Marchés - 23/07/2018

Elisabeth Borne et Nicolas Hulot annoncent une trajectoire de durcissement du malus en 2019 et après

Elisabeth Borne, ministre des Transports et Nicolas Hulot, ministre de l'environnement ont annoncé dans le cadre de la présentation à la presse de la "loi d'orientation des mobilités" que la grille de malus serait abaissée de 3g. La ministre a refusé de dire si la mesure des émissions de CO2 prise en compte serait l'équivalent NEDC ou la valeur en WLTP.

Partagez cet article     


Comment consulter cette actualité ?

Accédez aux actualités de plus de 7 jours en choisissant l’offre de votre choix :
à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

2.5 € HT

Pack 10 Actualités

Profitez d'un accès illimité aux actualités de plus de 7 jours en adhérant au Club autoactu.com.

Découvrez notre abonnement Club Autoactu.com.

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 23/07/2018

Sergio Marchionne quitte ses fonctions chez FCA, Ferrari et CNH Industrial pour raisons de santé

Le conseil d’administration de Fiat Chrysler Automobile, Ferrari et CNH Industrial s’est réuni ce samedi 21 juillet, suite aux complications de l’état de santé de son président Sergio Marchionne. Ainsi, Michael Manley a été désigné directeur général  de FCA, John Elkann et Louis Camilleri, respectivement président et directeur général de Ferrari, et Suzanne Heywood, présidente de CNH Industrial.

Mouvements

Un spécialiste du marketing "phygital" dans le collimateur de la CNIL

L'autorité régulatrice des données informatiques a rendu publique sa décision du 25 juin dernier de mettre en demeure deux sociétés, dont Fidzup. La CNIL justifie cette publicité par la gravité des manquement reprochés à la société de "local marketing", qui compte de nombreux clients dans la distribution automobile dont les groupes Métin, Vulcain et Nomblot, ainsi que Renault et Ford. 

Autour de l'auto

Catégorie Marchés

L'Allemagne double le bonus électrique mais ne fait rien pour les voitures thermiques

Dans le cadre d’un plan de relance global doté de 130 milliards d'euros sur deux ans, l’Allemagne va  doubler les aides à l’achat de voitures électrique, investir 2,5 milliards d'euros supplémentaires dans les bornes de recharge et 7 milliards d'euros dans le développement de l'hydrogène. Mais elle ne soutiendra pas l'achat de véhicules thermiques, à part à travers la baisse généralisée de la TVA.

05/06/2020