Marchés - 07/05/2019

La production automobile a baissé dans le monde mais pas en France (+2%)

Après 8 années de croissance continue et un niveau record en 2017 à près de 97 millions de véhicules (VP, VUL et VI), le volume de production mondial a baissé de 1% en 2018. En France, la production continue de croître de 2%, grâce au VUL (+7,4%) et à PSA (+4,8%).

Partagez cet article     

Selon les chiffres de l’OICA, la production mondiale de véhicules (VP, VUL et VI) a légèrement baissé (-1,1%) en 2018, à 95,706 millions de véhicules. La production de VP a reculé de 3,2%, à 70,57 millions, au contraire du VUL (+4,2%), à 21,07 millions, et du VI (+3,5%), à 4,23 millions.
Les résultats sont aussi contrastés par région du monde : 
L’Asie-Océanie, qui pèse plus de la moitié de la production mondiale, baisse de 1,8% à 52,5 millions d’unités, en raison du recul du premier producteur mondial, la Chine, qui voit sa production fléchir de 4,2% à 27,81 millions de véhicules, niveau proche de celui de 2016.
Dans cette zone, le Japon (+0,4%, à 9,73 millions) s’en sort mieux que la Corée du sud (-2,1%, à 4,3 millions). Le dynamisme des pays émergents comme l’Inde (+8%, à 5,17 millions) et la Thaïlande (+9%, à2,17 millions) compense le fort recul en Iran (-28% ; à 1,07 million) lié aux sanctions américaines qui ont imposé en août le retrait des constructeurs, français notamment.
En Turquie, la production a aussi fortement baissé l’année dernière (-8,6%, à 1,55 million).
De l’autre côté de l’Atlantique, l’Amérique du Nord  (NAFTA) stagne (-0,2%) à 17,43 millions, à cause du Canada (-8%, à 2,02 millions) tandis que l’Amérique du Sud progresse de 4%, à 3,36 millions, grâce au Brésil (+5,2%, à 2,88 millions).
Dans la Grande Europe, la production a reculé de 1,4%, à 21,33 millions (et de 1,8% pour le VP seul, à 18,74 millions). Pourtant, elle progresse en Russie de 13,9%, à 1,77 million, et en Europe de l’Est de 5,3%, à 4,21 millions, portée par la Slovaquie (+5,6%, à 1,09 million) et la Roumanie (+31%, à 477 000 véhicules) alors que la production stagne en République tchèque (à 1,34 million).
En revanche, l’Europe de l’Ouest souffre, avec une production en recul de 4,3%, à 13,74 millions, à cause de l’Allemagne (-9,3%, à 5,12 millions), du Royaume-Uni (-8,3%, à 1,6 million) et de l’Italie (-7,2%, à 1,06 million).
Quant à la France, elle demeure assez dynamique avec une croissance de 2%, à 2,27 millions. La production de VP stagne (+0,5%, à 1,76 million) mais celle de VUL est beaucoup plus dynamique (+7,4%, à 506 000 unités).
Deux trajectoires opposées pour nos deux constructeurs : PSA progresse de 4,8%, à 1,16 million, avec un bond de 24% (137 000 unités) sur son site d’Hordain (Sevelnord) grâce au renouvellement des Expert et Jumpy, et de 18% (501 000 unités) à Sochaux, grâce au succès de 3008.
Renault a en revanche vu sa production baisser de 3,6%, à un peu plus de 750 000 unités, avec un fort recul (-24%) à Douai (Espace, Scénic, Talisman) mais une bonne résistance (4,9%) de Flins (Clio, Zoé, Micra).
Xavier Champagne et Farida Sacha

Lire le détail de la production VP, VUL, VI & BUS par pays dans le Monde 12 mois 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail de la production VP & VUL par pays dans le Monde 12 mois 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail de la production VUL par pays dans le Monde 12 mois 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail de la production VI par pays dans le Monde 12 mois 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail de la production BUS par pays dans le Monde 12 mois 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

