Autour de l'auto - 30/01/2020

Coronavirus : les entreprises françaises présentes à Wuhan dans l'expectative

(AFP) - De PSA à Renault, Valeo ou bien Plastic Omnium, une centaine de groupes français sont implantés à Wuhan, bastion industriel de l'Est de la Chine placé sous quarantaine en raison de l'épidémie de coronavirus.

Partagez cet article     

Retour des salariés expatriés, redémarrage des usines à l'arrêt, réorganisation des chaînes de production... Tour d'horizon des défis posés par cette crise sanitaire aux entreprises hexagonales.

PSA
Présent à Wuhan depuis les années 1990, le groupe automobile y gère trois usines et 2 000 employés, dont 38 expatriés. Ces derniers doivent être rapatriés en France, mais la date et les modalités de leur retour ne sont pas encore connues.
Selon un porte-parole de PSA, la mise sous quarantaine de la ville n'a pour l'instant pas eu de conséquences sur l'activité des trois usines, à l'arrêt en raison des vacances liées au Nouvel An chinois.
Aucune décision n'a été prise à ce stade sur leur redémarrage. "Nous nous conformerons aux consignes des autorités chinoises", a fait savoir le porte-parole.
Même si ces trois sites restaient fermés, l'activité de PSA ne devrait pas être trop affectée, l'implantation du groupe étant relativement faible en Chine, où les ventes ont chuté à 117 000 véhicules l'an dernier contre 740 000 en 2014.

Renault
Le groupe au losange, qui possède à Wuhan une usine de production et un centre de recherche et développement avec son partenaire DongFeng, emploie sur place 2 000 personnes, dont une cinquantaine d'expatriés.
En raison des congés du Nouvel An, la plupart de ces expatriés se trouvaient en dehors de la ville lorsqu'elle a été placée sous quarantaine.
"On est en lien avec le Quai d'Orsay pour leur rapatriement", a indiqué une porte-parole.
L'usine est fermée jusqu'au 10 février, en raison là encore du Nouvel An.
Le groupe assure qu'il respectera "les décisions des autorités chinoises" s'agissant de sa remise en marche.
Comme PSA, Renault est faiblement implanté en Chine, où 22 000 voitures à peine ont été vendues l'an dernier. Un handicap qui pourrait préserver le groupe d'une chute de ses ventes en cas de coup de froid économique dans l'Empire du milieu.

Valeo
L'équipementier automobile possède trois sites à Wuhan: deux usines de production et un centre de recherche et développement. Il emploie près de 1 900 personnes sur place, mais très peu d'expatriés.
"Pour l'instant", la mise sous quarantaine de la ville "ne change rien car nos sites étaient fermés pour le Nouvel An chinois", assure une porte-parole, qui précise que l'entreprise suivra les consignes des autorités.

Plastic Omnium
Le groupe possède deux usines et un centre de recherche et développement à Wuhan, fabriquant notamment des pièces de carrosserie. Ces usines sont fermées théoriquement jusqu'à lundi, mais l'entreprise n'écarte pas une réouverture plus tardive.
Au total, 600 personnes travaillent à Wuhan pour Plastic Omnium, dont quatre expatriés. "Ces derniers ont été invités à accepter la proposition de rapatriement du Quai d'Orsay", précise un porte-parole de l'entreprise.

Delfingen
L'équipementier automobile français possède une usine à Wuhan, mais pas d'expatriés. Sa production est destinée au marché chinois. Selon un responsable de l'entreprise, il n'y a pas de risque de rupture de livraison, d'autant que le groupe peut s'appuyer sur une autre usine en Chine, située plus au nord.

Suez
Le groupe compte une cinquantaine de salariés dans la province de Hubei, dont 40 à Wuhan qui travaillent pour un "client automobile". Parmi eux, aucun expatrié français.

Saint-Gobain
L'entreprise de matériaux de construction possède deux sites de production à Wuhan. Le groupe, qui emploie au total 6 500 personnes en Chine, précise ne pas avoir d'expatriés dans cette ville de 11 millions d'habitants.  

