Marchés - 27/10/2020

Polluantes et dangereuses, les voitures d'occasion doivent être mieux contrôlées à l'export, selon l'ONU

(AFP) - Vieilles, polluantes et dangereuses : les voitures d'occasion exportées par millions représentent une menace pour les pays en développement, faute de normes suffisantes, selon un rapport inédit publié lundi par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE).

Auteur : AFP

Partager cet article

L'Union européenne, le Japon et les Etats-Unis ont exporté environ trois millions de voitures particulières par an entre 2015 et 2018, dont 70% vers des pays en développement.
Les pays européens, qui représentent plus de la moitié des exportations, envoient leurs vieilles voitures notamment vers l'Est, mais aussi au Nigeria et en Libye, depuis les ports d'Anvers ou du Havre. Le Japon les envoie au Moyen-Orient et en Afrique australe, et les Etats-Unis au Mexique et aux Emirats Arabes Unis.

Dans le port d'Amsterdam, lors d'une inspection des autorités néerlandaises fin 2019, l'âge moyen des véhicules en attente était de 18 ans et leur compteur dépassait les 200.000 km en moyenne. 
Pas moins de 93% étaient aux normes Euro 3 (commercialisées au début de la décennie 2000), ou inférieures. 
Une partie des véhicules était hors d'usage, certains avaient leur pot catalytique scié. Les plus âgés partaient pour la Gambie, les plus jeunes pour le Maroc.

Ce rapport est inédit parce qu'il rassemble des données éparpillées jusqu'ici dans les registres nationaux. "Ce n'est pas beau à voir", a souligné Rob de Jong, qui dirige l'unité Mobilités durables du PNUE, lors d'une conférence de presse. "La plupart de ces véhicules sont très vieux, polluants, énergivores et dangereux".

Alors que le nombre de véhicules pourrait au moins doubler d'ici à 2050, et atteindre les deux milliards d'unités la planète, il devient urgent de mieux réglementer ces exports, souligne le PNUE. D'autant plus que la Chine, qui interdisait l'exportation d'occasions jusqu'en 2019, pourrait très vite devenir un acteur majeur de ce marché.

Beaucoup de véhicules Diesel
Par ailleurs, la part de véhicules Diesel a explosé ces dernières années dans les exportations, leur étoile ayant pâli sur les marchés occidentaux.
"Rendre la flotte mondiale plus propre est une priorité pour atteindre nos objectifs climatiques et de qualité de l'air", souligne dans un communiqué Inger Andersen, qui dirige le PNUE. "Les pays développés doivent arrêter d'exporter des véhicules qui échouent aux tests de sécurité et de pollution, et qui ne pourraient plus rouler dans leur pays d'origine. Les pays importateurs devraient de leur côté adopter des normes de qualité plus sévères", en n'acceptant que des véhicules Euro 4 (depuis 2005-2006) au minimum.

Deux tiers des 146 Etats étudiés par le PNUE ont des règles "faibles" ou "très faibles" concernant l'importation de véhicules. 
La République démocratique du Congo impose une limité d'âge de 20 ans et aucune règle en termes d'émissions de gaz polluants. La Géorgie ne les taxe que selon leur cylindrée et présente une des flottes les plus âgées au monde.

Une quarantaine de pays ont au contraire imposé des règles plus strictes sur les importations. 
Certains pays comme le Chili ou l'Afrique du Sud interdisent l'importation d'occasions. Le Sri Lanka impose une limite d'âge de trois ans et soutient l'importation de véhicules électriques, dont l'offre en occasion est appelée à se multiplier.

Et de son côté, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a récemment décidé qu'elle ne laisserait progressivement plus entrer que des véhicules aux normes Euro 4 au minimum et âgés de 5 ans au maximum.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Le gros hic dans cette brillante démonstration c’est que les véhicules « modernes » ne sont pas adaptés aux infrastructures locales
Donc vouloir mettre des moteurs euro 6 ne rime à rien si c’est pour remplacer les injecteurs en même temps que les filtres à chaque révision
Évidemment on ne parlera pas des soucis électroniques dans ces circonstances, ni des routes défoncées, ni de la poussière...
On est bien d’accord pour dire que c’est moche mais les pâtissiers le savent bien, avant de mettre la cerise tout en haut, il faut faire le gâteau en dessous et ça, ça nécessite du temps, une stratégie et de l’energie

Renaud Vezier, Le 27/10/2020 à 06:08

Les Africains veulent du solide,bon marché,réparable,robuste,c’est cela aussi l’écologie faire durer.
Le pouvoir d’achat n’est pas très haut.....alors les Tesla et autres Zoé !!!non merci,en plus ce sont des machines à déchets dangereuses.
L’ONU bien pensante ne s’offusque pas de voir une exportation massive de batteries en fin de vie en Europe partir vers l’Afrique,que vont devenir ces déchets dans qq années?
Il suffit de voir déjà comment ils traitent leurs ordures!
L’inspecteur Batave est reparti fier de son petit rapport bien propret,je lui propose de venir voir l’état des plages Africaines envahies par le plastique et les immondices.
Ce que j’ai vendu en Afrique il y a 15 ans roule encore c’est cela l’écologie,il est dur de juger avec nos yeux d’Européens repus des pays qui se débattent dans des conditions difficiles.
L’ONU ne s’inquiète pas du redémarrage des centrales au charbon en Europe et pire en France à cause d’ecoterroristes verts.