D'un point de vue macro économique, cette inversion de tendance n'est guère une bonne nouvelle, notamment en Europe, même si parfois il y a des situations contrastées, tant le secteur auto est pourvoyeur d'emplois donc de "richesses" …
Plusieurs raisons mènent à ce résultat ("incertitudes" géopolitiques provoquées par Trump ou pas, "délires" règlementaires (de l'Europe), changement de styles de vie, injonction écologique, effets de seuil, crise financière … ) … Beaucoup de convergences …

Du moment "qu'ils vendent les autos qu'ils produisent", il faut se réjouir, notamment pour l'emploi en France, des scores de PSA dans ce contexte global "dépressif". A suivre dans les prochains mois …

La "cubannisation" des parcs auto arguée par Lucos, à différentes reprises, pourrait connaître de beaux jours dans les années qui viennent … La réparation auto pourrait au moins y trouver son compte… avec un bémol car à part pour les anciennes, l'époque des "carburateurs" est derrière nous … Une nécessaire adaptation (?).

ADEAIRIX, Le 07/05/2019 à 08:57

A ce sujet les anciennes ont trouvé une parade légale efficace en se déclarant comme véhicules de collection avec l'aide de la FFVE.
Ceci les exempte totalement des limitations de circulation Crit'air et réduit leur passage au CT tous les 5 ans. (Plus c'est vieux moins on contrôle !) Le tout sous couvert de la protection de notre patrimoine roulant...
Cette dérogation est d'un point de vu égalité, sécurité et pollution totalement inacceptable et il est incompréhensible qu'à notre époque de chasse aux polluants et à la sécurité maximale sur route, nos gouvernants se soient fait berner de la sorte par le lobby des collectionneurs de bagnoles par l'intermédiaire de la FFVE.
;0(

Lucos, Le 07/05/2019 à 09:29

… En toute rigueur … Lucos du point de vue de la pollution, vos arguments sont imparables .. Chuis plus partagé sur le caractère inégalitaire de la chose … Pour l'instant en tous cas le véhicule ancien est populaire … On en est pas à pourchasser le bienheureux au volant d'un vintage … A quand les 250 GTO ou vraies fausses "lightweight' sous bonne escorte au Tour Auto ...
Au demeurant si comme vous dites le "lobby des collectionneurs" a eu gain de cause c'est que :
- La circulation des véhicules de collection est règlementée quelque peu …
- l'usage en est plutôt marginal, festif et orienté WE …

Donc un peu de compréhension pour le "patrimoine roulant" d'autant que désormais l'activité en lien avec les véhicules anciens est un business non négligeable et la plupart du temps de proximité …
Il n'est que de voir les rassemblements, les vrais rallyes et les pseudos qui de surcroît apportent des recettes au secteur touristique ... L'emploi, j'y reviens, c'est essentiel pour une société qui "roule"
;0)

ADEAIRIX , Le 07/05/2019 à 12:31

D'accord sur le fond, mais le PB est que la grande majorité des demandes pour passe en véhicule de collection viennent de personnes qui ne sont pas des collectionneurs mais des opportunistes qui savent bien exploiter cette niche légale pour pouvoir circuler librement avec leur voiture de + 30 ans immatriculée dans le 75 pendant les restrictions Critair ou pour avoir vite fait passé le CT en limite l'an dernier avnt la réforme et en étant tranquille pour 5 ans. L'idée de base de protéger le patrimoine a été complètement détournée et la FFVE, dont j'ai joint le Président l'an dernier pour lui signaler la dérive naissante, ne réagit pas et délivre les certificats sans vérifier et avec simplement une d&claration sur l'honneur du propriétaire…
Il faut que les pouvoirs publiques réagissent, ce que la majorité des constructeurs ont déjà fait en ne délivrant pas de certificats pour les voitures de collection.
;0)

