Publicité
Publicité
Marchés - 06/02/2024

Allemagne : forte hausse des ventes de voitures neuves en janvier

Par AFP

(AFP) - Le marché automobile allemand a vu ses ventes fortement progresser en janvier, un chiffre ayant toutefois "peu de signification", en comparaison d'un mois de janvier 2023 très faible, et alors que les ventes d'électriques s'effondrent.

Au total 213.553 voitures ont été immatriculées en Allemagne, soit une hausse de 19,1% sur un an a indiqué dans un communiqué lundi l'Agence fédérale pour l'automobile (KBA).

"Cette augmentation s'explique principalement par un mois de janvier 2023 extrêmement faible, lorsque les ventes d'immatriculations électriques se sont effondrées en raison de ventes anticipées", a commenté la fédération allemande des constructeurs automobiles internationaux (VDIK).

A l'époque, les conducteurs avaient intégré la réduction prévue pour le 1er janvier 2023 des subventions gouvernementales pour les voitures électriques et hybrides et s'étaient rués sur l'achat de véhicules avant cette coupe.

Les chiffres de janvier 2024 ont donc "peu de signification", a expliqué le président de la VDIK, Reinhard Zirpel, qui continue de s'attendre à la commercialisation d'environ 2,85 millions de voitures cette année, un niveau bien dessous de celui d'avant la pandémie, lorsque 3,6 millions de voitures s'étaient vendues en 2019.

Les immatriculations de janvier restent 20% en dessous du niveau d'avant crise.

D'autant que les voitures électriques ont connu une évolution particulièrement faible en janvier. Leurs ventes, à 22.474 unités, se situent à leur deuxième niveau le plus bas en près de deux ans.

Cela s'explique par la suppression brutale du bonus environnemental pour les particuliers en décembre. Le gouvernement d'Olaf Scholz a dû arrêter en urgence ces dépenses en raison d'une décision de la Cour constitutionnelle qui a privé le budget de plusieurs milliards d'euros.

Cela a provoqué "une grande incertitude parmi les consommateurs et laissera une marque évidente cette année", d'après M. Zirpel.

Les voitures électriques n'ont représenté que 10% des immatriculations en janvier, contre 18,4% de part de marché sur l'année entière 2023.

C'est un "désastre", selon Constantin Gall, expert du cabinet EY : la "confiance des clients dans la montée en puissance de l'électromobilité a été ébranlée".

En l'absence des subventions publiques, il s'attend à une baisse des nouvelles immatriculations électriques dans les mois à venir en raison de prix toujours trop élevés.

"De nombreux acheteurs de voitures neuves choisiront désormais à nouveau un moteur à combustion, ou reporteront à ce stade leur décision d'achat et continueront à utiliser leur véhicule existant au lieu d'opter pour une voiture électrique", affirme-t-il.

Réactions

Si la comparaison de mois à mois d'une année sur l'autre "n'a plus de signification", où va-t-on ?

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Marchés

Tarif SUV à Paris : une votation discutable, une mise en œuvre délicate

En choisissant de faire une "votation" et non un référendum, la mairie de Paris s’affranchit des règles qui auraient nécessitées une participation d’au moins 50% des électeurs inscrits. En réalité, seulement 5,7% des Parisiens ont participé au vote ce qui entache la légitimité du résultat. Reste à savoir comment concrètement cette mesure pourra s’appliquer.