Marchés - 31/05/2019

Un bon début d'année pour le véhicule industriel mais un avenir incertain

Le marché du VI a progressé de près de 9% à fin avril, après une année 2018 en hausse de 8%. En revanche, des nuages se profilent à l'horizon, avec la pénurie de main d'oeuvre dans le transport et les contraintes de réduction des émissions de CO2.

Partagez cet article     


Comment consulter cette actualité ?

Vous avez un abonnement INFORMATIONS, MARCHÉ ou CLUB : Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Choisissez une offre d'abonnement

En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an. Prix de lancement jusqu'au 30 septembre 2020 : 61,26 € TTC/an avec le code promo INFO3009

Je m'abonne

Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !

DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !

Vous pouvez aussi accéder aux actualités à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

3,50 € HT

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Autres actualités

Edition du 31/05/2019

Trois nouveaux administrateurs ont été nommés chez Faurecia

Une chinoise, Yan Mei, un français, Denis Mercier, et un allemand Peter Mertens (qui quittera la direction technique d’Audi en novembre prochain), ont été nommés administrateurs de Faurecia suite au non-renouvellement des mandats de Bernadette Spinoy, Eric Bourdais de Charbonnière et Hans-Georg Härter.

Mouvements

FCA fait suivre sa proposition à Renault, fusion d’égaux ou fission d’égos

La chronique de Bertrand Rakoto, analyste indépendant dans l’intelligence de marché et auteur du livre "La désincarnation des grandes organisations". Après plusieurs années dans l’automobile, entre autres chez RL Polk, et après avoir eu un cabinet d’analyse en France (D3 intelligence) il est désormais basé aux Etats-Unis où il poursuit son activité depuis Détroit.

Analyse

Catégorie Marchés

Homologation en "conditions réelles" : après le vote des députés européens les négociations peuvent démarrer

Les députés européens ont voté ce jeudi en séance plénière sur le texte qui régit les normes d’homologation en "conditions réelles" pour les NOx. Ils ont adopté à une écrasante majorité (70%) une version qui supprime les "facteurs de conformité". Ils doivent désormais trouver un compromis avec le Conseil de l’Union européenne qui représente les Etats membres.

18/09/2020

Motos

marché motos

16/09/2020

L'industrie automobile européenne craint un désastre en cas de "no-deal"

(AFP) - L'industrie automobile européenne a averti lundi qu'un échec des négociations sur un accord post-Brexit entre l'UE et le Royaume-Uni infligerait une chute des échanges commerciaux de 110 milliards d'euros sur cinq ans à une filière déjà frappée par la crise sanitaire.

15/09/2020