Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 27/08/2019

Trump attaque les constructeurs auto qui ignorent sa proposition sur les normes

(AFP) - Donald Trump s'en est pris mercredi aux constructeurs automobiles qui ont ignoré ses avances et préféré conclure un accord avec la Californie sur des futures normes d'émission plus sévères.

L'agence de protection de l'environnement de l'administration Trump a prévu d'assouplir les normes actuelles, au moment où la Californie, qui applique déjà les règles les plus restrictives en termes d'émissions automobiles, veut elle aller encore plus loin.

Plusieurs grands constructeurs (Ford, Honda, Volkswagen et BMW) ont décidé le mois dernier de conclure un accord avec l'Etat du sud-ouest américain et d'autres sont en passe de les rejoindre, ce qui met le président en colère.
Depuis mercredi matin, il fulmine sur Twitter: "Ma proposition aux constructeurs automobiles politiquement corrects ferait baisser le prix moyen d'une voiture de plus de 3000 dollars, tout en rendant les voitures plus sûres. Les moteurs tourneraient mieux. Très peu d'impact pour l'environnement! Dirigeants insensés".
A son retour d'une levée de fonds, il a invoqué les fondateurs de Ford et de General Motors, qui "se retournent" dans leur tombe devant la faiblesse des dirigeants actuels des constructeurs automobiles qui sont prêts à dépenser plus pour une voiture moins sûre et moins bonne et qui coûtera 3000 dollars de plus par consommateurs. C'est fou!".
Il accuse la Californie de vouloir mener les groupes automobiles "à la ruine".
Selon le New York Times, Mercedes-Benz est prêt à se joindre à la coalition, avec un autre grand constructeur pour le moment anonyme. Si on se base sur les tweets du président, il pourrait s'agir de General Motors.
Toyota, Fiat Chrysler et General Motors ont été convoqués le mois dernier à la Maison Blanche, où un conseiller leur a demandé de se montrer solidaires avec le président, rapporte le quotidien new-yorkais.
L'objectif des constructeurs, qui représentent environ 30% des ventes de véhicules neufs aux Etats-Unis, est d'avoir de la visibilité sur plusieurs années pour les normes CO2 sur le marché américain, alors qu'une bataille judiciaire se profile entre le gouvernement Trump et les Etats, comme la Californie, qui veulent conserver les objectifs ambitieux fixés par Barack Obama.
Donald Trump a proposé en août 2018 d'annuler la réglementation adoptée sous son prédécesseur pour la période 2017-2025, qui représentait l'un des grands piliers du plan climatique Obama. A la place, les normes seraient gelées au niveau de 2020 jusqu'en 2026.
Les normes Obama visaient à atteindre une consommation moyenne équivalente à environ 4,7 litres par 100 kilomètres pour les modèles neufs de 2025.
L'administration Trump a proposé de rester au niveau actuel, soit environ 6,3 litres aux 100 km.
L'accord californien est une version adoucie du plan Obama: les constructeurs gagnent une année de plus pour atteindre l'objectif initial, de
2025 à 2026, et auraient plus de flexibilité pour réduire d'année en année leurs émissions de gaz à effet de serre (-3,7% par an pendant cinq ans, au lieu de -4,7% par an pendant quatre ans).
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Contraste avec la France où bientôt la Califormie sera partout pour l'automobile si ça continue...
clerion, Le mardi 27 août 2019

Trump ne va pas dans le bon sens (comme souvent). Il faut respecter les engagements pris avec un planning réaliste. Marre que la voiture soit le bouc émissaire pour toutes les autres pollutions alors donnons des gages et cessons de tergiverser. C'est le meilleur moyen d'être pris au sérieux
Sniper, Le mardi 27 août 2019

Cela prouve au moins que les constructeurs sont des gens plus sérieux que les politiques..
;0)
Lucos, Le mardi 27 août 2019

Les américains sont très attentifs (via leurs avocats !) quant au respect au quotidien "normal" des valeurs de consommations annoncées par les constructeurs et validées par l'EPA (Là-bas, Hyundai, entre autres, en sait quelque chose !).
Même en intégrant le fait que leurs autoroutes sont limitées (et très surveillées) autour des 110 km/h (et pas à 130+ comme en France...), j'en reste tout de même extrêmement surpris qu'ils puissent nous annoncer une consommation moyenne (= +/- réelle) de leurs voitures neuves actuelles, vans et pick-up compris, à hauteur de 6,3 L/100km !
Si les américains achètent de puissants moteurs (en couple, en cylindrées et, en plus, quasiment à 100% essence/gasoline) c'est pour se faire (encore) plaisir lors de leurs accélérations franches qui ne sont pas du tout économes en carburant...
Nos consommations issues de relevés réalistes en France (= ni NEDC, ni WLTP !) sur les voitures essences les plus récentes sont plutôt de l'ordre de 7...8 L/100km et avec des moteurs bien moins puissants qu'aux US, des voitures plus compactes et plus légères... Allez comprendre !
Bref, encore des données de "consommations moyennes réelles" (sic) demandant à être sérieusement ré-examinées au quotidien "normal" !
Quant à voir la moyenne des consommations US tomber à 4,7 L/100km dès 2025, je ne vois pas comment ils y parviendraient, si ce n'est en partant à fond sur les VE et P-HEV = 100% comme en Europe, en profitant aussi de leur électricité nucléaire (dite "à Zéro CO2...") mais dont les producteurs d'électricité US commencent sérieusement à se désengager de par leur vieillissement important, de leur non-remplacement. De plus, les US sont très en retard sur les énergies renouvelables, car, là-bas, le charbon, le pétrole et le gaz de schiste sont les meilleurs amis fossiles de leur président actuel...
FrancoisX, Le mardi 27 août 2019

Sauf qu'avec la chute du cours du pétrole (A cause du désordre commercial interplanétaire orchestré par Trump) le pétrole de schiste n'est plus rentable et la moitié des petits exploitants sont en faillite.
;0)
Lucos, Le mardi 27 août 2019

Et notre Pinard ? Ça c’est arrangé à Biarritz ?parce que nous pourrons pas boire tt les excédents
alain boise, Le mardi 27 août 2019

à M. Alain Boise :
"parce que nous pourrons pas boire tt les excédents"...
Mais nos voitures, si ! En en faisant de l'éthanol !!!
FrancoisX, Le mardi 27 août 2019

Le summum du bling-bling faire le plein de château d'Yquem 63...
;0)
PS : si les injecteurs, les segments et les durits n'ont pas la gueule de bois ensuite...
Lucos, Le mardi 27 août 2019



Le Paris de la ville intelligente risque d’être difficile à gagner
Le groupe Faurie en passe de racheter le groupe Dargelos



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017