Publicité
Publicité
Constructeurs - 17/01/2023 - #Tesla

La berline à hydrogène française Hopium pourrait réduire la voilure

Par AFP

La berline à hydrogène française Hopium pourrait réduire la voilure

(AFP) - La startup française Hopium, qui se voyait en "Tesla de l'hydrogène" avec le développement d'une luxueuse berline à hydrogène pour 2025, pourrait tailler dans ses effectifs, a indiqué le constructeur vendredi.

La société "analyse sa structure de financement et de coûts, laquelle pourrait conduire à une réduction de la masse salariale après une période de recrutement importante qui a permis d'intensifier les efforts de R&D", a indiqué Hopium dans un communiqué, confirmant des informations des Echos.

"Cette réduction dépendra des contours définitifs du plan stratégique qui est en cours d'élaboration", précise la société qui compte une centaine de salariés.

Hopium avait nommé fin décembre deux dirigeants expérimentés comme directeur général et directeur général délégué.

Le jeune fondateur de la société, le pilote de course Olivier Lombard, avait été nommé directeur général adjoint en charge d'Hopium Machina.

Ce projet de berline sportive propulsée par une pile à combustible devrait être proposé autour de 120.000 euros et promet une autonomie de 1.000 kilomètres pour une puissance de 500 chevaux. Elle serait le premier véhicule non utilitaire à hydrogène produit en France.

La société étudie désormais "différents scénarios y compris le séquençage et le calendrier de la commercialisation de l'Hopium Machina, et la possibilité de commercialiser ou de vendre sous licence dans un premier temps sa pile à combustible", a indiqué sa direction vendredi.

Hopium confirme par ailleurs qu'elle "estime pouvoir faire face à ses besoins de financement estimés jusqu'au 30 juin 2023" et "continue d'explorer d'autres sources de financement (...) y compris par voie d'appel au marché, et/ou par le biais de partenariats industriels".

La société avait annoncé fin septembre la construction d'une usine en Normandie, près de Vernon, avant de présenter en grande pompe son prototype au Mondial de l'auto de Paris. Elle y avait signé un protocole d'accord avec la filiale spécialisée en crédit à la consommation du Crédit Agricole pour la livraison de 10.000 berlines à terme.

L'ex-ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari a également rejoint la structure comme président de son conseil d'administration.

L'action de la startup, lancée fin 2020 à la Bourse de Paris, avait vu sa valeur multipliée par quatre pendant des mois, avant de revenir vendredi près de sa valeur initiale, à 6,43 euros.

L'hydrogène utilisé comme carburant présente pour avantage de n'émettre que de la vapeur d'eau, ce qui en fait une piste importante pour remplacer les hydrocarbures, intégrée dans de nombreux plans de relance à travers le monde.

Mais experts et industriels sont divisés sur la place de l'hydrogène dans la décarbonation du secteur automobile.

Réactions

Bientôt les carburants verts de synthèse moins chers à fabriquer et plus simples à stocker

Comme dirait Jésus, j'y croi(x)

Jésus, c'est celui qu'a le verre...
;-)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Toyota confiant pour sa production en 2023

(AFP) - Le numéro un mondial de l'automobile, le japonais Toyota, s'est affiché confiant lundi quant à un net redressement de sa production cette année, même si des risques de perturbations de ses approvisionnements demeurent, notamment en matière de semi-conducteurs.

Constructeurs - 27/01/2023

Suzuki prend à son tour le virage de l'électrique

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Suzuki a dévoilé jeudi une stratégie à horizon 2030 faisant la part belle à l'électrification, épousant ainsi une tendance mondiale de plus en plus forte dans son secteur, y compris chez ses concurrents nippons.