Marchés - 27/03/2020

Covid-19 : La baisse du marché automobile en France pourrait atteindre -22% en 2020, selon C-Ways

Pour une baisse du PIB de 7%, le recul du marché automobile français pourrait atteindre -22% en 2020, selon le cabinet d’analyse et de prévisions C-Ways. Pour les achats des ménages, il serait de -33%. Les explications d’Eric Champarnaud.

Covid-19 : La baisse du marché automobile en France pourrait atteindre -22% en 2020, selon C-Ways

Paris le 26 mars 2020

Auteur : Florence Lagarde
Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

Partagez cet article     

Quel sera le niveau du marché automobile en 2020 alors que le commerce s’est arrêté le 16 mars ? "Difficile de le prévoir", nous a répondu Eric Champarnaud, Président de C-Ways. "Le choc actuel est inédit, exceptionnel et on ne sait pas quand cela s’arrêtera. Ce que l’on peut faire, c’est prévoir quel pourrait être le recul du marché en fonction de l’évolution du PIB."

Le cabinet C-Ways a donc fait tourner ses modèles de prévisions et estime que l’évolution du marché automobile français (VP, neuf) sera en 2020 compris entre -4% (pour un PIB à -1%) et -22% (pour un PIB à -7%). L’hypothèse de recul de 1% du PIB étant celle qui figure dans la loi de finances rectificative pour 2020, C-Ways en a simulé les conséquences tout en soulignant qu’elle était désormais "totalement irréaliste" et que le recul du PIB devrait être en réalité nettement plus important.

Ces prévisions se fondent sur l’analyse de la relation empirique entre le PIB et le marché automobile qui montre que les variations du PIB "expliquent" 70% de la variance des immatriculations.
"En formant l’hypothèse d’un recul du PIB de 6 à 7% en 2020, on peut projeter une chute du marché automobile allant jusque 22% portant les volumes à un niveau proche de 1,7 million pour le marché total", estime Eric Champarnaud.
Le recul sera plus important pour les ménages allant jusque -33% (pour un PIB à -7%), soit seulement 700 000 immatriculations.
"Les entreprises ont des comportements moins épidermiques que ceux des ménages. Elles ont souvent des contrats LLD avec des échéances programmées et n’ont pour la plupart pas le choix. Historiquement on constate une ampleur plus importante pour les ménages qui peuvent toujours s’arranger et repousser leurs achats. Il y a également les tactiques, intégrées dans les immatriculations des entreprises, qui jouent un rôle d’amortisseur du marché", explique Eric Champarnaud.

Quel scénario sera le plus probable ? En faisant l’hypothèse d’un confinement qui durerait jusque fin avril, le recul du PIB serait de l’ordre de 5% souligne C-Ways qui cite les estimations de l’Insee ("un mois de confinement se traduirait par une perte de PIB de 3%. Une prévision qui doublera si le confinement est deux fois plus long") et celles du Haut Conseil des finances publiques et de la plupart des économistes et banques d’affaires qui misent sur un recul de l’ordre de 5%.

Côté demande, il y aura l’effet des "pertes de pouvoir d’achat et de confiance, l’inquiétude sur la situation économique global qui impliqueront un certain attentisme, des reports voire des renonciations à l’acquisition de voitures".
Ainsi, même si Emmanuel Macron a promis qu’aucune entreprise ne serait exposée au risque de faillite, il y en aura, estime Eric Champarnaud : "Les Pouvoirs publics font preuve d’une grande réactivité avec la mise en place de mesures avant même l’apparition des effets négatifs. A ultra court terme, il s’agit d’éviter les faillites par des mesures de report. Mais il y aura des achats qui seront perdus et que l’on ne récupèrera pas comme les restaurants, le cinéma. Tout le monde ne sera pas couvert, le gouvernement ne pourra pas creuser indéfiniment la dette."

