Publicité
Publicité
Ressources Humaines - 29/09/2021 - #Volkswagen

Des dirigeants de Volkswagen acquittés dans l'affaire de rémunération des représentants du personnel

(AFP) - La justice allemande a acquitté mardi quatre dirigeants, actuels et anciens, du constructeur Volkswagen, qui étaient accusées d'avoir accordé des versements excessifs à de hauts représentants du personnel.

Auteur : AFP

Partager cet article

Les juges n'ont pas considéré que les accusés ont délibérément "manqué aux devoirs et nui à l'entreprise", selon un porte-parole du tribunal de Brunswick.

Deux anciens membres du directoire ainsi que deux managers, l'un en poste et l'autre ancien, avaient été renvoyés devant la justice en novembre 2019 pour "fraude" et de "fraude dans une affaire particulièrement grave au détriment du groupe Volkswagen".

Des peines probatoires entre six mois et deux ans avaient été requises.

Le parquet les accusait d'avoir versé entre 2011 et 2016 des primes "excessives" à plusieurs membres du comité d'entreprise, notamment son directeur d'alors Bernd Osterloh -- l'un des hommes les plus influents chez Volkswagen avant son départ en avril de cette année, décrit par certains comme "empereur secret" du groupe.

Dans une Allemagne où le modèle de cogestion accorde une large place à la coopération des salariés, les prérogatives du "Betriebsrat" (comité d'entreprise) de Volkswagen sont particulièrement étendues, son soutien étant incontournable pour mettre en oeuvre la stratégie du groupe.

M. Osterloh, qui était devenu en 2005 le plus haut représentant du personnel et dont la rémunération a pu atteindre 750.000 euros en comptant les bonus, n'a jamais été poursuivi dans cette affaire.

Fin 2017, alors que l'enquête suivait son cours, le constructeur avait annoncé qu'il allait désormais plafonner la rémunération des cadres de son comité d'entreprise.

Volkswagen  a déjà été le théâtre d'une ancienne affaire retentissante ayant mêlé l'ancienne direction du personnel, accusée d'avoir "acheté" le vote des représentants de salariés pour mener certaines restructurations.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Si on peut plus aider les syndicalistes dans le besoin maintenant...
;0)

Lucos , Le 29/09/2021 à 00:11

La paix sociale a un prix.
Mais tout cela est à l'image du reste : cartel, entente etc... Un sport national je vous dis.

Fred Et Rick, Le 29/09/2021 à 08:37

L’entente … fait partie du dialogue social… mais pas si t’es le client final. Lui il faut qu’il casque ce qui est toujours le bout final.
VW a toujours eu les moyens et le temps, même en perdant de l’argent, d’attendre pour récupérer le pognon à la fin !!
Chez Daimler c’est encore plus facile, voyez la Smart !!
Chez les ricains encore mieux… ils fabriquent le pognon à volonté !!

Durand Pierre, Le 29/09/2021 à 09:46

En termes détournés de l'adage bien connu, la faim justifie les médiocres.

Bruno Haas, Le 29/09/2021 à 09:55

Décidemment VW est toujours dans les bons coups..
:0))

Lucos , Le 29/09/2021 à 10:17

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 29/09/2021

Ineos, un réseau de spécialistes 4x4 et un partenariat avec Bosch Service

Attendu de pied ferme par les nostalgiques du Defender, le Grenadier sera commercialisé via un réseau de passionnés qui seront dans l’ADN de la voiture, ont annoncé les dirigeants. L’après-vente sera assurée par le réseau Bosch Service et sera facilitée par des manuels en 3D pour les clients qui voudront le faire eux-mêmes. Compte tenu du malus à 40.000 euros qui frappera toutes les versions VP, l’essentiel des ventes se feront en versions utilitaires.

Constructeurs

Catégorie Ressources Humaines

Stellantis : coup de pouce de 3,2% pour les salaires en France

(AFP) - Stellantis, qui a dévoilé mercredi d'énormes profits, a proposé pour ses salariés français une enveloppe globale d'augmentation salariale de 3,2% avec une hausse générale pour tous les ouvriers de 2,8% à l'issue des négociations annuelles obligatoires (NAO) achevées mardi soir.

24/02/2022

La métallurgie bien partie pour avoir "sa" convention collective

(AFP) - Un "rendez-vous social historique" : au terme de plus de cinq ans de négociations, les quelque 1,5 million de salariés de la métallurgie, devraient être bientôt rassemblés dans une seule et unique convention collective nationale, alors que leurs droits étaient régis jusqu'ici par une multitude d'accords.

01/02/2022

Métallurgie: la convention collective unique sur de bons rails

(AFP) - Trois des principaux syndicats de la métallurgie ont obtenu l'accord de leurs instances pour entériner la mise en place d'une convention collective nationale unique au lieu des dizaines existantes aujourd'hui, une évolution historique pour les droits des salariés du secteur.

31/01/2022