Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 07/02/2019

Le groupe Lamirault-Schumacher va passer le milliard d'euros de chiffre d'affaires avec l'acquisition du groupe Guilmault

Derrière le rapprochement des groupes Lamirault et Schumacher se préparait également l'intégration du groupe Guilmault pour faire le trait d'union géographique entre les affaires Renault de Bretagne, d'Eure-et-Loir et d'Ile-de-France des deux premiers groupes. La plaque Renault-Dacia constituée pèse 25 000 VN, soit presque autant que le volume du second opérateur, le groupe Gueudet et ses 26 000 VN.

Olivier Lamirault avait confié en décembre dernier à L’Echo Républicain : "la reprise d’un groupe pesant 5 000 Renault-Dacia est imminente. Au 1er avril 2019, Lamirault-Schumacher devrait vendre 35 000 véhicules neufs par an, employer 1 700 collaborateurs et dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires". Hier, le nom du groupe racheté a été révélé par l’Autorité de la concurrence, il s’agit du groupe Guilmault, comptant 8 concessions Renault-Dacia sur trois départements (35, 44 et 53) et réalisant un chiffre d’affaires de 176 millions d’euros (en 2017).
L'intégration des concessions du groupe Guilmault va permettre de créer un trait d'union géographique entre les affaires Renault de Bretagne, d'Eure-et-Loir et d'Ile-de-France réunies au sein du groupe Lamirault-Schumacher. La filiale Renault Retail Group (RRG) contrôle toutefois les grandes villes qui encadrent la zone couverte par le groupe Guilmault, à savoir Rennes, Nantes, Angers et Le Mans. Les choses évolueront peut-être à l'avenir.
L'opération de rachat des sociétés du groupe Guilmault sera effective au plus tard le 1er avril 2019, à l'exception de la concession de Laval qui sera cédée au plus tard le 1er janvier 2020, précise la notification. 
Avec ce rachat, le pôle Renault-Dacia du groupe Lamirault-Schumacher pèsera 25 000 VN, presque autant que les 26 000 VN du groupe Gueudet, second distributeur privé du groupe Renault - derrière le groupe Emil Frey France (ex-PGA) à 47 500 VN - et troisième distributeur si l’on prend en compte la filiale Renault Retail Group (RRG) et ses 187 500 VN.
Le groupe Lamirault-Schumacher fera par ailleurs son entrée dans le cercle fermé des sept groupes privés à plus d’un milliard d’euros de chiffres d’affaires en 2019 : Emil Frey France, By My Car, Gueudet, Bernard, Car Avenue, Maurin et Chopard.
Les repreneurs du groupe Guilmault ont promis à l’équipe en place de ne rien changer. Ainsi, Patrick Glachant devrait conserver son poste de directeur général de la plaque "Guilmault". Par ailleurs, le fondateur du groupe, Jean-Louis Guilmault, qui a commencé sa carrière en 1966 en tant que simple salarié de la concession Renault d’Angers, n’a pas l’intention, malgré ses 73 ans, de prendre sa retraite immédiatement, nous a-t-on-dit.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

… "On" ne tardera pas à avoir des nouvelles du groupe Gueudet …
;0)
ADEAIRIX , Le jeudi 07 février 2019

Ah ? Un scoop Adeairix ?
xavier champagne, Le jeudi 07 février 2019

…. Cher Xavier … Les prochaines semaines et mois apporteront leurs lots de réponses … Pas d'impatience !
ADEAIRIX, Le vendredi 08 février 2019



Le petit SUV électrique de Renault à la conquête du marché chinois
Le groupe Como va s’enrichir de trois concessions Mercedes franciliennes



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017