Publicité
Publicité

Les dernières actualités Renault

23/09/2022

Pouvoir d’achat : Renault accorde des primes pour pallier l’urgence

Constructeurs

A l’issue d’une journée de négociation intense, la direction de Renault a proposé un ensemble de mesures dont la somme totale dépassera 1.000 euros dans la plupart des cas. Dès octobre, chacun touchera 500 euros de prime de pouvoir d’achat, y compris les intérimaires, ce qui est une première.

22/09/2022

La crise énergétique, nouveau défi de la filière automobile

Constructeurs

La hausse des prix de l’énergie est un nouveau coup dur pour les entreprises de la filière automobile qui s’ajoute aux autres. Un risque vitale pour certaines entreprises et un retard potentiel dans la transformation de la filière, s’inquiète Marc Mortureux, le directeur général de la PFA.

21/09/2022

Mondial de l’auto 2022 : tous les ingrédients pour une fête de l’auto réussie

Salons

Les organisateurs du salon de l’auto de Paris ont élargi les exposants à des entreprises qui n’avaient pas l’habitude d’y venir comme Netflix, Vilebrequin, Cosmobilis, Autosphère où le Crédit Agricole qui exposera plusieurs marques partenaires. La physionomie de ce salon sera le reflet des mutations en cours.

20/09/2022

Pouvoir d’achat chez Stellantis : climat tendu à Hordain où une grève bloque la production

Constructeurs

La direction de Stellantis a fini par se résoudre à ouvrir des négociations sur le pouvoir d’achat en convoquant les syndicats pour une réunion mardi 27 septembre. Une grève perturbe fortement la production des véhicules utilitaires à l’usine Sevelnord d’Hordain.

19/09/2022

Eviter la domination par la Chine de l’industrie automobile européenne électrifiée

Analyse

Pour obtenir que l’UE recule sur le dossier, est fréquemment évoquée par les opposants au véhicule électrique à batterie (VEB) une menace de domination chinoise. Celle-ci est bien réelle non seulement en Chine et/ou dans le domaine des batteries où elle est d’ores et déjà patente mais aussi à terme sur le marché automobile proprement dit en Europe. A y regarder de plus près, on s’aperçoit toutefois que moins que l’électrification ce sont les stratégies de distribution, de développement industriel et d’offres produits des européens qui offrent à l’offensive chinoise les plus puissants vecteurs de succès.

16/09/2022

Pouvoir d’achat chez Renault : FO appelle à la négociation, la CGT à la grève

Constructeurs

L’approche des élections professionnelles au sein du groupe Renault accentue la concurrence entre les organisations syndicales. Entre la CGT et FO, la rivalité est à son comble avec deux approches radicalement différentes dans le cadre de la réponse à apporter à l’inflation.

15/09/2022

La voiture idéale

Analyse

Aujourd’hui, je vous ramène à une époque où il fallait introduire une clef dans un barillet pour pénétrer à bord, à laquelle on actionnait un levier pour changer de rapport, et lorsqu’une antenne télescopique se dressait quand on allumait la radio…

Renault Group et Stellantis, deux manières d’être présent au Salon de l’auto à Paris

Analyse

Alors que le groupe Renault joue à fond la carte du Mondial de l’auto à Paris, le groupe Stellantis y fera pâle figure. Si l’on compare leurs moyens financiers, on voit bien que cette décision est politique avant d’être économique.

14/09/2022

MG présente sa nouvelle voiture électrique : les marques chinoises à l'assaut du marché européen

Constructeurs

(AFP) - La marque chinoise MG a présenté mardi la MG4, sa nouvelle voiture électrique destinée au marché européen, où les constructeurs chinois tentent de s'implanter timidement en s'appuyant sur une maîtrise ancienne de la technologie électrique.

13/09/2022

Les opérations de concentration de cet été et de la rentrée à ne pas rater…

Réseaux

Il y a des concessions qui s’ouvrent en cette rentrée, comme le centre Alpine de Nantes, mais il y a surtout des opérations de concentration notamment au sein des réseaux de Stellantis…

12/09/2022

Que sont les volumes devenus ?

Analyse

Depuis la Ford T il y a 115 ans, l’accord est très général pour considérer que l’industrie automobile est d’abord et avant tout une industrie de volume. Il se trouve que, avec la pandémie et la pénurie de semi-conducteurs, l’industrie européenne fait l’expérience pour la première fois d’une baisse drastique des volumes vendus rendue compatible avec le maintien de niveaux de profitabilité étonnamment élevés. Il en nait une conviction assez clairement exprimée par le management de Stellantis à Sochaux le 5 septembre selon laquelle les volumes n’importent plus – ou importent beaucoup moins – désormais. Fondée par l’expérience récente, cette conviction mérite d’être interrogée et la voie symétrique doit continuer d’être considérée avec intérêt.