés dans d’autres États membres, en ce qu’elle soumet des véhicules d’occasion importés à une taxe qui peut, malgré l’application d’une réduction élevée afin de tenir compte de leur dépréciation, avoisiner un pourcentage considérable de leur valeur marchande, tandis que des véhicules similaires mis en vente sur le marché national des véhicules d’occasion ne sont aucunement grevés d’une telle charge fiscale;

Partagez cet article :

Réactions

A force de pré-immatriculer les bagnoles à gros CO² au Luxembourg pour éviter le Malus, voilà ce qui arrive…
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le lundi 10 février 2020

Certains retirent une cinquième ceinture ,d’autres la banquette.
Avec le Brexit comment vont se passer les immatriculations à Gibraltar pour ceux qui ont une boîte aux lettres sur le Rock?
.....tout ça pour ça.....combien d’autos sont concernées ?
alain boise, Le lundi 10 février 2020

Et au Balouchistan oriental donc…
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le lundi 10 février 2020

Je peux vous dire des trucs aussi sur l’Ouzbékistan, je suis allé là bas...et il y a même des gars en France qui conduisent des petites Chevrolet assemblées là bas, par contre des gros malins de chez Bouygues restent des mois là bas...ils entassent des briques et du béton !!
Qui l'aurait cru (lustrucu) que dans un pays 100% musulman...que beaucoup boivent de la vodka et que les femmes ne sont pas voilées !!
Des milliards d'imbéciles ont des certitudes et ne savent pas que Sempé existe et que tout est compliqué sur cette terre !
Jo Duchene, Le lundi 10 février 2020

Concernant la Mustang il y a des gens qui préfèrent l'emballage plutôt que le flacon, car il y a des Mustang avec le moteur Ecoboost de 2.3 L et à des prix plus que raisonables et allez leur dire que ce n'est pas une Mustang....ils ont rien a foutre de votre opinion de ringard...qui croient qu'il y a que des feux rouges en France et pas des caisses pour ce promener !
Ces ringards qui ce croient des purs et durs vont disparaitre...et les nouvelles générations ne sauront même pas qu'ils ont existé !
Tsss, tsss...excitez-vous, cela va animer la matinée !
Jo Duchene, Le lundi 10 février 2020

Le Balouchistan est en Europe,bienvenue au Balouchistanais ...Orientaux,les Occidentaux attendront....ou passeront par....Gibraltar .
alain boise, Le lundi 10 février 2020

… Comme dirait l'autre : "peu importe la version de Mustang, pourvu qu'on ait l'ivresse !" (avec modération … )
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 10 février 2020

Parait qu'on peut importer des hybrides d'occase sans PB de malus ??
;0))
Lucos de Beuliou el Tipi, Le lundi 10 février 2020

L'autre vous dit qu'il a même roulé dans une Mustang avec moteur Ecoboost, mais en BVA svp, et ceci s'imposait pour ce promener !
La civilité n'est pas arrivé partout dans ce pays !!
Les vrais hybrides vous resteront toujours à travers de la gorge, essayez des pastilles au miel...vous verrez, la civilité arrive comme par miracle !
Attention les publicitaires sont en train d'en faire une marque de fabrique...tu ne roules pas dans l'avenir dans une hybride t'as l'air d'un con !
Alain au mois lui n'est pas dans le lot !
Jo Duchene, Le lundi 10 février 2020

… Cher Duchene … En l'occurrence "l'autre" ne faisait pas référence à votre petit (ou grande) personne … C'était générique
… Faut pas faire des fixettes … !


En revanche, vous avez suffisamment utilisé "l'autre" comme vocable 'malveillant" en faisant référence à différents commentateurs, ici dans le passé (?) pour donner des leçons de civilité à qui que ce soit ! … L'hôpital qui se fout de la charité ?
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 10 février 2020

Si vous croyez que je me formalise du “l’autre” vous vous trompez !!
Jo Duchene, Le lundi 10 février 2020

Je parlais de civilité en voiture, bien sûr !
Quand on roule en caisse allemande on est supérieur aux autres bien sûr aussi !!!!!
Jo Duchene, Le lundi 10 février 2020

Mouais … Comme vous avez roulé en Mercedes, un moment donné, j'imagine que vous savez de quoi vous parlez ? …
A moins que les récentes études publiées par des sociopolitologues en mal de droits d'auteur ne vous influencent …

De mon côté avec ou sans "caisse" allemande ou même japonaise .. pas de prétention particulière …
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 10 février 2020



270 groupes référencés dans l'Annuaire des groupes de distribution
James Farley, numéro deux chez Ford



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017