Publicité
Publicité
Publi-rédactionnel - 12/12/2017

Atelier : Saisissez les opportunités ! 2017-12-12

La gestion des appels téléphoniques devient un avantage concurrentiel des ateliers. Grâce à Business Lead, les réceptionnaires traitent chacun des contacts entrant et augmentent de fait la fréquentation du point de réparation. Pourquoi pas vous ?

La France recèle un véritable potentiel. A fin 2015, étaient recensés pas moins de 30,84 millions de véhicules sur le territoire, dont l'âge moyen allant à la hausse, atteignait 8,8 ans. Pour les réparateurs, cela constitue une véritable aubaine. Une aubaine qui néanmoins aiguise les appétits, puisque les visites dans les ateliers s'espacent et s'économisent. Pour endiguer la baisse du chiffre d'affaires, il faut jouer des coudes, augmenter les volumes et conquérir des parts de marché sur le voisin. 

En 2015, les Français ont réalisé 175 millions d’opérations d’entretien, autrement dit 5,7 par véhicule, à en croire le Gipa. Plus de 6 automobilistes sur 10 ont alors eu recours à un professionnel, que celui-ci opère sous enseigne, de manière indépendante ou en centre-auto. De manière quasi automatique, le parcours d'achat passait par le canal téléphonique, moyen de communication préféré des clients, selon une étude de l'Argus, même s'il débute sur Internet. 

30 % des appels vers des ateliers ont pour objet des questions diverses, 30% sont relatifs à une demande de tarif et 40% concernent une demande de rendez-vous. Ce sont donc près de 70% des appels qui sont potentiellement générateurs de chiffre d’affaires. Pourtant, dans les services après-vente, 25 à 35 % des appels de prospection n'aboutiront jamais, restant de fait sans suite. Les raisons sont multiples. Mais le plus souvent l'organisation des moyens mis en œuvre est à remettre en question.

"La marge d'un OR suffit"

Certains grands groupes ont adopté des solutions. Pour la plupart, ils ont décidé d'intégrer des centres de gestion d'appels, dans leur parcours de relation client. Mais les années d'exploitation ont démontré que l'amortissement de ces structures très lourdes dépend de volumes très importants, sans néanmoins apporter des mécanismes fluides. D'autres se sont tournés vers des réponses plus efficaces et moins coûteuses, tel que logiciel de Business Lead.

Présent dans les réseaux de distribution depuis quatre ans, Business Lead a fait ses preuves. 100 % des appels ont été pris en charge dans les ateliers équipés et les clients ont pu avancer sur le parcours qui les mène jusqu'à la signature d'un ordre de réparation. "Nous aidons à récupérer  400 à 600 appels par mois, dans les concessions", explique Yannick Fauchille, le cofondateur de Business Lead. "La marge d'un OR par semaine suffit à couvrir les frais d'exploitation du logiciel", argue son associé, Bernard de Laforcade.

L'effectif se substitue au déclaratif

Pour la mise en route, rien de plus simple. Le logiciel se connecte aux lignes téléphoniques du point de vente. Dès qu'un client appelle à l'atelier sans obtenir de réponse, le système prend le relai. Il partage l'information sous forme de fiche de contact renseignée, dans le système informatique du réceptionnaire. Ensuite, Business Lead propose le rappel direct du prospect depuis l'interface logicielle ou l’envoi d’un SMS interactif quand un rappel n’est pas indispensable. Plus de perte d'opportunité, ni d'information et encore moins d'énergie à essayer de joindre un contact non disponible !

Business Lead modernise les mécanismes des ateliers. L'équipe dirigeante peut alors appliquer sa stratégie sur la base d'éléments effectifs, qui se substituent aux remontées biaisées d'un système déclaratif. Un regain d'efficacité qui fait les beaux jours de plus de 160 concessions. Mais les premiers satisfaits sont à chercher du côté des clients. Chacun d'entre eux peut se réjouir d'avoir été traité avec considération. 


Contact
Yannick Fauchille et Bertrand Laforcade
Tel: 05 64 28 61 65
E-mail: informations@businesslead.fr

 

Réactions

un professionnalisme souhaitable et générateur de rentabilité

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Publi-rédactionnel - 07/12/2022

QUELLE EXPERIENCE CLIENT POUR L’ACHAT D’UN VEHICULE D’OCCASION EN LIGNE ?

Le marché du VO est en pleine transformation. D’un côté la demande explose face aux difficultés d’approvisionnement du VN (semi-conducteurs, transports, etc.) avec près de 3,5 VO vendus pour un VN ; demande qui provient d’une clientèle de plus en plus exigeante (VO récent, baisse d’intérêt pour le diesel, etc.) et qui s’accompagne d’une hausse de prix moyenne de 14% en 2022.

Publi-rédactionnel - 25/01/2023

293 groupes de distribution à la loupe dans l'annuaire 2023

La quatorzième édition de l’Annuaire des groupes, publiée par Autoactu.com, s’est enrichie de 20 nouveaux groupes, compensant ainsi l’absorption de 19 groupes au cours de l’année. Elle présente pour la première fois un classement des groupes en fonction de leur volume de vente VO, en complément des classements par chiffre d’affaires et volume VN.