En revanche, C-Ways estime que la reprise ne devrait pas être ralentie par "l’inertie industrielle et le temps de latence de reprise de la production". "En effet, les stocks sont importants en concession. Le marché avait commencé à diminuer avant le confinement et les niveaux de stocks – 3 à 4 mois d’après les remontées de notre réseau d’investisseurs – seront largement suffisants pour répondre à la demande quand elle se matérialisera."

Quel serait l’impact d’un plan de relance ? "Au deuxième semestre 2020, il y aura un léger rattrapage du marché dû aux achats différés et un niveau d’immatriculations élevé en décembre dû au moratoire d’un an sur les objectifs CAFE que nous pensons inévitable. Mais la reprise sera modérée et progressive. Il y aura possiblement un rattrapage total en 2021 avec un marché qui reviendrait à nouveau au seuil des 2 millions d’unités si un plan de relance du type prime à la casse d’un montant comparable à ceux des années 94-97 et 2009-2011 est mis en œuvre dès le second semestre 2020", estime C-Ways.

Lire le détail du Marché automobile en France : Quel marché VPN en 2020-2021 après le choc Coronavirus ? - Source : Autoways

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Comment peut on croire à la promesse ,aucune entreprise ne fera faillite.
Bien au contraire ,merci encore Mme de garder la maison ouverte dans des conditions difficiles je suppose.

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 07:06

Des hypothèses basses qui semblent, hélas, assez vraisemblables cette fois ci (voir le commentaire de JL S, hier, sur le même sujet).
Le repli de - 1% du PIB de Bercy est d'un optimisme déraisonnable, maintenant au regard de l'évolution de la pandémie et des mesures de confinement qui vont avec ... et d'une sortie de crise sanitaire, à cet instant, indéfinie dans le temps (1 ou + de 2 mois ?).

Prenez soin de vous ...Et des "zautres" aussi !

Ade Airix, Le 27/03/2020 à 07:23

Rendez vous en Septembre,si nous sommes encore là ,des champs entiers de VD et zéro kms à commercialiser aussi.
Et vive la bagnole......à l’arrêt.

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 08:15

Je ne suis pas d'accord avec toutes ces prévisions trop pessimistes. Après chaque guerre il y a eu des années glorieuses et nous n'y couperons pas.

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 27/03/2020 à 08:55

Plan Marshall? Ou plan Lucos?

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 09:15

C'est déjà en cours.
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 27/03/2020 à 09:34

Cher Lucos … Il s’agit seulement d’hypothèses et « le pire n’est jamais sûr », c’est certain …

Cependant, « ce qui n’a pas été vendu » concernant certains secteurs ne le sera pas ! (Hôtellerie/Restauration/Cinéma et toutes activités périphériques) … De même, les loueurs courte durée ne doivent pas user excessivement leur parc, actuellement … Les TPE/PME du BTP ne vont pas fort … Une part de création de richesse sur 2020 ne pourra être donc rattrapée … Quant à « l’appétit des ménages » après la sortie de la crise sanitaire il sera laaargement dépendant de la façon dont ces mêmes ménages auront traversé économiquement la période de « ralentissement » d’activité …
Enfin si je souscris à votre idée «après chaque guerre il y a eu des années glorieuses » je voudrais simplement rappeler, comme il y a déjà quelques jours, que la « crise financière de 2008 » a surtout impacté négativement le PIB tricolore de 2009 (repli de 2,6 % en moyenne annuelle, après + 0,2 %en 2008 !). … Et la France a plutôt mieux traversé 2009 pour les raisons que l’on sait … C’est que la faillite de Lehman Brothers intervient seulement à la mi-septembre de 2008, 8 mois d’activité étant déjà réalisé … Cette fois ci, sur un environnement déjà « faiblard », la réduction d’activité démarre dès février et si vous connaissez la date de fin de cette période, faites nous le savoir …
Pour le commerce indépendant, se souvenir qu’il y a déjà eu les effets négatifs pour l’activité de la période « giletjaunesque » et des grèves de la fin de 2019 … Ceux qui ont cramé leur réserve de cash disponible consécutivement à ces deux « avatars » survivront-ils ? … Prions le « prophète » …
Pour toutes ces raisons, il n’y a pas lieu d’être « exagérément » optimiste pour 2020 … (ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas préparer, pour les professionnels, "l'après guerre" de sorte que cela se déroule au mieux …). Tant mieux, si je me trompe !

