Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 13/05/2019

S&P s’attend désormais à une baisse du marché automobile en 2019

L’agence de cotation S&P a revu à la baisse ses prévisions du marché automobile en 2019. Elle ne croit plus à une croissance de 1 à 2% en Chine mais désormais à une baisse de 3%. Le marché américain pourrait perdre 3,6% tandis que l’Europe devrait pour sa part stagner (contre une croissance de 1 à 2% auparavant).

"Nous nous attendions à une croissance de 1 à 2% du marché automobile chinois en 2019 et nous prévoyons désormais une baisse de 3%, comme en 2018, a déclaré la semaine dernière l’agence de cotation S&P Global Ratings. Le gouvernement chinois a baissé de 16% à 13% la TVA sur les produits manufacturés en avril mais nous croyons que cette mesure est trop timide pour relancer le marché d’ici la fin de l’année". Les ventes de véhicules légers ont déjà baissé de 11% au premier trimestre en raison de la hausse des taux d’intérêt, notamment, qui pèse sur la croissance économique.
En Europe également, les ventes ont baissé (-3,5%) plus que prévu au premier trimestre, en raison des tensions géopolitiques croissantes, y compris du Brexit, et des difficultés liées à la mise en place du WLTP. S&P s’attend désormais à une stagnation du marché (contre une croissance de 1 à 2% auparavant). "Nous avons de bonnes raisons de penser que la croissance économique va reprendre en Europe au cours du second semestre mais nous croyons que ce ne sera pas suffisant pour relancer le marché automobile, du moins en Europe occidentale", indique S&P.
Aux Etats-Unis aussi, le marché a baissé (-2%) au premier trimestre. "Les taux d’intérêt au plus haut depuis 10 ans, la baisse des prix sur le marché de l’occasion et les risques géopolitiques liés à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, détournent les américains du marché du véhicule neuf", souligne S&P qui s’attend à une baisse des ventes de 3,6% en 2019, à 16,6 millions unités (contre 16,8 millions prévus auparavant). "Nous prévoyons une nouvelle baisse vers 16,3 millions en 2021, soit le niveau le plus bas depuis 2014", conclut l’agence de cotation.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017