Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 15/11/2019

Eclaboussé par un scandale, le syndicat de l'automobile américain lance une réforme des pratiques

(AFP) - Le puissant syndicat de l'automobile américain, UAW, qui est éclaboussé par un vaste scandale de corruption, a lancé mercredi une réforme de ses pratiques pour protéger l'organisation "de la corruption et de la malfaisance".

"En tant que président par intérim, je m'engage à mettre en place les mécanismes qui permettent de protéger notre syndicat, de regagner la confiance de nos adhérents et de nous assurer que les fautes qui ont été dévoilées récemment ne se reproduisent plus jamais", écrit Rory Gamble, qui a pris la place du président Gary Jones forcé de se mettre en retrait de l'organisation à cause du scandale.
"C'est pour cela que j'ordonne la mise en place immédiate de mesures qui vont bâtir les fondations pour assurer un avenir plus transparent et plus responsable pour notre syndicat", écrit encore M. Gamble aux quelque 400 000 adhérents du syndicat.
L'enquête menée par la police fédérale porte sur des pots-de-vin, mais a aussi révélé que des responsables du syndicat et de certains constructeurs ont volé de l'argent destiné à la formation des employés pour aller jouer au golf, s'acheter des cigares de luxe ou se payer d'excellents restaurants.
Les nouvelles mesures comprennent notamment la nomination d'un médiateur éthique chargé d'examiner toutes les questions liées à des plaintes ou des allégations de violations. Il pourra soumettre ces plaintes à un "responsable de l'éthique", qui sera indépendant et aura le pouvoir de mener des enquêtes.
Le syndicat compte aussi faire tout son possible pour récupérer les fonds qui seraient éventuellement détournés et établir "des contrôles monétaires sévères".
L'UAW va aussi mettre en place un "numéro d'urgence éthique" permettant de faire des signalements tout en gardant l'anonymat.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Business as usual .......
Bruno HAAS, Le vendredi 15 novembre 2019

Comment c'était déjà le petit nom du mafieux patron du syndicat qui s'est fait assassiner à Detroit du temps de l'âge d'or de GM ?
C'est gentil quand même une réforme, car l'argent coulant à flots on peut acheter à peu près tout à n'importe quel prix...
Curieux ils ont oublié de parler de l'achat des call-girls qui vont avec les cigares !
Jo Duchene, Le vendredi 15 novembre 2019

...? "chais pu bien qui" disait : si on ne peut plus aller jouer au golf, fumer un bon cigare et se restaurer un peu convenablement aux frais de la "princesse" ...où va le monde ma bonne dame !
;0)
PS: Raymond revient on a les mêmes à la maison ...
ADEAIRIX, Le vendredi 15 novembre 2019

Chez nous c'est plu sérieux, on les vire quand ils refont la tapisserie de l'appartement de fonction…
;0)
Luc Os, Le vendredi 15 novembre 2019

...et renouveler la vaisselle à 500000 euros !
Jo Duchene, Le vendredi 15 novembre 2019



digiCONTACTS permet aux concessionnaires automobiles de déployer leur propre centre d’appels
Fiat-Alfa-Jeep s’installe à Chalon-sur-Saône et change de main à Montauban



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017