Publicité
Publicité
Equipementiers - 23/06/2021

La fonderie MBF du Jura liquidée, près de 300 emplois supprimés

(AFP) - La liquidation de la fonderie automobile MBF de Saint-Claude (Jura), employant 270 salariés permanents, a été prononcée mardi à Dijon, a-t-on appris de source syndicale.

Auteur : AFP

Partager cet article

"On a été mis à mort alors qu'on avait du boulot, on est dégoûtés", a réagi Saverio Vadala, représentant de l'intersyndicale CGT-CFDT-Sud de l'entreprise.

Le jugement du tribunal de commerce entraînera la suppression des 270 postes en CDI et "met au total 300 emplois sur le carreau", selon le syndicaliste, en ajoutant intérimaires et CDD.

Créée dans l'immédiat après-guerre, la fonderie MBF Aluminium, qui fabrique carters de moteurs et pièces de boîte de vitesse, avait été placée en redressement judiciaire début novembre, faute de pouvoir rembourser ses dettes.

Sa direction, représentant les actionnaires - le britannique CMV et un entrepreneur italien -, avait été écartée par le tribunal de commerce durant le redressement, avec nomination d'un administrateur judiciaire.

Mardi, le tribunal n'a pas retenu l'unique offre de reprise, portée par l'entrepreneur français Michaël Azoulay. Selon un observateur du dossier, ce projet qui prévoyait la reprise d'un peu plus de 200 salariés a été jugé insuffisant en termes de garanties financières et il a été fragilisé par l'absence d'engagements de commandes des principaux clients de l'entreprise, Renault et PSA (Stellantis).

Les syndicats dénoncent la "passivité" de ceux-ci et de l'Etat, dont ils espéraient une aide au sauvetage de plusieurs millions d'euros.

"L'État nous a condamnés", estime Nail Yalcin, délégué CGT. Le syndicaliste a annoncé la liquidation, en larmes, à une trentaine de salariés qui s'étaient déplacés à Dijon. Ils ont alors manifesté leur colère en renversant un véhicule sur une voie de tramway avant d'y mettre le feu, rapidement éteint par les pompiers selon la police.

En "faisant la sourde oreille", l'Etat se rend "complice de la fermeture des fonderies" en France, a renchéri M. Vadala, représentant la CFDT.

La présidente sortante (PS) de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay, candidate à sa réélection, a dénoncé une "catastrophe industrielle pour tout le bassin de Saint-Claude" dans un communiqué.

Vendredi, le gouvernement avait signé, avec l'industrie automobile, la création d'un "fonds d'accompagnement et de reconversion des salariés de la filière automobile". Doté de 50 millions d'euros financés par Renault et PSA-Stellantis, il est destiné principalement à la reconversion des employés de sous-traitants en redressement ou en liquidation judiciaire.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Là où l'état ne joue pas son rôle, c'est en tant qu'actionnaire majoritaire du groupe Renault. Il devrait faire pression pour que le groupe utilise ses fonderies Françaises (interne comme en Bretagne ou en sous-traitance comme à Sainte Claude) au lieu de laisser le groupe remplir à plein celle des ses sous-traitants Roumains par exemple, pour gagner quelques centimes par pièce.
Car une fonderie ne peut être reconvertie en usine de batterie... Par contre des pièces de fonderie en alu autre que carter et boite, un constructeur en a besoin.

Fred Et Rick, Le 23/06/2021 à 09:01

Oui mais on ne peut pas inventer du volume de commandes qui n'existe pas, ou plus.
;0)

Lucos , Le 23/06/2021 à 09:08

Il est inquiétant de constater que toutes ces fonderies ont seulement un ou deux clients. Cette extrème dépendance est une erreur des managements respectifs.

Arnaud C., Le 23/06/2021 à 10:02

Trois commentaires parfaitement justes.
Nous ne sommes qu'au début des mauvaises surprises, car chacun s'accorde à dire que le VE c'est peu ou prou 6 fois moins de "pièces" que le Thermique.

