Publicité
Publicité
Equipementiers - 23/06/2021

Batteries : Northvolt a besoin de 15 milliards de dollars pour tenir ses objectifs

(AFP) - Le fabricant suédois de batteries électriques Northvolt, qui a déjà levé plusieurs milliards de dollars, estime qu'il aura besoin de "trouver" 15 milliards pour atteindre ses objectifs de production, dans un entretien aux Echos mardi de son PDG Peter Carlsson

Auteur : AFP

Partager cet article

"Au total, nous avons maintenant levé près de 6 milliards de dollars, dont 1,6 milliard de dette. Mais nous ne sommes pas au bout du chemin", résume, Peter Carlsson, le cofondateur du groupe suédois, grand espoir européen de la production de batteries face à l'américain Tesla et aux groupes chinois.

"On estime que l'investissement nécessaire pour construire une usine intégrée s'élève à 100 millions de dollars par GWh. Pour tenir notre objectif de construire à terme 150 gigawattheures de capacité, il faudra donc trouver 15 milliards de dollars", indique-t-il.

Le groupe suédois a annoncé lundi qu'il projetait, avec le constructeur Volvo, de construire une nouvelle usine de batteries en Europe d'une capacité de 50 GWh par an et un centre de recherche en Suède. Et début juin, il avait annoncé avoir levé près de 3 milliards de dollars pour agrandir sa "giga-usine" actuellement en construction dans le nord de la Suède.

 "L'Europe nous a accordé 25 millions d'euros pour de la R&D en Suède, et 200 millions pour notre projet d'installer une usine en Allemagne [repris depuis par Volkswagen, NDLR]. Je suis plutôt contre les subventions sous forme de dons. Je trouve en revanche que l'Europe et les Etats devraient nous aider à réduire les coûts de financement, en apportant leur garantie, par exemple. Cela aiderait vraiment", met en avant Peter Carlsson.

Il précise que Northvolt compte "entre 1.700 et 1.800 salariés, notre effectif augmente de 100 personnes chaque mois".

La "guerre des talents" est selon lui "clairement le plus grand challenge de cette industrie. Si vous m'aviez posé la question il y a deux ans, j'aurais plutôt cité le financement, mais aujourd'hui, les financiers ont cessé de se demander si la voiture électrique allait vraiment décoller".

Le patron de Northvolt estime ainsi que "trouver de bons professionnels, qui ont de l'expérience dans le design des batteries ou l'industrialisation, est de plus en plus difficile. Les compétences sont d'autant plus rares que cette industrie n'existe pas en Europe".

"Il faut aussi garder nos talents : l'un de nos premiers salariés, un ingénieur japonais, nous a quittés pour devenir directeur du développement de la start-up française Verkor!", détaille-t-il.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Il est bien le PDG, il faut lui faire confiance et il n'aime pas mentir...les meilleurs le quitte déjà !!
Il aime les défis...il se lance dans une industrie qui n'existe pas !!
Dommage, il y a déjà beaucoup qui veulent faire comme lui en Europe ...et qui se lancent au petit bonheur la chance ! Pour le design et l'industrialisation des batterie (lesquelles ??) nous verrons plus tard. Retenez son CV.

Durand Pierre, Le 23/06/2021 à 10:06

Allez un petit hors sujet.. du mercredi !
Pour ceux qui suivent cette histoire de giga factory de batteries qui poussent comme des champignons en Europe… allez avec l’apéro lisez dans Le Parisien d’aujourd’hui 08/06 l’article page 8 de la rubrique Économie qui a comme titre « Les prix des matières premières flambent » et où la Chine entre autres rafle tout et fait monter les prix !
Le PDG suédois Carlsson de Northvolt ne se doute de rien !!

Durand Pierre, Le 23/06/2021 à 17:49

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 23/06/2021

Intelligence artificielle, "cloud" et "over the air" dans le nouvel outil de diagnostic du réseau Renault

Le groupe Renault annonce le déploiement au niveau mondial d’une nouvelle solution de diagnostic conçue avec Bosch qui utilise les remontées des données véhicules pour "industrialiser" la résolution des opérations de réparation. Le constructeur promet une productivité accrue de 25% à 30%. Les explications de Serge Khemis, directeur ingénierie après-vente monde de Renault.

Constructeurs

Catégorie Equipementiers

Faurecia révise à la baisse ses objectifs 2021

(AFP) - L'équipementier automobile Faurecia a annoncé jeudi revoir nettement à la baisse ses objectifs financiers pour 2021, le cabinet spécialisé IHS Markit ayant en effet dit s'attendre à une production automobile mondiale inférieure à ses précédentes prévisions au second semestre, en raison de la pénurie de semi-conducteurs.

24/09/2021

Michelin inaugure son siège rénové à Clermont-Ferrand

(AFP) - Le groupe de pneumatiques Michelin inaugure lundi son siège rénové, place des Carmes à Clermont-Ferrand, symbole du maintien de son "ancrage" dans sa ville d'origine, selon son Président Florent Menegaux.

13/09/2021

Au salon de Munich, les voitures se garent toutes seules

(AFP) - Fini la recherche de place dans le labyrinthe du parking : la voiture, une fois déposée, va se garer toute seule, grâce à un système présenté au salon de l'auto de Munich et "prêt" à être déployé, selon ses concepteurs.

09/09/2021

Salon de Munich : Valeo et Bosch se lancent dans les bornes et les câbles de recharge

Fournisseurs des constructeurs, Valeo et Bosch élargissent leur clientèle en se lançant sur le marché des bornes de recharge pour le premier et sur celui des câbles des recharge pour le second. Tous deux s'adressent aussi aux gestionnaires de parcs de stationnement, en les équipant de caméras pour pouvoir proposer des services de voiturier automatique.

07/09/2021

Thyssenkrupp : la reprise se poursuit au troisième trimestre

(AFP) - Le conglomérat allemand Thyssenkrupp a fait état mardi de résultats en hausse au troisième trimestre de son exercice décalé 2020/2021, grâce aux effets de sa restructuration, et à la reprise économique de ses activités, après le choc de la pandémie.

12/08/2021

Voestalpine confirme son redressement au premier trimestre

(AFP) - Le sidérurgiste autrichien Voestalpine, spécialiste des aciers nobles, a démarré son exercice décalé 2021/22 sur une note positive, sur fond de reprise après la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, et a relevé ses prévisions annuelles.

05/08/2021