Sanofi
Le groupe pharmaceutique, qui emploie 9.600 personnes en Chine, dispose d'une succursale à Wuhan, mais sans expatriés. "Il est encore trop tôt pour mesurer les impacts possibles", le site étant fermé dans le cadre du Nouvel An chinois, a indiqué un porte-parole.

Accor
L'offre du géant hôtelier Accor à Wuhan comprend 14 hôtels, dont huit exploités sous des marques du groupe (Ibis, Mercure) et six sous des marques de son partenaire chinois China Lodging. Tous ces hôtels sont fermés à la réservation depuis le week-end dernier, selon Accor.

LVMH
Le géant du luxe a une boutique Louis Vuitton à Wuhan. Interrogé mardi sur un éventuel impact de l'épidémie sur l'activité du groupe en Chine, Bernard Arnault s'est montré prudent : "Si ça dure deux mois, deux mois et demi, ça ne sera pas terrible. Si ça devait durer deux ans, ce serait une autre histoire".
AFP

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

J’espère que le vaccin va être trouvé terrible épidémie ,rentrez...pour ceux qui peuvent

alain boise, Le 30/01/2020 à 06:14

270 morts de la grippe en France depuis le début de l'année, on fait quoi ? On se tire au Pôle Nord ?
;0)

Lucos de Beuliou el Tipi, Le 30/01/2020 à 11:02

Volontaire pour y aller ?....sans moi,je garde la grippe j’ai vacciné tt le Monde....et vous?

alain boise, Le 30/01/2020 à 12:19

Je cherche un vaccin contre les trolls…
;0)

Lucos de Beuliou el Tipi, Le 30/01/2020 à 12:55

Et bien sur...vous nommez personne ici ! C'est bien !
Voilà du bon sens...ou vous serez juste charitable ?

Jo Duchene, Le 30/01/2020 à 14:26

Certaines voyait des nains partout .....vous c’est les Trolls

alain boise, Le 30/01/2020 à 19:45

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 30/01/2020

Plateforme PR PSA de Lorient : la cour d’appel de Rennes confirme la résiliation de Ma pièces autos Bretagne

La cour d’appel de Rennes dans un arrêt du 28 janvier a estimé que la poursuite du contrat de distribution PR de Ma pièce auto Bretagne (MPAB) entre le 21 février et le 20 mars 2019 accordé par PSA pour essayer de trouver un accord mettant fin au contentieux sur Lorient ne signifiait pas le redémarrage d’un nouveau contrat. Le groupe PSA a mis fin le jour même au contrat de MPAB.

Constructeurs

Alcool au volant

La chronique de Jean-Philippe Thery, consultant, fort d’une expérience automobile aussi bien dans le domaine du produit que de l’Intelligence de marché, avec des expériences chez Renault, Nissan et PSA. Installé depuis 2008 au Brésil, Jean-Philippe Thery est spécialiste des marchés automobiles en Amérique Latine.

Analyse

L’accord "bien-être" et "motivation" de PSA : une petite révolution

Quatre organisations syndicales représentant 80% des salariés de PSA ont travaillé avec la direction des ressources humaines pour préparer un accord en faveur du bien-être et de la motivation des salariés. Aboutissement d’un travail de 18 mois, ce texte contient des mesures concrètes qui pourraient bien changer la vie quotidienne des salariés de PSA.

Constructeurs

Catégorie Autour de l'auto

Sans les taxis-motos, le quotidien à Lagos est devenu un "enfer"

(AFP) - Embouteillages monstres, files d'attente interminables aux arrêts de bus, foules de piétons: se rendre au travail est devenu un "enfer" depuis l'interdiction des taxis-motos et des tricycles dans la capitale économique du Nigeria, où les Lagosiens font preuve d'une incroyable résilience.

11/02/2020

Coronavirus : les multinationales redoutent la contagion financière

(AFP) - Des constructeurs automobiles aux sous-traitants informatiques en passant par l'industrie du luxe, les multinationales du monde entier s'interrogent: l'épidémie de coronavirus qui secoue la Chine va-t-elle se propager également à leurs résultats financiers?

30/01/2020