Pour 2021, sauf grosse météorite, c’est autre chose !
Voyons déjà la suite des événements ... comme dirait Alain, "si nous sommes encore là" !

Prenez soin de vous … Et des "zautres" aussi !

Ade Airix, Le 27/03/2020 à 09:49

Avez vous pris votre Chloroquine? Vite le labo est au bord de la faillite.
Recommandé par les prix Nobel ,Bigard,Estrosi et Lucos bien sur.....

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 09:54

Merci Alain … à ce stade çà va encore …
(comme disait l'autre "pourvu que çà dure")

;0)

Ade Airix, Le 27/03/2020 à 09:58

Alain,
mon pari pour un pack de Corona tient toujours…
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 27/03/2020 à 10:29

J'ignore les équations qui sont moulinés dans les ordinateurs de ce cabinet C-Ways mais ses conclusions me paraissent très optimistes. Faire un parallèle entre le PIB et le marché automobile est d'une évidence certaine car le poids du business auto dans le PIB est énorme. Ont-ils recalculé un PIB hors business Auto puis fait des prévisions sur ce "nouveau PIB" ?

Ade a raison, les pays qui rebondiront seront ceux qui étaient en bonne santé financière avant Covid'ordure, ce qui n'est pas du tout le cas de la France qui ressemble beaucoup plus à la Grèce qu'aux pays du Nord de l'Europe, je ne parle même pas des pays asiatiques Corée, Chine qui connaîtront les "années glorieuses" de Lucos ; mais pas nous.

Quant au président Macron qui annonce qu'une entreprise ne fera faillite... Déjà que la crédibilité de la parole politique tend vers zéro, pas la peine de l'emmener au 0° Kelvin.

Bruno Haas, Le 27/03/2020 à 10:41

qu'aucune entreprise

Bruno Haas, Le 27/03/2020 à 10:42

Macron est à sa place,mais la vague va être haute ,restez confinés,avis de tempête.
Ils vont débrancher les plus de sept jours,courage

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 11:29

Passons sur Macron à sa place …
Heureusement .. Bruno Lemaire, lui, n'est pas ministre des finances (galéjade vu ailleurs ) …
Voilà que la CGT tente de porter "l'estocade finale" : la CGT lance un préavis de grève pour l'ensemble de la fonction publique pour tout le mois d'avril … Le niveau d'énervement est tel dans certaines casemates, qu'on est pas à l'abri que çà prenne … Bon, le covid rôde ...
C'est sûr qu'avec de tel comportement, çà va aller tout de suite mieux !
Quel pays ! … Et y a des gens pour vouloir la place à M….

Allez Lucos ...
"On" y croit … "on" reste motivé … Y a pas le choix de toutes façons !
;0)

Ade Airix, Le 27/03/2020 à 11:44

Je ne voudrais pas faire mon rabat-joie, mais on parlait des prévisions de ventes, les commentaires sur Macron et son équipe, c'est dans le Point.fr non ?

Bruno Haas, Le 27/03/2020 à 11:58

Sans doute pas rabat-joie, Bruno ... Car n'est ce pas vous qui avez parlé à l'origine de crédibilité de la parole politique reliée aux déclarations de la Présidence ... Alain s'est cru obligé d'y aller et ...
Alors... Toujours en lien avec les prévisions de ventes ... (?) .
"Nan chef, "jvous jure" c'est pas moi qui ai gratté l'allumette" !
;0)

Ade Airix, Le 27/03/2020 à 12:13

Oui Ade, c'est vrai que c'est pas faux.
Ceci dit, sur les promesses de Macron, je n'ai fait qu reprendre une phrase de l'article.
Mes prévisions des ventes : moins 25%.