Lucos, Le 07/05/2019 à 13:07

En complément, il n'y a pas de limite de circulation pour les véhicules de collection dont l'usage est uniquement restraint à des déplacements non professionnels.
La formule a un tel succès qu'il y a 9 semaines d'attente pour avoir son certificat auprès de la FFVE en ce moment..
;0)

Lucos, Le 07/05/2019 à 14:20

Les bons chiffres de PSA sont fortement hétérogènes selon les marques et sont peut-être un point haut. A part le C5 aircross, Citroën ne produit plus de VP en France. La deuxième génération de 208/2008 sera produite hors de France.

JL S, Le 07/05/2019 à 19:51

Lucos dans toute sa splendeur,vous avez loupé votre vocation

alain boise, Le 07/05/2019 à 21:55

Boise dans tout son pathétique pitoyable, vous ne l'avez pas loupé vous..
;0)

Lucos, Le 08/05/2019 à 12:37

Après les contrôles techniques pour les motos vous vous attaquez maintenant aux trois poilus des gus qui ont une caisse de plus de trente ans.....comment appelle t’on ces haricots blancs célèbres à Carcassonne,triste et vous êtes dans la bagnole....impossible

alain boise, Le 08/05/2019 à 15:45

C'est dramatique comme vous ne comprenez absolument rien !
Lisez vous vraiment les textes à avant d'écrire ??
;0)

Lucos, Le 08/05/2019 à 15:48

Relisez l’article vous aussi ,comment avez vous trouvé le moyen de commenter que vous avez appelé le président des vieilles caisses pour leur supprimer leurs avantages.
Oui comment ! Relisez vous aussi

alain boise, Le 08/05/2019 à 21:31

Votre petit nom de Troll, ce serait pas 'Simplet' ??
;0))

Lucos, Le 09/05/2019 à 05:36

Et voilà comme d’habitude honteux de ses agissements on tente de salir,qui allez vous dénoncer la prochaine fois? Un voisin qui aurait dépassé de deux jours son contrôle technique?
Mais combien y a r’il De caisses de plus de trente ans dans Paris? Complètement parano

alain boise, Le 09/05/2019 à 22:44

Ou alors 'Grincheux' ??
;0)

Lucos, Le 10/05/2019 à 12:28

Et vous reberval

alain boise, Le 11/05/2019 à 22:15

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 07/05/2019

Italie : prévision de marché 2019 revue à la baisse en avril

Malgré le boom des immatriculations des loueurs courte durée (+43,5%) et un jour ouvrable de plus en avril, le marché italien n'a progressé que de 1,5%. En conséquence, l'association des constructeurs a revu à la baisse sa prévision de marché pour 2019, à 1,850 million de véhicules, soit une baisse de 3,2% par rapport à 2018.

Marchés

Catégorie Marchés

L’Etat aide les entreprises à se fournir en masques avec la plateforme StopCOVID19.fr

La direction générale des entreprises au ministère de l’Economie a lancé la place de marché Stopcovid19.fr avec l’entreprise française Mirakl pour la mise en relation de fabricants et acheteurs de gels hydro-alcooliques et masques de protection. Son accès est réservé à certaines catégories d’entreprises dont celles "dont les activités demeurent autorisées".

09/04/2020

Royaume-Uni : le pire mois de mars depuis la fin des années 90

Le marché automobile au Royaume-Uni n’avait pas connu un niveau aussi bas en mars (-44,4%, à 254.684 unités), depuis l’instauration du changement de plaque semestriel à la fin des années 90. Ainsi, le marché a perdu 203.370 immatriculations par rapport à la même période en 2019.

07/04/2020

Le marché allemand a perdu 38% en mars

Confiné plus tardivement, le marché allemand n’a perdu "que" 38% de son activité en mars, avec des motorisations alternatives qui bondissent et des marques premium qui souffrent moins.

06/04/2020