Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 26/07/2019

Navya va arrêter de produire ses navettes autonomes

Le marché du véhicule autonome n'est pas encore prêt, constate Navya, qui va arrêter de produire lui-même des navettes autonomes pour proposer sa technologie (logiciels et capteurs) à des partenaires constructeurs, comme le premier d'entre eux, Charlatte Manutention.

Avec seulement 18 véhicules vendus ce semestre (contre 36 au premier semestre 2018) et un chiffre d’affaires en baisse de 32%, à 6,150 millions d’euros, le fabricant de navettes autonomes Navya a décidé de revoir son modèle économique en arrêtant la production de navettes pour se concentrer sur l’intégration de sa technologie (logiciels et capteurs) dans des véhicules tiers. "Le marché des navettes autonomes restera un marché d’expérimentation pour les 24 prochains mois avant un décollage lié au retrait de l’opérateur de sécurité", estime ainsi l’entreprise qui précise qu’elle poursuivra la production de navettes jusqu’à ce que l’intégration de ses technologies dans d’autres véhicules se fassent. Cela débutera dès le second semestre 2019, avec un test de véhicule autonome pour le transport de marchandises dans le cadre de sa collaboration avec Charlatte Manutention, l’un des tout premiers constructeurs mondiaux de véhicules de transport aéroportuaires. Puis les deux partenaires testeront une navette de voyageurs en 2020. Navya entend également fournir sa technologie à un ou deux autres partenaires en 2020.

Un financement assuré
Ce changement de modèle économique va générer des économies pour Navya, qui a perdu 18,1 millions d’euros l’an dernier, contre 11,5 millions en 2017. Après sa levée de fonds de 37,6 millions d’euros lors de son introduction en Bourse en juillet 2018, l’entreprise vient de souscrire 15 millions d’euros de financement auprès de la Banque Européenne d’Investissement (une seconde tranche de 15 millions est prévue plus tard) et va recevoir un apport de 20 millions d’euros de la part de son partenaire coréen Esmo Corporation, qui va bénéficier de l’exclusivité des produits Navya en Corée du Sud et dans certains pays d’Asie, notamment le Japon et la Chine.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

... Joli atterrissage...sur le ventre ...
Le nouveau modèle est financé, notamment, par les Coréens qui ont une belle contrepartie pour 20 M€ ... Qu'en pensent les autres actionnaires ?
Attendons les exploits de la nouvelle équipe ...un nouveau partenariat porteur de retombées "indus" au moins....

... Quand au fondateur de Navya ...des nouvelles ?
;0)
ADEAIRIX, Le vendredi 26 juillet 2019



Sur l’annonce de résultats décevants, Tesla dévisse après la fermeture de la bourse
Le CNPA, Elisabeth Borne et la prime à la conversion



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017