Bruno Haas, Le 27/03/2020 à 12:54

42,6% de moins,j’ai consulté des Ânes à listes moi aussi,pas d’amélioration avant le 24 décembre au soir....vite la fin c’est angoissant,vite une bonne nouvelle ,peut être ce soir après la réunion Poutine,Macron,Trump,et XI

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 13:11

Sur les prévisions "pessimistes", je n'y reviens pas ...
Seulement, JL S avait indiqué sobrement, hier : 20 à 25% de baisse. Rdv à la ... On ne va pas chipoter ! ... Pourvu que l'on se trompe ...

Ade Airix, Le 27/03/2020 à 13:14

Avec les thunes qu'on ne dépense plus des semaines ça va Piber plein pot à la rentrée de mai…
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 27/03/2020 à 14:50

Non celle de Juin....peut être ,de toutes les façons on achète plus....on loue,n’est ce pas?

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 14:56

… Prévoyant comme vous semblez l'être, Lucos, envisagez donc des distributeurs de tickets (comme autrefois à la préfecture…) pour canaliser les foules en liesse à l'entrée des show rooms lors des "OPO" …
En mai ? voire en juin … Avec les économies, "y a moyen", après les délices du confinement que les "prospects songent surtout à des we prolongé dans un cadre maritime ou campagnard avé toute la famille … Pour le renouvellement de la chignole, çà attendra … A la rigueur c'est Norauto ou Feu vert qui ramassera pour changer les "peneus à carcasse radiale" ou faire la vidange .

Dans l'idée, oui, y aura un effet de rattrapage … Ce qui évitera les - 42 % et tant pis pour les "ânes à listes" à Alain avec leur "craie" grasse …
;0)

Ade Airix, Le 27/03/2020 à 15:10

Investissez dans les maternités et ce qui va avec et dans les cabinets d’Avocats en Novembre Décembre,Natalité et séparation

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 17:14

Confinement acte deux encore 15 jours tenez bon

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 17:33

ADRX,
Comme la Deuche après guerre, 3 ans d'attente..
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 27/03/2020 à 18:48

Oui Lucos … Pour le coup, vous nous faites là du Auto Rétro (je galèje) …

Il me semble que le contexte est aujourd'hui TOTALEMENT différent !
Pour la deuche … Au lendemain de la seconde guerre mondiale, très grosse demande supérieure à l'offre, soit la capacité de production de Citroën … "Hénaurme" effet de goulot ! Tout le monde en voulait une …
D'autres modèles ont connu des situations semblables dans les années 50 …

Demain, il ne me semble pas du tout établi que la demande soit (très) supérieure à l'offre … Notamment parce qu'il existe du stock voir plus … Voyez le pêcheur breton qui fait allusion aux "champs" de VO zéro Km …
Ces sur stocks permettront (à priori) d'absorber la demande des consommateurs lors de la sortie du confinement (mai ? juin ?), le temps pour les usines de se relancer et de réalimenter les "tuyaux" des réseaux … "On" s'attend (quand même) à un rebond vu les aménagements sur le temps de travail (…) présentés par le gouvernement.

Une autre dimension est l'attentisme des consommateurs devant le choix de la motorisation (ancien monde ou prétendu nouveau monde ?). Après l'habitat, la bagnole est un peu une décision "patrimoniale" ...
Ce ne sera probablement pas la "troisième vague" je le crains ...
Pour toutes ces raisons, la cas des 3 ans d'attente pour enfin pouvoir rouler dans la chignole convoitée ne me semble pas devant nous …
A moins que le "disruptif" Tesla ne balance une offre à 30K et encore (?)

