Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 04/08/2017

Véhicule autonome : petite interférence avec une Jeep Grand Cherokee

La communication entre les véhicules autonomes et les infrastructures routières peut-elle causer des dommages collatéraux aux véhicules classiques ? Voici, brutalement posée, la question qui surgit de l’anecdote survenue à un automobiliste qui a franchi par deux fois à quelques jours d’intervalle le péage de Saint-Arnoult, situé au sud-ouest de Paris alors que PSA a démarré des tests de véhicule autonome.

Passé les 13 et 17 juillet à cette barrière de péage de Saint-Arnoult, le propriétaire d’une Jeep Grand Cherokee a constaté, tant à l’aller qu’au retour, l’allumage de voyants de défauts liés au moteur mais également l’indication d’alertes concernant le régulateur de vitesse et le radar. Le 13 juillet, après un arrêt sur la route en direction de la Bretagne, seul le voyant moteur est resté allumé sans que soit ressenti un quelconque disfonctionnement du moteur. Et même séquence d’incidents lors du retour cinq jours plus tard, à l’occasion du passage à Saint-Arnoult. Les deux séries de défauts ont été constatés par la valise diagnostic lorsque le véhicule a été conduit chez son concessionnaire peu de temps après. Mais sans déceler les causes des défauts.
Ceux-ci peuvent être générés par deux éléments. Tout d’abord, le dispositif mis en place par Vinci Autoroute dans le cadre de sa collaboration avec le groupe PSA (voir notre article PSA et Renault passent au péage les yeux fermés) comprend un émetteur. Cette antenne dite UBR (Unité Bord de Route) est placée 300 mètres avant la barrière de péage. L’antenne communique avec le véhicule autonome qui se présente en émettant sur la bande des 5,9 GHz, suivant ainsi le protocole ITS G5. Celui-ci normalise les communications entre les véhicules et les infrastructures. Dans le cas de l’expérimentation menée avec PSA, la communication permet de prendre en charge le véhicule et de le guider vers une voie de péage libre.
Ces émissions peuvent-elles atteindre ou interférer avec le fonctionnement d’autres véhicules ? En théorie non, mais en pratique… Un émetteur un peu trop puissant ou une voiture à l’électronique un peu sensible peuvent constituer des cas limites. De telles situations ont existé dans le passé, notamment avec des voitures produites aux Etats-Unis, des Pontiac et des Buick qui ne supportaient pas les émissions électromagnétiques à l’aéroport d’Orly. Des phénomènes identiques ont également touché, il y a une vingtaine d’années également, des Range Rover perturbés par des lignes à haute tension. Ces cas se sont produits, ils pourraient survenir à nouveau malgré les précautions des uns et des autres. Vinci Autoroutes estime qu’il s’agit de coïncidences et a pris contact avec notre lecteur pour mieux comprendre le phénomène. Interrogé à ce sujet, FCA France, constructeur des Jeep, n’avait pas connaissance d’autres cas. A suivre, donc….
Bertrand Gay

Partagez cet article :

Réactions

Dommage que Sarko soit parti avant tout etait de sa faute,le régulateur fou de la Safrané ,la ligne electrique qui fait tourner le lait des vaches,les émetteurs de téléphonie ,le plomb dans les tuyaux d'eau recouverts par un centimètre de calcaire,,toujours est il que l'aviation fait tourner ses essais pendant plusieurs centaines d'heures avant d'autoriser la commercialisation d'objets volants,,le pire est cet accident de Tesla avec l'aveuglement de la caméra n'ayant pas vu le camion blanc avec le soleil de face,des essais oui des progres oui mais des autorités de certification de ne pas déranger autrui.
Bon enfin comme dirait Melenchon et les 17 chevaliers de l'assemblée c'est arrivé à un riche en 4x4 et non pas à un chomiste en Dacia,alors c'est pas grave.
alain boise, Le vendredi 04 août 2017

Tout ceci à l'air bien peu scientifique ?
On pourrait en dire autant de la game boy utilisée à l'intérieur du véhicule par la fille du conducteur.
Lucos, Le vendredi 04 août 2017

Si un véhicule se met en défaut à cuase d'émissions qui ne lui sont pas destinées, je dirais que le problème est au niveau du véhicule.
Arnaud C., Le vendredi 04 août 2017

Encore un titre aguicheur sans aucune certitude, on se croirait dans la presse people ! Quand on ne sait rien - ce qui est le cas- on n'affirme pas !!
franz Schmut, Le vendredi 04 août 2017

Si un gars du SAV me remets un rapport pareil, c'est tournée générale apéro chez Zézette pendant 1 mois...
;0)
Lucos, Le vendredi 04 août 2017

