Réseaux - 27/03/2020

Le réseau Opel accompagné et solidaire

Accompagné financièrement par son constructeur pour traverser la période de confinement, le réseau Opel fait pour sa part un geste envers le personnel soignant en offrant voiture de courtoisie et entretien "à prix coûtant".

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

Michel Maggi, président du GNCO, le groupement des concessionnaires Opel, a exprimé sa satisfaction quant à la réactivité d’Opel France pour mettre en place des mesures d’accompagnement. "Le constructeur a réagi très rapidement, dès le 13 mars, pour protéger notre trésorerie en suspendant (pour 30 jours renouvelables, NDLR) tous les prélèvements automatiques des VN, VD et VO, et en ne facturant pas les agios (jusqu’au 15 avril)".
Opel France a également supprimé purement et simplement les objectifs d’approvisionnement VN et revu tous les plans commerciaux mensuels et trimestriel "pour que l’ensemble du réseau touche ses primes", se félicite-t-il.
"J’ai vraiment senti un constructeur à nos côtés, mobilisé pour passer cette crise. Le mot partenariat n’a jamais eu autant de sens que ces derniers jours",  dit-il.
Le GNCO s’est aussi mobilisé pour apporter des solutions à ses membres, notamment ceux qui n’ont pas les structures pour gérer l’absence de personnel. "Nous avons négocié des tarifs spécifiques pour les deux prochains mois auprès de Select’up pour mettre en place des standards déportés vers leur call-center tout en faisant suivre les contacts aux dirigeants", explique An Rigolet, coordinatrice du GNCO.
"Nous avons aussi négocié avec Digitaleo un abonnement gratuit pour deux mois, permettant l’envoi massif de SMS (0,049 cts) et de mails (1 euro les 1.000) pour prévenir ses clients et garder le lien avec ses salariés".
Le réseau Opel, en tout cas environ la moitié qui reste ouvert, s’est lui-même engagé dans la guerre contre le Covid-19 en mettant gratuitement à disposition du personnel soignant un parc de 300 véhicules et en proposant à ceux qui roulent en Opel l’entretien "à prix coûtant", sans aide cette fois du constructeur.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Des SMS à 49/1000 de centime pièce ?
;0°
PS : il y a un "supprimer" à passer en "supprimé" dans le texte.

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 27/03/2020 à 09:00

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 27/03/2020

Annonces VO : Le groupe Ouest-France offre le mois d’avril

Les annonces VO sur les sites Ouestfrance-auto.com et zoomcar.fr ne seront pas facturées en avril, un cadeau du groupe Ouest-France pour soulager ses clients. Le Bon Coin propose pour sa part des facilités de paiement, comme La Centrale qui fait aussi une remise de 50% sur le mois d'avril.

Internet

Renault mise sur les CFA et les écoles, notamment le Garac, pour relever le défi du recrutement

Pour faire face au contexte tendu en termes de recrutement, le groupe Renault s’adosse au Garac, dont il est partenaire depuis la création en 1948, pour aider son réseau à se créer un vivier de talents formés aux spécificités véhicules de la marque. Le point avec Arnaud Sautier, Directeur de la Formation du réseau France de Renault, et Catherine Rajalu, Directrice de la communication du Garac.

Ressources Humaines

Catégorie Réseaux

Le groupe Legrand présente ses véhicules "en visio" à ses clients

Pour Georges Legrand, distributeur BMW, Opel, Mazda et Suzuki, l’arrêt d’activité est l’occasion de former ses salariés, de revoir ses process et de tester de nouvelles approches commerciales, comme la présentation "en visio-conférence" de ses modèles neufs ou d’occasion à ses clients.

01/04/2020

Covid-19 : Comment rester ouvert en garantissant la sécurité des salariés ?

Les organisations patronales et syndicales de la branche des services automobiles se sont mises d’accord sur les principes de prévention pour garantir la sécurité des salariés pendant la période de confinement. IRP Auto Solidarité-Prévention travaille sur la rédaction d’un guide de bonnes pratiques, le ministère du Travail aussi. Les syndicats estiment que toutes les activités des établissements autorisées "ne sont cependant pas indispensables à la vie de la Nation".

26/03/2020

Chômage partiel : ni exclusion, ni passe-droit

Le chômage partiel est accessible à toutes les entreprises mais aucune n’est exempte de justifier avec précision sa demande d’allocation, a précisé la ministre Muriel Pénicaud à l’Assemblée et dans un courrier rendu public par la Feda.

25/03/2020