Alain Boise, Le 27/10/2020 à 07:46

Vous avez tous les 2 ne vision un peu retro du monde avec des pays sous-developpés sans routes.
Ce n'est plus du tout le cas.
;0)

Lucos , Le 27/10/2020 à 08:54

Mdr,sacré Lucos,demandez à vos Marsouins comment est l’Afrique)))))

Alain Boise, Le 27/10/2020 à 09:05

Quelles solutions proposent l'Onu ?

... A part, en caricaturant (à l'extrême ) exporter des bagnoles neuves et bradées vers les pays émergents ...?
D'autre part, la trop grande sophistication des véhicules récents est forcément un réel problème pour l'exploitation des véhicules post euro4 et la maintenance qui va avec en atmosphère poussiéreuse. et/ou "tropicale" ...
Comme le souligne le "pêcheur breton" que de la bien pensance "dégoulinante" de la part de l'ONU ..
Quant aux nations dites "développées"...appuyer sur le bouton déconstruction et recyclage...Çà fera toujours de l'emploi local !
;0)

Ade Airix, Le 27/10/2020 à 10:30

Comment cela...il y a de la misère en Afrique et leurs voitures ne son pas nickel et en panne? Interrogez tous les présidents africains, vous n'aurez pas une réponse négative de leur part et j'en ai croisé quelques uns à Genève (c'est moins loin de Lagos ou Ouagadougou et c'est plus pratique pour leur parler) !
Par contre moins loin et avec moins de moustiques, j'ai eu l'occasion de me rendre en Ouzbékistan (belle usine Chevrolet là bas piquée aux américains lors d'une fâcherie avec eux, car les ouzbèkes ont la fâcheuse tendance de vouloir tous parler le russe depuis le temps des tzars, mais Poutine n'a pas la cote en ce moment)...et certains automobilistes en France on acheté déjà des petites citadines Chevy fabriquées là bas, car aussi et en belle échange culturelle Bouygues est allé là bas faire des béton-hôtels !!
Profitez des bas prix encore pour aller à Tachkent (une des routes de la soie) , car le Covid à du mal à arriver là bas pour l'instant. Nous parlions déjà de quoi ?
De l'Afrique et peut-être des négriers français qui y opèrent...et demandez à monsieur Bolloré si ses VE ne marchent pas en Afrique ??
Toujours positif mon capitaine !! Personne fait une action aussi civilisatrice que lui en Afrique ! C'est Macron et Sarkozy qui sont invités à la table de Bolloré et pas le contraire.
J'oubliais que faire des Club Med partout en Afrique est une nécessité et une œuvre civilisatrice française aussi !
Notez qu'ils passent de la 2G à la 5G directement et qu'ils s’apprêtent à conquérir l'Europe et c'est déjà fait au Portugal car l’Angola et la famille Santos du pétrole (suivez bordel !!) sont les patrons de toute la banque portugaise !!
Tous ceux qui voient tout en noir en Afrique ont tort !! Le blanc est juste la pire couleur là bas !!

Durand Pierre, Le 27/10/2020 à 12:16

Un Négrier Vincent!!! Demandez à ceux qui travaillent pour lui !!!!! Même en Afrique .
Vous lisez trop la presse caniveau !!!allez sur place au lieu de vous pavaner au Club Média

Alain Boise, Le 27/10/2020 à 12:28

Les gens qui disent du bien de monsieur Vincent sont blancs ou noirs ?
C'est vrai qu'entre le noir et le blanc il y a du gris...ce qui permet d'excuser beaucoup de choses ! Rien a faire les eaux grises sentiront toujours mauvais !
Qui explique aujourd'hui aux nouvelles générations qu'un négrier français avait un monopole en Indochine (regardez le bibendum) et fut une des cause de la guerre d'Indochine et à la fin combien de morts ?
Grosse réussite aujourd'hui comme celle d'un fabricant de piles de mauvaise qualité et un autre de voitures japonaises de grande qualité concernant des monopoles portuaires en Afrique !!
Tout cela est la conséquence de l'invention de la roue...et donc une bénédiction (et excusé) pour l'espèce humaine. Au fait une moitié de l'humanité roule sur le dos sur l'autre moitié !
Il n'y a que l'ONU qui veut que l'homme marche à nouveau à pied.

Durand Pierre, Le 27/10/2020 à 14:12

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 27/10/2020

Europcar limite la casse au troisième trimestre

Malgré un effondrement de son chiffre d'affaires (-50%) au troisième trimestre, Europcar est parvenu à dégager une marge opérationnelle positive, grâce à une réduction drastique de ses coûts (363 millions d'euros d'économie). Il prévoit d'encore intensifier ses économies pour traverser un 4e trimestre qui promet d'être en berne.

Services

Catégorie Marchés

Automobile: le Sénat assouplit sur 5 ans le "malus CO2"

(AFP) - Le Sénat dominé par l'opposition de droite a adouci, lors de l'examen en première lecture du projet de budget pour 2021, la pente du renforcement prévu du malus "CO2" pour l'achat de véhicules polluants.

24/11/2020

Le gouvernement français va accélérer les interdictions de circuler à partir de 2023

Les propriétaires des véhicules Crit’Air 3, 4 et 5 ont du mouron à se faire…A l’issue d’un Conseil National de l’Air, le ministère de l’Environnement a annoncé de nouvelles mesures de renforcement des interdictions de circuler : l’Etat encadrera les restrictions de circulations à partir de 2023 dans les 11 premières ZFE, les ZFE seront obligatoires dans les agglomérations de plus de 150.000 habitants en 2025. L’Etat retire aux maires le pouvoir de bloquer les ZFE.

19/11/2020