Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 02/05/2019

Mauvais mois d’avril pour le marché automobile français et les ventes aux particuliers

Avec 188 199 immatriculations (VP), le marché automobile affiche en avril une stabilité de façade (+0,4%). En réalité, les ventes aux particuliers sont en net recul (-10,7%) alors qu’il y avait cette année un jour ouvré de plus.

La veille du 30 avril, le marché français était en net repli et le dernier jour aura permis de stabiliser son niveau sur celui de l’année dernière avec 188 199 immatriculations (799 unités de plus).
En données brutes cela représente une légère croissance de +0,4%. En données corrigées, avril 2019 comportant un jour de plus (21 jours contre 20), l’évolution se révèle négative à -4,4%.
Le détail des canaux de clientèles (selon le découpage de Dataneo) montre un fort recul des ventes aux particuliers (-10,7%) qui perdent plus de 10 000 unités sur le mois (81 977 immatriculations). Leur part sur les immatriculations d’avril descend à un niveau historiquement bas à 43,5% (45,5% en moyenne des 4 premiers mois).
Deux canaux compensent le recul des particuliers. Les ventes aux entreprises (y compris les loueurs longue durée) pour les deux-tiers (6 487 voitures de plus) grâce à une croissance de +16,7% (45 243 immatriculations). La catégorie Démo-Garages est celle qui affiche la plus forte progression avec +20,5% (26 252 immatriculations, 4 459 de plus), autre signe du ralentissement du marché.

Depuis le début de l’année, le marcé automobile oscille entre +2% et -2% (-2,3% en mars, +2,1% en février, -1,1% en janvier) et au cumul des 4 premiers mois de l’année (avec un nombre identique de 84 jours) il se maintient au niveau de l’année dernière, mais sans plus (-0,4% avec 741 535 immatriculations).
Cette évolution globale est cependant assez contrastée selon les marques avec Renault et Peugeot en recul alors que Citroën progresse de manière assez spectaculaire.

Depuis le lancement de la C3 (3ème VP le plus vendu en France en avril et au cumul) et du SUV C3 Citroën a repris une partie du terrain perdu ces dernières années. Le nouveau SUV C5 Aircross lancé en janvier (2ème SUV du segment C le plus vendu en France) lui permet de poursuivre sa reconquête.
Celle-ci est impressionnante puisque dans ce marché plutôt baissier, ses immatriculations progressent de 28,7% en avril avec une croissance aussi bien sur les entreprises (+47%) que sur les particuliers (+12,5%). Citroën regagne 2,5 points de part de marché par rapport à l’année dernière avec 11,6% en avril.

Cette performance contraste avec les résultats de la marque Renault donc les volumes sont en retrait de 6,6% sur le mois, soit une part de marché à son plus bas à 16,7%. Renault enregistre notamment un recul particulièrement sévère sur le canal des particuliers (-32,6%). A part la Clio (+11,5%) et la Zoé (+52,5%) tous les modèles de la gamme Renault sont en baisse, notamment la Twingo (-26%) et le Scénic (-12,8%).
Comparées à un mois particulièrement haut, les immatriculations de Dacia sont en recul (-11,4%) mais sa part de marché reste supérieure à sa moyenne des 4 premiers mois avec 6,6% (6,5% au cumul).

Peugeot résiste relativement bien avec un recul limité à 1,3% et devient la marque la plus vendue sur le mois avec 18,1% de part de marché. La 208 (+5,47%) et la 2008 (+9,46%) sont en hausse alors que les 3008 (-17,6%) et 5008 (-24,1%) comparés à une base haute sont en recul.

Dans les marques importées, la progression de Volkswagen (+1,9%) se fait essentiellement sur les immatriculations de véhicules de démonstration (+124%) qui atteignent 22% de ses immatriculations (pour une moyenne du marché à 14%).  Toyota affiche une croissance de ses volumes de +1,9% grâce au développement de ses ventes aux entreprises et malgré le recul de ses ventes aux particuliers (-7,3%) qui restent cependant sa cible principale (61% de ses volumes). Volkswagen comme Toyota réalisent en avril une part de marché conforme à leur niveau habituel (respectivement 6,74% et 4,37%).

La croissance d’Opel (+5%) en avril vient pour beaucoup de la progression des ventes aux loueurs courte durée (+8,5%) et un peu des ventes aux entreprises alors que les particuliers sont en baisse (-13,5%).
Fiat enregistre un recul important de ses immatriculations (-7%) essentiellement à cause de la forte baisse de ses livraisons courte durée (-40%) alors que ses ventes aux particuliers sont stables (-0,35%).
La situation est un peu comparable pour Ford dont le recul (-14%) vient en partie aussi de la baisse de ses livraisons courte durée (-26%), ses ventes aux particuliers sont aussi en baisse (-8,3%).

Le trio des marques premium est toujours dominé par Mercedes (+15,3%) avec 2,92% de part de marché devant Audi (+2%) et BMW (+10,1%) toutes deux à égalité en avril (avec 6 unités de mieux pour Audi). Dans la croissance de Mercedes on trouve beaucoup de VD et un peu de particuliers, chez BMW la croissance se fait sur les ventes aux loueurs longue et courte durée, pour Audi ce sont les ventes entreprises (LLD inclus).

La situation est toujours aussi difficile pour Nissan dont les volumes sont en recul de 28% (-30% pour les particuliers). En avril, Nissan est nettement devancée (1,76% de part de marché) par Kia (2,23% de part de marché) et aussi d'une courte tête par Hyundai (1,76% de PDM avec 2 immatriculations de plus).
Seat (+39%) et Skoda (+14,1%) poursuivent leur progression, de même que Suzuki (+4,4%).
Mini (+19%) et Volvo (+22%) progressent toutes les deux grâce à leurs ventes aux loueurs longue durée et aux particuliers.
A noter la forte croissance de Mitsubishi (+121%) sur toutes les cibles de clientèle grâce notamment à l’Outlander PHEV. Tesla enregistre un bond de +682% avec les livraisons de la Model 3.
Florence Lagarde et Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque en France avril 2019 - Source : Dataneo (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VUL neufs par marque en France avril 2019 - Source : Dataneo (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP VUL neufs par marque en France avril 2019 - Source : Dataneo (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions

Je comprends mieux la publicité télévisuelle en ce moment pour le duo 3008/5008 !
Pour Renault, le Captur commence à avoir du mal à cacher ses rides vs C3 Aircross. Et le Scenic a du mal à convaincre avec une ligne peut-être trop monospace et pas assez SUV.
Le duo Clio/208 en plein déstockage avant l'arrivée des nouvelles versions fin 2019 ?
clerion, Le jeudi 02 mai 2019

En tous cas pour la clientèle VP … Il serait bien étonnant que la tendance soit bien différente en Mai (fait ce qu'il te plait) …
Au mieux un "ptit" creux … avant le lancement des nouveaux best sellers du marché tricolore ?
;0)
ADEAIRIX , Le jeudi 02 mai 2019

Baisse générale des ventes dans toute l'Europe.

Attention toutefois à la course aux réductions d'émissions de CO2:
Cela peut coûter très, très cher dans le futur, face aux véhicules produits en Asie. Je ne parle bien entendu pas des VE mais bien du coeur de marché.
Dataceodeux, Le jeudi 02 mai 2019



articles connexes

Les ventes de motorisations essence progressent de 11% sur le marché VO en avril
2020, année creuse pour le site PSA de Mulhouse



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017