Là dessus bon WE … Prenez soin de vous … Et des "zautres" aussi !

Ade Airix, Le 27/03/2020 à 19:33

Nous sommes déjà en train de commencer à préparer la reprise, parce qu'il va y avoir le feu dans les ateliers…
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 27/03/2020 à 20:09

Un nouveau prix Nobel de medecine se range à vos côtés,un dénommé Éric Cantona....manquait plus que lui....allumez le feu !!!

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 21:14

Petite histoire pour la Deuch,Citron avait inventé le livret d’épargne 2 CV ,vous mettiez tout les mois du pognon et au bout de l’attente 3 ans ,on prenait sur le livret.....encore mieux q’RCI,non?

Alain Boise, Le 27/03/2020 à 21:35

Heureusement que le professeur Boise, docteur en médecine micro-biologique, prix Nobel de médecine est là pour nous éclairer sur le covid19...
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 29/03/2020 à 09:36

… Microbiologie ? … Vous êtes sûr Lucos ?
Le professeur Boise ?
je le voyais, surtout, expert en "microcredie" Citron …
;0)
… Prenez soin de vous … Et des "zautres" aussi !

Ade Airix, Le 29/03/2020 à 11:29

Cher Lucos voyons,nous avons déjà Dylan prix Nobel de littérature,comment voulez vous q’avec mon certif en poche imposer des traitements à des scientifiques,moi qui ne connaît que l’Aspirine.....
Tenons bon l’Antonov Ukrainien (celui du Paris Dakar)arrive les soutes pleines,4 rotations cette semaine,soutien à nos soignants!!!!

Alain Boise, Le 29/03/2020 à 11:44

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 27/03/2020

Le réseau Opel accompagné et solidaire

Accompagné financièrement par son constructeur pour traverser la période de confinement, le réseau Opel fait pour sa part un geste envers le personnel soignant en offrant voiture de courtoisie et entretien "à prix coûtant".

Réseaux

Annonces VO : Le groupe Ouest-France offre le mois d’avril

Les annonces VO sur les sites Ouestfrance-auto.com et zoomcar.fr ne seront pas facturées en avril, un cadeau du groupe Ouest-France pour soulager ses clients. Le Bon Coin propose pour sa part des facilités de paiement, comme La Centrale qui fait aussi une remise de 50% sur le mois d'avril.

Internet

Renault mise sur les CFA et les écoles, notamment le Garac, pour relever le défi du recrutement

Pour faire face au contexte tendu en termes de recrutement, le groupe Renault s’adosse au Garac, dont il est partenaire depuis la création en 1948, pour aider son réseau à se créer un vivier de talents formés aux spécificités véhicules de la marque. Le point avec Arnaud Sautier, Directeur de la Formation du réseau France de Renault, et Catherine Rajalu, Directrice de la communication du Garac.

Ressources Humaines

Catégorie Marchés

Le marché du VO en recul de "seulement" 35% en mars

Comparé à l’effondrement du marché VN (-72%), le marché de l’occasion n’a perdu "que" 34,6% en mars. Selon les données Auto-ways, il a enregistré un recul de 67% la deuxième quinzaine, bien moindre que les -95% du marché VN.

02/04/2020

Un top 20 des ventes VN chahuté sur la première quinzaine de mars

Avec l'arrêt (-95%) des immatriculations VN à partir du 16 mars, seule la première quinzaine de mars méritait une analyse des meilleures ventes sur les différents canaux. La 208 reste leader chez les particuliers et la Clio chez les entreprises mais le reste du classement est assez bouleversé.

02/04/2020

Le marché automobile français finit le mois de mars à -72%

L’interdiction d’ouverture des show-rooms à partir du 16 mars a entrainé un arrêt brutal des immatriculations qui ont chuté de -95% sur la deuxième quinzaine. Sur cette période ce sont 136.000 immatriculations qui ont été perdues par rapport à l’année dernière.

01/04/2020