Réseaux - 24/03/2020

Tchat et standard déporté à la rescousse des concessions fermées

Les flux de clients se sont effondrés de 70% mais la fermeture des concessions nécessite parfois de faire appel à des solutions extérieures, comme des standards déportés, des gestionnaires de leads et des système de tchat. Pour être opérationnel à 100% dès que le confinement sera terminé.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

"Les visites sur les sites des infomédiaires automobiles ont baissé de près de 70% la semaine dernière", constate Lucy Berloty, directrice des opérations de l’agence UpYourBizz, dont l’activité consiste notamment à qualifier les leads recueillis sur ces sites pour le compte de distributeurs automobiles.
L’agence, qui gère aussi les standards de plusieurs groupes, fait aussi état d’une baisse des appels en concession, "tombés de 450/jour en moyenne à 150", indique-t-elle. "Pour notre part, nous avons réduit nos effectifs actifs de 50%, tous en télétravail désormais", indique notre interlocutrice. Pour autant, de nouvelles opportunités de travail apparaissent : "Nous sommes sollicités par de petits groupes qui veulent maintenir un standard téléphonique pendant leur fermeture et notamment gérer le calendrier de prises de rendez-vous à l’atelier", dit-elle.
Même constat chez eKonsilio, fournisseur de tchat en ligne : "plusieurs prospects nous ont demandé d’activer le tchat sur leur site Internet pour compenser leur manque de personnel et recueillir les demandes des clients, notamment pour reporter leur entretien à une date ultérieure", indique Guillaume Legrand, dirigeant de l'entreprise. 
"Le nombre de visiteurs sur les sites internet est en forte baisse mais le recours au tchat est proportionnellement plus fréquent, les visiteurs ont besoin de réponse en temps réel, et d’être rassuré", dit-il. "Nous recevons aussi des demandes pour installer notre système de présentation des véhicules en visio-conférence, pour remplacer les vendeurs dans le showroom", souligne-t-il.
"Nous pensons qu’après une période d’effarement, les choses vont se remettre en place rapidement. Nous le constatons en Italie, où nous travaillons pour un groupe milanais qui compte 20 concessions : Après deux semaines de confinement, les contacts qui s’étaient effondrés repartent à la hausse", dit-il.
"Pour l’achat de voitures, nous recevons 2 à 3 leads/jour par concession contre 15 en moyenne. C’est peu mais ces contacts chauds sont importants pour pouvoir redémarrer l’activité très vite à la fin du confinement", souligne pour sa part Lucy Berloty.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Contacts chauds,leads,les contacts repartent à la hausse après deux semaines de confinement ( c’est fini en Italie?),le tchat,up tour buzz.....y’a des jours où je me sens encore pluvieux
Vite un Rhum

Alain Boise, Le 24/03/2020 à 00:09

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 24/03/2020

Catégorie Réseaux

Le groupe Legrand présente ses véhicules "en visio" à ses clients

Pour Georges Legrand, distributeur BMW, Opel, Mazda et Suzuki, l’arrêt d’activité est l’occasion de former ses salariés, de revoir ses process et de tester de nouvelles approches commerciales, comme la présentation "en visio-conférence" de ses modèles neufs ou d’occasion à ses clients.

01/04/2020

Le réseau Opel accompagné et solidaire

Accompagné financièrement par son constructeur pour traverser la période de confinement, le réseau Opel fait pour sa part un geste envers le personnel soignant en offrant voiture de courtoisie et entretien "à prix coûtant".

27/03/2020

Covid-19 : Comment rester ouvert en garantissant la sécurité des salariés ?

Les organisations patronales et syndicales de la branche des services automobiles se sont mises d’accord sur les principes de prévention pour garantir la sécurité des salariés pendant la période de confinement. IRP Auto Solidarité-Prévention travaille sur la rédaction d’un guide de bonnes pratiques, le ministère du Travail aussi. Les syndicats estiment que toutes les activités des établissements autorisées "ne sont cependant pas indispensables à la vie de la Nation".

26/03/2020

Chômage partiel : ni exclusion, ni passe-droit

Le chômage partiel est accessible à toutes les entreprises mais aucune n’est exempte de justifier avec précision sa demande d’allocation, a précisé la ministre Muriel Pénicaud à l’Assemblée et dans un courrier rendu public par la Feda.

25/03/2020