Publicité
Publicité
Marchés - 04/07/2024 - #Tesla

Allemagne : les ventes de voitures électriques continuent de s'enliser en juin

Par AFP

Allemagne : les ventes de voitures électriques continuent de s'enliser en juin

(AFP) - Le marché automobile en Allemagne est reparti légèrement à la hausse en juin, mais l'électrique continue de s'effondrer depuis la fin des subventions gouvernementales, selon les chiffres publiés mercredi.

 Au total, 297.329 voitures ont été immatriculées en Allemagne, soit 6,1% de plus qu'en juin 2023, a indiqué dans un communiqué l'Agence fédérale pour l'automobile (KBA).

Le marché est tiré par les voitures Diesel, essence et hybrides, qui ont augmenté chacune de plus de 12% sur un an.

De leur côté, les immatriculations de voitures électriques ont chuté de 18,1%, à 43.412 unités.

C'est la cinquième baisse consécutive pour ce segment, après une chute de 30,6% le mois dernier. Sur le semestre, les ventes d'électriques ont chuté de 16,4%

Ce recul est lié à la décision en décembre 2023 du gouvernement d'Olaf Scholz d'arrêter quasiment du jour au lendemain son programme d'aides à l'achat pour les véhicules électriques, en raison de contraintes budgétaires.

Résultat, les voitures électriques ont représenté en juin une part de 14,6% du marché automobile, en forte baisse par rapport à la moyenne supérieure à 18% sur l'année 2023.

Avec ce déclin "drastique", l'objectif du gouvernement allemand de voir circuler 15 millions de voitures électriques d'ici 2030 "s'éloigne de plus en plus", a commenté la fédération allemande des constructeurs automobiles internationaux (VDIK) dans un communiqué.

Les voitures électriques ont conquis en quelques années 14,6% du marché européen en 2023. Mais elles restent cantonnées aux segments supérieurs vendus autour de 40.000 euros pour des modèles comme la VW ID.3 ou la Tesla Model 3.

Les constructeurs peinent à développer des modèles d'entrée de gamme, ce qui rend difficile l'accès à une clientèle plus large.

"La première vague de consommateurs férus de technologie et soucieux de l'environnement a été largement servie, il s'agit maintenant de convaincre la grande masse des automobilistes", commente Constantin Gall, analyste chez EY.

La faiblesse des ventes électriques est d'autant plus problématique pour les constructeurs que de nouveaux objectifs plus stricts de limitation des émissions de CO2 s'appliqueront en 2025 dans l'Union européenne.

"L'industrie ne peut pas vraiment se permettre de stagner ou même de diminuer les ventes de voitures électriques, car des milliards d'amendes seraient alors dus", prévient M. Gall.

Vous pouvez consultez les statistiques avec un paiement à l’unité ou par pack de 10
Immatriculations de VP neufs par marque en Allemagne juin et au cumul 6 mois 2024

Réactions

Hé oui, sans l'artifice des aides on mesure le vrai pouvoir d'attraction des bagnoles électriques.
Le marché est tiré par les Diesel et les Essence ! Je me marre.

J'ai une pensée émue pour ce cher Rudolf...
;0))

PS : le deuxième souci que ça se prendre le marché du VE est en train de survie en ce moment. Les gestionnaires de bornes deviennent fous en doublant le prix des charges à leurs bornes et en affichant des tarifs délirants.
Comme 51cents du kWh pour une borne de 7 kW ou Lidl qui passe brutalement le prix de son superchargeur de 21 cents à 43 cents.
Plus possible de compenser la LOA plus chère qu'un thermique avec ces tarifs !
;0)

Merci à Luc de nous donner les vrais tarifs constatés à la borne plutôt que ceux d'Alain qui nous bourre le crâne avec des affirmations gratuites -c'est le cas de la dire- genre : c'est pas cher, ça coûte rien, y'a pas foto vs carburant, etc.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

Distribution automobile : Les dernières ouvertures et fermetures

Le groupe Cobredia a ouvert un quatrième site Toyota dédié à la clientèle professionnelle à Quimper ; Le groupe Faurie poursuit ses acquisitions dans l'univers de la voiture sans permis ; Microlino recrute de nouveaux distributeurs ; MG déménage à Grenoble et JLR ferme des points de réparation...

Constructeurs

Ineos met en pause son projet de 4x4 électrique

(AFP) - Le groupe Ineos du milliardaire britannique Jim Ratcliffe, présent surtout dans la pétrochimie mais qui a lancé en 2022 un premier modèle d'automobile, a annoncé mercredi mettre en pause le développement du Fusilier, un 4x4 électrique, invoquant notamment des incertitudes politiques.