Publicité
Constructeurs - 01/12/2021

L'accord salarial d'un constructeur d'engins spécialisés validé par référendum

(AFP) - En l'absence d'un accord majoritaire classique, c'est un référendum des salariés, procédure inhabituelle, qui a permis de valider la négociation annuelle des salaires (NAO) du constructeur d'engins spécialisés Sidès, a-t-on appris mardi auprès de la CFDT.

Auteur : AFP

Partager cet article

Depuis les lois El Khomri de modernisation sociale de 2016, lorsque les signataires d'un accord collectif n'atteignent pas la majorité mais qu'ils pèsent plus de 30% des voix, ils peuvent demander l'organisation d'un référendum auprès des salariés pour passer outre le refus de signer des organisations majoritaires.

Ce dispositif, encore très peu utilisé, a ainsi été employé avec succès au sein de Sidès, constructeur de camions de pompiers de Saint-Nazaire qui emploie 195 personnes.

Face au refus de signer de la CGT, qui avait obtenu 63% des voix lors des dernières élections professionnelles, la CFDT (37%, ndlr) a "demandé à la direction de mettre en place ce référendum", ce que cette dernière "était obligée de faire", a expliqué Francis Depresles, délégué CFDT.

Le scrutin ayant recueilli plus de 50% des 175 suffrages exprimés (55%), la NAO 2021 a pu être adoptée, a-t-il ajouté.

L'accord prévoit notamment l'attribution d'un intéressement, des augmentations individuelles dont les trois-quarts bénéficieront aux non-cadres, ainsi que des augmentations générales.

"La CGT voulait obtenir encore plus. Après des acquis perdus en 2017, nous on a pensé que c'était un bon accord, que le blocage n'allait pas dans le sens des salariés", a ajouté M. Depresles.

"Les propositions étaient en deçà de nos demandes alors que la direction ne cesse de dire que la société va bien", a indiqué de son côté Julien Bonin (CGT), rappelant qu'"il y a eu des grèves jusqu'en septembre et par vote les salariés nous ont demandé de continuer à négocier". Dans le contexte économique actuel, "c'est difficile de refuser quoi que ce soit", "malgré tout, le résultat est serré", a-t-il relevé.

"La loi autorise désormais cette option du référendum. Ça individualise un peu les luttes et ce n'est pas forcément toujours bon pour les salariés", estime-t-il.

En grandes difficultés dans un passé encore récent, la société fondée en 1951 a été rachetée en 2017 par Armorique Holding. Elle produit annuellement plusieurs centaines de véhicules spécialisés dans la lutte contre les incendies.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

J'ignorais cette disposition de la loi. Excellent !
La CGT voulait plus au prétexte que la société va bien. Indécrottable.

D'une manière générale, j'aime bien le système de votation utilisé fréquemment par les Suisses, surtout pour trancher des situations de leur façon de vivre.
Quand je pense que les Suisses ont voté Contre une semaine supplémentaire de congés payés. Nous ne sommes pas près (ni prêts) d'adopter ce type de referendum. Dommage.

Bruno Haas, Le 01/12/2021 à 10:00

C'est trop tard...le jugement du spécialiste...on s'en fout qu'il soit pour ou contre les congés... car des semaines de congés supplémentaires sont données (et dans certains pays riches sont payées) à la terre entière avec le Covid mondial.
C'est fini (mais il existe encore un peu partout) l'époque du travail con et abrutissant...sinon il n'y aurait jamais eu de gilets jaunes !!
Là ou les suisses échappent à la critique...c'est que par exemple une simple gouvernante française (qui ne fait pas semblant de bosser) d'un de mes amis à Genève est payée 4000 euros par mois !
Les suisses ont le droit de voter tout le temps sur un meilleur confort individuel...et c'est toute la différence du reste du monde tant qu'ils peuvent payer les meilleurs salaires pour être servis !!
Exemple: Pourquoi nous sommes beaucoup plus cons que nos cousins teutons ?
Simple, quand les premiers réfugiées sont arrivés du temps de la mère Merkel, le patronat allemand lui à dit: il faut les prendre car ils ont un peu d'argent (sinon ils ne seraient pas là) et en plus ils sont diplômés et formés, et ils nous coutent rien !!
Maintenant les nouveaux réfugiés ne sont que des pauvres (et la majorité de bonnes gens qui veulent prendre n'importe quel boulot mal payé) sans formation et sans diplômes.
Plus aucun intérêt pour les patrons allemands ou autres !!
La vie n'est pas un long fleuve tranquille...bien payé...mais plein de congés !!

