Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 13/05/2019

L’Ademe va accompagner 11 projets en faveur de la mobilité hydrogène

L'Ademe a dévoilé les 11 projets d'écosystèmes de mobilité hydrogène qu'elle va soutenir financièrement, avec l'enveloppe de 100 millions d'euros dont elle dispose. L'appel à projets reste toutefois ouvert jusqu'en novembre prochain. Un autre appel à projets, dédié à la production production d’hydrogène décarboné, est également ouvert jusqu'en juin prochain et doté d'un budget de 50 millions d'euros.

Dans le cadre de l’appel à projets "Écosystèmes de mobilité hydrogène" ouvert par l’Ademe en octobre 2018, 24 projets ont été déposés et 11 viennent d’être sélectionnés. "Ils vont maintenant faire l’objet d’une instruction approfondie pour évaluer plus précisément les montants des soutiens publics qui leur seront accordés", indique l’Ademe, dont le budget (*) dédié à la filière hydrogène est de 100 millions d’euros (à hauteur de 20% par dossier). Cet appel à projets reste ouvert jusqu’au 18 octobre 2019, précise l’Ademe. Un autre appel à projets, "Production et fourniture d’hydrogène décarboné pour des consommateurs industriels", lancé en février dernier est lui ouvert jusqu’au 18 juin prochain. Il sera lui financé sur un budget du SGPI (Secrétariat Général à l’investissement) de 50 millions d’euros.
L’objectif fixé par l’Etat dans son projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), publié le 25 janvier dernier, est de déployer sur le territoire, à l’horizon 2023, 5 000 véhicules utilitaires légers, 200 véhicules lourds, 100 stations alimentées en hydrogène local.

La Zero emission Valley  dans les projets retenus
Les 11 projets sélectionnés concernent des applications très diversifiées, comme la livraison en milieu urbain, le transport collectif de personnes en bus ou en navette maritime, la collecte de déchets... L’Ademe a cherché à "identifier les segments de marché sur lesquels les véhicules électriques hydrogène offrent une plus-value par rapport aux véhicules électriques à batterie", précise-t-elle dans un communiqué.
L’un des projets majeurs qui a été retenu est la création d’une "Zero emission Valley" portée par le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes et les entreprises Michelin et Engie. Il s’agit de déployer une flotte de 1 000 véhicules à pile à combustible (surtout des utilitaires) et 20 stations pour les alimenter, dont 14 seront dotées d’électrolyseurs (installés sur des cours d’eau). Un tour de table de 70 millions d'euros a déjà été bouclé pour ce projet qui bénéficie d’une aide européenne.

Des projets variés sur tout le territoire
Les autres projets retenus sont les suivants : Le Syndicat d’énergie d’Ile-de-France prévoit de produire de l’hydrogène à partir de l’électricité provenant du site de valorisation énergétique de Créteil ; toujours en région parisienne, les sociétés Akuo Energy et Ataway veulement déployer 16 stations de production et de distribution d’hydrogène pour alimenter 280 véhicules utilitaires ; A Auxerre, c'est la création d’une station et l’exploitation d’une flotte de 5 bus à hydrogène ; A Dijon, 8 bennes à ordures, 2 poids lourds et 14 utilitaires doivent être déployés ; A Vannes, c’est un projet d’unité de production locale d’hydrogène ; A Pau, l'acquisition de bus articulés de 18 mètres ; A Chaumont, des minibus, des bennes à ordures et des utilitaires légers, alimentés par un réseau de quatre stations sur le territoire ; A Toulon, un projet de navette maritime électrique hydrogène de 200 passagers ; A Toulouse-Blagnac, une station pour alimenter des véhicules sur l'aéroport et des véhicules à usages urbains ; enfin, La Rochelle souhaite valoriser une partie de la production photovoltaïque de l’éco-quartier Atlantech sous forme d’hydrogène pour alimenter une vingtaine de véhicules utilitaires.
Xavier Champagne

(*) Dans le cadre du Plan National Hydrogène annoncé en juin 2018 par Nicolas Hulot, alors ministre de l’Ecologie, et confirmé dans le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), publié le 25 janvier 2019.

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017