Je partage les réactions, c'est aller vite en besogne que d'associer cette expérimentation et ce "voyant allumé" sur un véhicule, dont on ne sait même pas l'année (est-ce un vieux ou un récent Cherokee?).
Notons que le télépéage utilise déjà une fréquence (5,8GHz) pas très éloignée de cet ITS G5.
Et que les cas d'allumage aléatoire d'un voyant sur une voiture n'ont pas attendus les expérimentations sur le véhicule autonome pour se produire...
Yaa, Le vendredi 04 août 2017

C'est d'ailleurs un phénomène typique des personnes qui ne veulent pas acheter le faisceau d'origine pour l'attelage et bricolent avec le beau-frère des connections directes sur les feux par exemple...
C'est beau c'est Noêl sur le tableau de bord !
;0)
Luc os, Le vendredi 04 août 2017

De toutes façons c'est tout les jours Noel sur le grand depuis que les spaghettis ont repris la boite
alain boise, Le vendredi 04 août 2017

C est qd meme plus probable que ce soit le Gd Cherokee qui ait un pb electronique.. appartenant a Fiat c est tres peu surprenant et ne pas avoir trouvé la panne c est encore moins surprenant mais ne veut absolument pas dire que la station de peage est en cause.... Travaillant dans l automobile et fabricant des pieces elctronique pour automobile, je sais parfaitement que chaque carte electonique qui sont des les vehicules sont protegés par une cage pour eviter de faire interference avec les autres systemes electronique ce qui devrait egalement proteger les elements electronique du vehicule dc si vraiement la cause de l abrre de noel est l emetteur du peage, cela veut dire qu il a un manque de protection de l electronique deu GD Cherokee, c est dc un defaut de conception....pas etonnant venant de la part des ingenieurs de chrysler et fiat....
Ju Cas, Le vendredi 04 août 2017

Notre ami Ju Cas a parfaitement raison, et moi qui à côtoyé de très près FIAT (et j'ai même quelques copies de feuilles de salaire de chez eux) je peux témoigner que chez FIAT le bordel était joyeux, mais de beaucoup de constructeurs ce fut toujours celui ou la cuisine était la meilleur à la cantine.
Chez Mercedes ils n'ont pas attendu la voiture autonome pour merder sur toute la ligne en électronique. et cela se terminait par un rapport ou il était écrit tout le temps: Problème de faisceau électrique!
Par exemple, on mettais des ampoules neuves et elles grillait les une après les autres de manière aléatoire et cela il y a vingt ans déjà!
On a voulu faire du multiplexage pour gagner en poids de câbles électriques...et bien les japs ont toujours refusé de le faire!
Le grand merdier électronique à venir dans la voiture du futur va être plus joyeux encore pour le client final...et Toyota encore de gagner des points en parts de marché dans le monde! Ce sont les seuls a savoir ce que le mot fiabilité veut dire!
Jo Duchene, Le samedi 05 août 2017

Tout cela semble fort possible. Après fort Apache, fort Grand Cherokee ? L'entendez vous fort éclair ? ;-)
clerion, Le mardi 08 août 2017

je ne trouves pas très pertinent, cher alain boise, de méler la politique au débat. Mieux vaut rester dans le secteur automobile et éviter les erreurs ... tel votre fameuse Safrane ayant eu un problème avec son régulateur : le coup du régulateur fou, c'était sur une Vel Satis, et surtout ce n'était pas vraiment de la faute de la Vel Satis, mais du chauffard (Hicham Draa) qui la conduisait, et qui a trouvé comme excuse un dérèglement du régulateur pour ne pas se faire pincer
http://www.leparisien.fr/faits-divers/voiture-folle-le-trouble-passe-du-chauffeur-08-10-2004-2005356890.php

Pour les passifs d'incidents sur des voitures connectées et/ou autonome, la liste est longue :
- http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/07/21/32001-20150721ARTFIG00294-une-jeep-piratee-et-stoppee-a-distance-sur-une-autoroute.php
- http://www.fredzone.org/la-nissan-leaf-serait-tres-facile-a-pirater-554

Dés lors, voir nos constructeurs se lancer dans cette chimère n'est pas sans me rappeler le messie multiplexage, qui au début des années 2000 devait résoudre tous les problèmes de fiabilité, mais qui en a créer de nouveaux en masses ! Les constructeurs automobiles n'ont aucune notion de sécurité informatique, et ils veulent nous faire croire qu'ils sécuriseront leurs voitures autonomes en quelques années, là où les industries de la high tech n'arrivent pas à se débarrasser des hacks, chevaux de Troies et compagnie depuis plus de 30 ans alors qu'eux ont plus cette culture de la sécurité informatique ? La bonne blague
Frédéric LANGLOIS, Le mardi 08 août 2017

Et hop :
http://www.leblogauto.com/2017/08/tromper-voitures-autonomes-jeu-d-enfant.html
Frédéric LANGLOIS, Le mercredi 09 août 2017



La 2e édition des Organigrammes des Constructeurs Automobiles est parue
Le groupe Priod reprend trois concessions Ford dans l'Est parisien



Copyright © 8223 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017