Durand Pierre, Le 01/12/2021 à 12:23

... Tiens le discours anti national ... Cà faisait longtemps ... J'avais oublié les "ricains" sont des merveilles, les "teutons" un peu moins et les français sont "grave" tons ! ... On connaît la chanson ...

Y sont quand même "fortiches" ces teutons, si je vous suis, d'avoir accueilli avec la bénédiction du patronat du coin et de "Maman" Merkel des réfugiés diplomés, formés et "friqués" ... Ah le fric ... !
Frustrés ou en manque de sexe "ils" devaient un peu l'être aussi ... pour s'adonner au viol dans les rues de Cologne (mais pas seulement), en ce 31 décembre 2015 ...
(çà fait partie des 7 % de pertes ?)

Trop fortiches les "teutons" ! ... Qu'en pensent les "teutonnes" objet de ces agressions, est une autre histoire ...
C'est vrai que "chez nous" les féministes mâtinées "woke" ont décidé de fermer leur bouche sur ces coupables exactions qui vaudraient (à raison) le pilori pour d'autres ...
Ben oui quoâ, ces pauvres réfugiés, la misère sexuelle, tout çà ... Faut comprendre !

Faut surtout arrêter avec "la haine de soi", et par la même, la bouillie pour les "chats", cher camarade !
;0))

Ade Airix, Le 01/12/2021 à 16:11

Au delà, cet accord intervenu chez Sidès est drôlement intéressant … Cà risque de faire des "émules"
;0)

Ade Airix, Le 01/12/2021 à 16:19

Au delà, cet accord intervenu chez Sidès est drôlement intéressant … Cà risque de faire des "émules"
;0)

Ade Airix, Le 01/12/2021 à 16:19

Il fallait éteindre le feu chez Sidès ?
;0))

Lucos , Le 01/12/2021 à 16:22

Jo, vous ne savez pas lire ?
Je n'ai pas écrit que j'étais contre les congés, j'ai écrit que j'étais pour le système de votation.

Bruno Haas, Le 01/12/2021 à 16:40

Nous parlions de main d’œuvre… et il est prêt à s’aligner sur les idées de Zemmour candidat… (qui par ailleurs engendre un bâtard qui cette fois-ci sera née en France, malgré que le candidat est encore marié) !!!
C’est du croustillant comme vous êtes capables maintenant l’ami !!
Mauvaise bile !


De ce côté là je suis battu quand même !!

Durand Pierre, Le 01/12/2021 à 16:40

Pour info les cousins teutons et aux réfugiés qui le demande et pour apprendre l’allemand et une formation c’est gratuit … espoir d’avoir moins de “violeurs” qu’en France !!
Évitez d’écrire du lamentable à chaud !!

Durand Pierre, Le 01/12/2021 à 16:47

Vous l'écrivez pas … De complaisance, vous l'êtes, tout simplement … !
;0)

Ade Airix, Le 01/12/2021 à 16:59

Autoactu ne mérite vraiment pas les commentaires vulgaires, réactionnaires, scatologique, idiots, et j'en passe, du Sieur Durand.
Le niveau du site y gagnerait grandement.
;0)

Lucos , Le 01/12/2021 à 23:17

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 01/12/2021

Neutralité carbone : le groupe Volkswagen implique son réseau

Dans le cadre de son engagement écologique, le groupe Volkswagen travaille sur de nombreux fronts, notamment sur celui de l’infrastructure de charge. Il investit directement, notamment à travers Ionity, et s’appuie aussi sur son réseau de distribution qu’il souhaite aussi faire évoluer vers la neutralité carbone.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Le groupe Renault a remboursé la moitié de son PGE

Le prêt garanti par l’Etat souscrit par le groupe Renault a été remboursé par anticipation à hauteur de 2 milliards d’euros et Renault a annoncé la semaine dernière qu’il en remboursera la totalité "au plus tard fin 2023".

04/08/2022