Autour de l'auto - 19/09/2019

Donald Trump révoque le pouvoir de la Californie de fixer ses propres normes d'émissions automobiles

(AFP) - Le Président américain Donald Trump a annoncé mercredi dans un tweet que son administration révoquait le pouvoir accordé à la Californie de fixer ses propres normes de pollution automobile, plus contraignantes que dans le reste du pays.

Partagez cet article     

"L'administration Trump révoque l'exemption fédérale de la Californie sur les émissions afin de produire des voitures bien moins chères pour les consommateurs, tout en améliorant sensiblement la sûreté des véhicules", a tweeté le Président américain Donald Trump, actuellement en visite dans cet Etat dirigé par des démocrates.
Le Président républicain relance ainsi une guerre avec les dirigeants de la Californie, à la pointe du combat climatique, un conflit susceptible d'aller jusqu'à la Cour suprême.
Le calendrier est lui-même symbolique : l'ONU organise à partir de samedi un grand sommet climatique à New York, et vendredi auront lieu dans des centaines de villes du monde des "grèves pour le climat", organisées par des jeunes.
Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, avait anticipé l'annonce fédérale, qualifiée de "vendetta politique".
"La Californie n'attendra jamais la permission de Washington pour protéger la santé et la sécurité des enfants et des familles", avait-il déclaré mardi dans un communiqué.
Pour le procureur général de Californie, un autre démocrate, Xavier Becerra, les normes actuellement en vigueur dans l'Etat sont viables et bénéfiques. "Il est temps d'enlever vos oeillères, président Trump, et de reconnaître que la seule personne qui se mette en travers du progrès, c'est vous", a-t-il réagi.
Selon lui, le gouvernement n'a "aucune raison et aucune autorité" pour retirer ses prérogatives à la Californie.
Au moment du tweet présidentiel, l'Agence de protection de l'Environnement (EPA) n'avait pas encore formellement publié de texte détaillant la révocation.
Mais le gouvernement Trump avait fait savoir qu'il n'accepterait plus que la Californie fixe des normes automobiles plus strictes que le standard fédéral, a fortiori après que l'EPA a engagé l'annulation des normes plus strictes qui avaient été adoptées sous Barack Obama pour les modèles de voitures allant jusqu'à 2025.
La dérogation accordée à la Californie risquait de créer deux normes pour le marché américain: l'une pour la Californie et les 13 autres Etats qui la suivent, et une autre pour le reste des Etats-Unis.
La Californie avait d'ailleurs scellé en juillet un accord de principe avec les constructeurs Ford, Honda, Volkswagen et BMW pour adopter des normes uniques, une entente immédiatement attaquée par l'administration Trump qui a lancé une enquête.
"Nous soutenons le fédéralisme et le rôle des Etats, mais le fédéralisme ne veut pas dire qu'un Etat peut imposer des normes à tout le pays", a déclaré l'administrateur de l'EPA, Andrew Wheeler, mardi lors d'un discours devant la fédération des concessionnaires automobiles.
AFP

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Trump ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît!

Dominique Elbaz, Le 19/09/2019 à 06:29

Polluent pas assez les Californiens, pas assez de fumées rousses de NOx..
Trump va finir par relancer l'idée de la République de Californie qui de fait deviendrait le pays le plus riche du Monde et sans qui les USA ne seraient plus grand chose..
;0)

Lucos, Le 19/09/2019 à 07:44

République d’Ecosse et maintenant république de Californie....bientôt le Lucosland?travaillez vous dans les guérites et barrières ?
Et si Macron faisait la même chose avec Hidalgo ?

alain boise, Le 19/09/2019 à 08:27

Principauté de Lucosland SVP…
Capitale : Dieselburg en hommage à Rudolf…
;0)

Lucos, Le 19/09/2019 à 09:01

Beaucoup de dossiers "chauds" (un comble s'agissant du rechauffement ...)pour le candidat Trump ... Pour lui et il n'est pas le seul, tout va dependre de la tournure
que prendra ces "dossiers".
Quand aux tweets vengeurs ... on atteint l'indicible, hélas !

ADEAIRIX, Le 19/09/2019 à 10:16

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/09/2019

Franck Ropert inaugure le premier Seat City Store à Orléans

Franck Ropert, dirigeant du groupe Welcomcar, a inauguré hier soir une boutique dédiée à Seat et Cupra dans le centre historique d’Orléans. L’objectif est de générer une quarantaine de ventes additionnelles mais aussi d’offrir des services nouveaux à sa clientèle.

Réseaux

Europe : le marché automobile s'est contracté (-8,6%) en août

Après une légère progression (+1,2%) en juillet dernier, le marché automobile en Europe enregistre un repli (-8,6%) avec 1,074 million d'unités en août. Cette baisse est surtout due au fait que la même période de l'an dernier avait été marquée par la hausse artificielle en juillet (+10,5%) et en août (+31,2 des immatriculations, avant l'entrée en vigueur du WLTP en septembre.

Marchés

SPID valorise le stock mort d’accessoires des concessions

La startup SPID met en place une solution e-commerce pour permettre aux concessionnaires de vendre avec une remise leurs accessoires en stock mort à des particuliers plutôt que de s’en débarrasser. Elle sera présente à Equip Auto du 15 au 19 octobre, vous pouvez demander un rendez-vous sur leur site : https://www.spid-tech.com/equip-auto-2019.

Publi-rédactionnel

Catégorie Autour de l'auto

Sans les taxis-motos, le quotidien à Lagos est devenu un "enfer"

(AFP) - Embouteillages monstres, files d'attente interminables aux arrêts de bus, foules de piétons: se rendre au travail est devenu un "enfer" depuis l'interdiction des taxis-motos et des tricycles dans la capitale économique du Nigeria, où les Lagosiens font preuve d'une incroyable résilience.

11/02/2020

Coronavirus : les multinationales redoutent la contagion financière

(AFP) - Des constructeurs automobiles aux sous-traitants informatiques en passant par l'industrie du luxe, les multinationales du monde entier s'interrogent: l'épidémie de coronavirus qui secoue la Chine va-t-elle se propager également à leurs résultats financiers?

30/01/2020