Bruno Haas, Le 23/06/2021 à 10:23

Facteur 10, au moins.
Regardez sur Youtube la fabrication des moteurs électriques chez Renault en France.
En dehors de la difficulté d'enrouler des fils de cuivre (automatismes admirables au demeurant), pour le rotor et le stator, et de quelques engrenages pour la moto réduction, c'est d'une simplicité technique à fabriquer déconcertante.
Toute la filière de sous-traitance automobile a de sérieux soucis à se faire, et pas que le milieu de la fonderie.
Plus de capteurs, de pots catalytiques, de vannes EGR, je ne vous fait pas de dessins.
La messe est dite et cela ne va pas se faire en direction du paradis...

Clerion , Le 23/06/2021 à 14:23

Et oui c'est l'évolution et avant que Boise se pointe ici, quand les chevaux ont été remplacés par leurs potes vapeur les décrotteurs de rue ont tous perdu leur job...
"Le rythme de la vie moderne ne nous permet pas de nous arrêter un instant sur le bord du trottoir de l'existence."
Pierre Dac
;0)

Lucos , Le 23/06/2021 à 15:23

"Je préfère m'enfoncer dans la nuit qu'un clou dans la fesse droite".
Pierre Dac.
Reste à savoir la durée de la nuit avec la fin du thermique...

Clerion , Le 24/06/2021 à 08:15

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 23/06/2021

Intelligence artificielle, "cloud" et "over the air" dans le nouvel outil de diagnostic du réseau Renault

Le groupe Renault annonce le déploiement au niveau mondial d’une nouvelle solution de diagnostic conçue avec Bosch qui utilise les remontées des données véhicules pour "industrialiser" la résolution des opérations de réparation. Le constructeur promet une productivité accrue de 25% à 30%. Les explications de Serge Khemis, directeur ingénierie après-vente monde de Renault.

Constructeurs

Catégorie Equipementiers

Faurecia révise à la baisse ses objectifs 2021

(AFP) - L'équipementier automobile Faurecia a annoncé jeudi revoir nettement à la baisse ses objectifs financiers pour 2021, le cabinet spécialisé IHS Markit ayant en effet dit s'attendre à une production automobile mondiale inférieure à ses précédentes prévisions au second semestre, en raison de la pénurie de semi-conducteurs.

24/09/2021

Michelin inaugure son siège rénové à Clermont-Ferrand

(AFP) - Le groupe de pneumatiques Michelin inaugure lundi son siège rénové, place des Carmes à Clermont-Ferrand, symbole du maintien de son "ancrage" dans sa ville d'origine, selon son Président Florent Menegaux.

13/09/2021

Au salon de Munich, les voitures se garent toutes seules

(AFP) - Fini la recherche de place dans le labyrinthe du parking : la voiture, une fois déposée, va se garer toute seule, grâce à un système présenté au salon de l'auto de Munich et "prêt" à être déployé, selon ses concepteurs.

09/09/2021

Salon de Munich : Valeo et Bosch se lancent dans les bornes et les câbles de recharge

Fournisseurs des constructeurs, Valeo et Bosch élargissent leur clientèle en se lançant sur le marché des bornes de recharge pour le premier et sur celui des câbles des recharge pour le second. Tous deux s'adressent aussi aux gestionnaires de parcs de stationnement, en les équipant de caméras pour pouvoir proposer des services de voiturier automatique.

07/09/2021

Thyssenkrupp : la reprise se poursuit au troisième trimestre

(AFP) - Le conglomérat allemand Thyssenkrupp a fait état mardi de résultats en hausse au troisième trimestre de son exercice décalé 2020/2021, grâce aux effets de sa restructuration, et à la reprise économique de ses activités, après le choc de la pandémie.

12/08/2021

Voestalpine confirme son redressement au premier trimestre

(AFP) - Le sidérurgiste autrichien Voestalpine, spécialiste des aciers nobles, a démarré son exercice décalé 2021/22 sur une note positive, sur fond de reprise après la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, et a relevé ses prévisions annuelles.

05/08/2021