Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 26/09/2014

Tesla lancera sa berline compacte Model 3 en 2017

La gamme de Tesla aujourd’hui composée de la seule berline Model S s’élargira l’an prochain d’un SUV et en 2017 d’une berline compacte électrique visant à concurrencer les leaders du premium. Le constructeur américain met pour cela les moyens en offrant notamment à vie l’utilisation de ses superchargeurs à ses clients.

Tesla a pris le pari audacieux de s’implanter sur le segment du premium avec pour seule offre des véhicules électriques. Après avoir testé ses batteries et l’appétence des clients du haut-de-gamme pour l’électrique avec son roadster monté sur un châssis de Lotus Elise (2 500 exemplaires tous vendus en trois ans), Tesla a lancé son premier modèle maison, la berline Model S.  Commercialisée aux alentours de 60 000 euros, la Model S  a déjà été vendue à 30 000 unités dans le monde, dont 10 000 sur le marché européen (c’est le modèle électrique le plus vendu en Norvège).
Après avoir développé peu à peu son réseau de distribution (125 sites en propre dans le monde), le constructeur américain lance maintenant la deuxième étape de son offensive : l’élargissement de sa gamme. En 2015, il démarrera la production d’un gros SUV (environ 5 m de long), le Model X. Puis, comme l’a confirmé hier le directeur de Tesla France, Olivier Loedel, la constructeur lancera une berline compacte, le Model 3, en 2017. Ce modèle très attendu doit concurrencer les meilleures offres thermiques du segment premium et notamment des constructeurs allemands. Si aucune indication n’a été donnée sur son positionnement tarifaire, l’objectif clairement annoncé est de proposer une "berline électrique premium accessible", a réaffirmé Olivier Loedel.  Pour y parvenir, Tesla compte notamment réduire de 30% le coût de production de sa batterie en créant avec son partenaire Panasonic (fournisseur des cellules) la plus importante usine de batteries au monde (dans le Nevada), baptisée la "gigafactory".  Cette usine qui demande un investissement de 5 milliards de dollars aura une capacité de production de 500 000 unités par an, "soit autant que la production mondiale de batteries en 2013".

Un modèle économique mystérieux
Si la berline Model S offre aujourd’hui la meilleure autonomie du marché des véhicules électriques (500 km, avec une batterie garantie 8 ans kilométrage illimité), Tesla a choisi de rassurer ses clients en investissant dans l’installation de "superchargeurs" sur les routes capables de recharger 50% de la batterie en 20 minutes. Aujourd’hui, Tesla a ainsi installé 196 stations dans le monde dont 64 en Europe et 11 en France (sur l’axe Paris-Côte d’azur). "Nous allons continuer le déploiement de notre réseau de charge pour être capable de couvrir tous les principaux axes routiers", a indiqué Olivier Loedel, sans vouloir préciser ni le nombre de superchargeurs prévu, ni l’investissement qu’ils nécessitent.
Mais au-delà de la réassurance que ces superchargeurs doivent offrir aux clients de Tesla, ils sont avant tout un argument commercial. En effet, Tesla offre à vie la charge des véhicules effectuée avec ses superchargeurs. OlivierLoedel n’a pas révélé le coût d’une charge sur ces bornes à forte puissance mais cela représente encore une fois un investissement important que le seul prix du véhicule ne peut pas couvrir (surtout lorsque Tesla élargira sa gamme).
Autre avantage commercial coûteux, la connexion 3G installée dans le véhicule. La berline Model S est équipée d’un écran 17 pouces connecté çà la 3G à partir duquel le conducteur peut accéder à la radio numérique et à la navigation et commander les différentes fonctions du véhicule (ouvrir le toit, etc.). Grâce à la connexion, Tesla peut surtout effectuer à distance les mises à jour sur le véhicule et faire ainsi de la maintenance préventive.
En France, Tesla a ouvert deux succursales, une à Gennevilliers, en région parisienne, et une à Aix-en-Provence. Deux sites (toujours en propre) ouvriront bientôt leurs portes à Lyon et à Bordeaux et l’ouverture d’un nouveau site dans le centre de Paris est à l’étude.  Après avoir enregistré 36 immatriculations en 2013 sur le marché français, la Model S est désormais le 5ème modèle électrique le plus vendu en France avec 199 unités entre janvier et août (devant la eUp de VW et la BMW i3).
Emilie Binois

Partagez cet article :

Réactions

Tesla peut se préparer à faire un carton si la loi de [transition]énergetique et ses 10 000€ de prime pour l'acheteur de ces bolides de bobos est votée...
Nos commandos cherchent des chaussures pour combattre la nouvelle barbarie,des services de traitement du cancer vont fermer faute de crédits,ainsi va la France...
alain boise, Le vendredi 26 septembre 2014

La France avait et a les moyens de faire aussi bien que Tesla, mais la volonté politique des constructeurs nationaux n'y est pas.
Par exemple vous prenez la nouvelle Peugeot 508 ou une grosse DS à venir (en Chine) de 5 mètres, vous lui mettez une grosse batterie et vous avez une Tesla française.
C'est aussi simple que cela, car ce qui est d'avant garde chez Tesla, n'est pas les grands écrans, la 3G et autres cacas technologiques gadgets dépassés tous les six mois, mais sa capacité à faire de longs parcours sans charger.
Ceci est à la porté de la France et de Peugeot.
Essayer de vendre à prix d'or (30/40000 euros) comme essayent les constructeurs européens des VE de petite autonomie est considéré par le public comme du foutage de gueule, et donc ils n'achètent pas.
Ces véhicules sont invendables en occasion, et en plus ils ont des garanties minables, quand on sait qu'une batterie de remplacement vaudra plus de 10.000 euros.
J'insiste, le manque TOTAL de transparence sur les garanties de VE européens est un scandale au vu du prix de commercialisation demandé.
Encore une fois La KIA Soul électrique qui sera vendue en France affiche d’emblée 7 ans de garantie, même si elle est moche comme un cul de singe.
Cette histoire de la ZOE avec sa location de batterie est la pire connerie que Renault à faite et qui ne fallait pas faire.
Pour le client final ça pue l'arnaque à vue de nez. Lamentable.

Jo Duchene, Le dimanche 28 septembre 2014



articles connexes

L’enseigne de location low-cost UCAR étend son réseau de franchisés
Pour pérenniser sa mission Mov’eo doit trouver de nouvelles sources de financements



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017