Constructeurs - 17/03/2020

L’automobile espagnole à l’arrêt

Renault, Nissan, Seat et Ford ont mis à l’arrêt leurs usines espagnoles, principalement en raison de problèmes d’approvisionnement liés aux restrictions de déplacement.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

Afin de freiner la propagation du Covid-19, l'Espagne a décrété samedi l'état d'alerte pour une durée d’au moins 15 jours : les Espagnols n'ont le droit de sortir de chez eux que pour des raisons impératives comme aller travailler (si le télétravail est impossible), se rendre à la pharmacie, se faire soigner ou acheter à manger.
Les restrictions de déplacement perturbent fortement l'industrie automobile qui représente près de 10% du PIB de l'Espagne, deuxième constructeur européen après l'Allemagne.
Ainsi, Renault a annoncé lundi matin (avant l’annonce de la fermeture de ses sites français) la mise à l'arrêt de ses quatre usines espagnoles "lundi et mardi", en raison de problèmes d'approvisionnement. "Certains de nos fournisseurs se trouvent dans des zones où le transport est bloqué, des zones proches de la ville d'Igualada (en Catalogne) qui ont été mises en quarantaine", a-indiqué un porte-parole à l’AFP.  La reprise de la production reste incertaine pour les jours à venir.
Les sites arrêtés sont situés à Valladolid (deux unités), Valence et Séville et emploient de l’ordre de 10 000 personnes. A Valladolid, Renault produit notamment son SUV Captur et le principal moteur Diesel (le 1,5 litre) qui équipe les modèles de la marque mais aussi ceux de Nissan.
Ce dernier constructeur avait pour sa part stoppé son usine de Barcelone dès vendredi également en raison des restrictions de circulation en Espagne et "des mesures d'isolement prises dans la ville voisine d'Odena qui affectent un fournisseur". L’usine n’a pas réouvert lundi.
Ford a aussi annoncé dimanche fermer son usine de Valence pour toute cette semaine, après que 3 cas de Covid-19 ont été décelés sur ce site qui emploie 7 000 salariés et produit les modèles Mondeo et Galaxy.
L’usine Seat de Martorell, employant également 7 000 personnes sur trois lignes d’assemblage, est pour sa part arrêté jusqu’à nouvel ordre.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 17/03/2020

Catégorie Constructeurs

Le coronavirus menace le mariage PSA-Fiat Chrysler

(AFP) - Se fera ou ne se fera pas ? Des ombres planent sur le mariage annoncé entre les constructeurs automobiles PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA), en raison de la pandémie qui fragilise les entreprises et menace l'équilibre de l'opération, indiquent des sources financières à l'AFP.

26/03/2020

Porsche : 120 000 rappels en Chine

(AFP) - L'allemand Porsche (groupe Volkswagen) va rappeler 117 425 voitures importées en Chine, en raison d'un risque de fuite de carburant provoqué par une valve défectueuse, a annoncé l'autorité chinoise de régulation du secteur automobile.

25/03/2020